Aubry, Milak, Pellegrini… Ce qu’il faut retenir du quatrième jour des mondiaux

La quatrième journée des mondiaux de natation en grand bassin a pris fin il y a quelques minutes. David Aubry, Kristof Milak ou encore Frederica Pellegrini se sont entre autre démarqués dans le bassin coréen. Retour en trois points sur ce jour 4.

Aubry ouvre le compteur bleu

Elle est là la première médaille française des championnats du monde de natation en grand bassin. Auteur du deuxième temps hier en séries, David Aubry partait avec des chances de monter sur le podium du 800 mètres nage libre ce mercredi lors de la finale. Au prix d’une grosse accélération dans la dernière longueur, le Français a bien saisi la chance qui s’est présentée en prenant une belle médaille de bronze. Au delà de sa médaille, Aubry a établi un nouveau record de France en bouclant son 800m en 7’42’08. 

Milak stratosphérique 

Les records sont faits pour être battu, y compris ceux de la légende Michael Phelps. En finale du 200 mètres papillon messieurs, Kristof Milak a réalisé une course stratosphérique. Non seulement le Hongrois s’est offert le titre mondial, le premier de sa carrière pour l’anecdote, mais il a aussi explosé le record du monde de Phelps datant de 2009. En nageant en 1’50’73, Milak a abaissé le nouveau record de huit dixièmes. Une performance monstrueuse pour un nageur qui a tout juste 19 ans !

Pellegrini puissance 4

Quinze ans à truster les podiums internationaux et Frederica Pellegrini n’est toujours pas rassasiée. L’italienne a remporté le quatrième titre mondial de sa carrière sur 200 mètres nage libre. Elle est sortie vainqueur d’une énorme bataille contre Ariarne Titmus et Sarah Sjostrom, notamment en accélérant dans les derniers 25 mètres. Qualifiée avec le sixième temps, Charlotte Bonnet a quant à elle pris l’avant dernière place.

Poster un commentaire

id tempus dolor ante. diam nec eget fringilla ipsum ut vel,