Baby Giro : Pidcock le plus fort

0
Ligue 1

Si l’on pouvait douter de la capacité de l’Anglais à suivre les meilleurs en montagne, ce n’est désormais plus le cas. En effet, le dernier champion du monde espoir de cyclcroos vient de lâcher tout ses concurrents pour s’adjuger la 7e étape de ce Baby Giro. 

Une échappée conséquente mais sans espoir

Si 10 coureurs ont pu prendre la tête de la course, ils n’ont jamais pu avoir un grand espoir de victoire d’étape. Composée de bons coureurs, cette échappée n’aura jamais eu des grands espoirs. En effet, le peloton et en particulier l’équipe de Pidcock ont très vite décidé de ne pas laisser filer. C’est ainsi que l’écart maximal ne monta pas plus haut que quatre minutes. Toutefois, cette échappée aura plus que bien résisté. Malgré le tempo soutenu du peloton, les hommes de devant n’auront cédé que dans les dix derniers kilomètres. A ce moment là on était dans la dernière ascension et c’est là que la course s’est transformée en course de mouvement.

Pidcock le plus fort dans la montée finale 

Derniers rescapés de l’échappée du jour : Brown, Baroni et Didier ont tous effectué une très belle ascension finale. Plus fort que ses 2 compagnons, Brown sera d’ailleurs le dernier repris et opposera un final de grande qualité à ses adversaires. C’est à 5 km du but que le prodige Anglais s’est isolé. En effet, alors que son dernier équipe donnait son ultime relai, le maillot rose s’est envolé. Impressionnant, il a très rapidement laissé tout le monde derrière et ses adversaires ont tout de suite compris qu’il ne servirait à rien de tenter de le suivre. Ses concurrents relevés, il s’est tout naturellement imposé avec plus de 40” d’avance sur ses concurrents. Passé en tête au dernier grimpeur, Pidcock reprend tout naturellement le maillot vert de meilleur grimpeur.

Derrière c’était chacun pour soit et dieu pour les autres

Derrière, c’est le coureur italien Kevin Colleoni qui vient terminer dauphin. C’est la seconde fois que le coureur de la Biesse Arvedi termine derrière Pidcock. En effet, il était déjà le dauphin de l’Anglais lors de sa première victoire au terme de la quatrième étape. Il conforte donc sa place de deuxième au classement général avec cette très bonne performance. Fantomatique depuis le départ d’Ubrino, Sylvain Moniquet signe sa plus belle étape de la semaine avec sa belle neuvième place. Toujours très loin au général, le Belge sera un des coureurs à surveiller pour l’étape finale demain. Le podium est complété par le coureur de la formation NTT espoir, Connor Brown. Echappé dès le matin, le jeune Australien a signé sur cette montée finale une performance magnifique.

Le général plié

Vainqueur avec plus de trente secondes d’avance, l’Anglais ne semble donc plus en position d’être rejoint. Si demain sera l’étape reine, la dynamique et la forme du coureur du Yorkshire semblent montrer que hors défaillance ou erreur tactique majeure, il remportera ce Baby Giro.

Demain, ce sera la terrible étape du Mortirole qui attendra les coureurs. Longue d’un peu plus de 150 km, cette étape est sans conteste l’étape reine de ce Baby Giro. Bien que le classmeent général semble plié, cette étape sera passionnante et couronnera surement un grimpeur de grand talent. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here