Balance ton coach : épisode 1

Vous connaissez sûrement le principe de la sackrace britannique : littéralement le classement au licenciement, soit, dit plus simplement, la probabilité qu’a chaque coach de se faire virer. À WeSportFR, on a décidé d’importer le concept dans notre bonne vieille Ligue1.
Chaque semaine, vous retrouverez donc un résumé des performances du week-end des entraîneurs, et donc leur évolution dans le classement . On est parti aujourd’hui pour notre premier épisode.


Tout d’abord quelques explications basiques sur comment fonctionne cette race : les côtes sont complètement de notre chef. La valeur étalon est Stéphane Moulin, entraîneur d’Angers, un coach installé, qui fait de l’assez bon boulot et pas particulièrement sur la sellette. Ces côtes vont donc évoluer jusqu’à la fin de la saison, plus elles sont basses plus le coach a des chances de se voir mettre à la porte par son club. Chaque semaine vous aurez donc le classement mis à jour avec les côtes dans l’ordre croissant (les plus en danger en haut et les moins en danger en bas.)

Fabien Mercadal : Courbis comme aide…ou comme remplaçant ?

Crédit photo : Stéphane Geufroi / Ouest-France

Ça commence à sérieusement sentir mauvais pour l’entraîneur du SM Caen. Son équipe est privée de victoire en championnat depuis le 18 décembre (2-1 face au TFC) et se retrouve même 20e, depuis la dernière journée et la valise prise face à Saint-Etienne (5-0).
Une situation inquiétante, même pour le directoire du club normand, qui a appelé à la rescousse il y a quelques semaines l’expérimenté Rolland Courbis, devenu « conseiller » de Fabien Mercadal en vue du maintien. Une organisation rarement durable, et qui finit très souvent par le licenciement de l’entraîneur en place, et par l’officialisation du nouveau poste du conseiller, qui se retrouve à la tête du groupe.
L’ancien du Paris FC a donc grand intérêt à prouver à ses dirigeants que le duo marche, et rapidement. Ce dimanche, le SMC va à Monaco qui a retrouvé des couleurs depuis la trêve. Un exploit, ou la porte prochainement ?

Christophe Pélissier en tête

Mais le technicien caennais n’est pas (encore) premier pour autant. L’arrivée de Courbis lui ayant offert un sursis, c’est l’entraîneur d’Amiens, 17e, Christophe Pélissier, qui devance tout le monde (Jocelyn Gourvennec, le Guingampais, et Antoine Kombouaré, le Dijonnais, étant en place depuis trop peu de temps pour être déjà sous la menace.)
Il faut dire que le coach picard a le profil parfait pour être remplacé : une équipe à la peine mais encore sauvable, et des résultats en dent de scie, bien que plutôt en amélioration. S’il y en a un qui doit prendre la porte, ça pourrait bien être lui ! C’est en tout cas notre favori.
Le week-end dernier ses hommes ont fait match nul à Angers (0-0), bien installé dans le ventre mou. Avec sept points d’avance sur la zone rouge, il n’y a pas péril en la demeure, mais le début de redressement de Guingamp pourrait changer la donne. Ce dimanche, les Picards reçoivent Bordeaux, 13e et irrégulier, avant la réception de Saint-Etienne (5e) samedi prochain, et un déplacement capital à Dijon (19e), qui pourrait leur permettre d’enterrer presque définitivement un de leurs concurrents à six journées de la fin.

Paulo Sousa nouveau venu, Vieira pas serein et Génésio bientôt fixé

Crédit photo : AFP – PASCAL GUYOT

Arrivé en remplacement du duo Ricardo – Bédouet (ce dernier a repris sa place de préparateur physique dans le staff des Girondins), Paulo Sousa l’ancien entraîneur de Videoton (Hongrie, un excellent souvenir pour les Bordelais) notamment, a fait ses débuts en Ligue 1 il y a deux semaines face à Rennes (1-1). Il tentera ce week-end de décrocher un premier succès face à Amiens. Sa nouvelle arrivée le place évidemment dans les derniers du tableau, malgré une treizième place décevante pour son équipe.
Si le classement de l’OGC Nice est à peine meilleur (9e), son entraîneur Patrick Vieira voit, lui, son poste menacé. Peut-être pas avant la fin de saison, d’où sa place dans notre classement, mais un départ dans l’été n’est pas à exclure. Résultats irréguliers, quelques tensions avec certains joueurs importants comme Allan Saint-Maximin, avalanche de blessures, tout n’est pas rose pour l’ex-international français. Et le fait que Gauthier Ganaye, ait succédé à la tête du club au duo Rivère-Fournier, qui avait décidé de faire confiance à Vieira, alors au New-York FC, n’a pas de quoi rassurer le jeune coach.
Paradoxalement, pour Bruno Génésio, les résultats sont bien meilleurs, mais sa place est encore plus précaire. L’entraîneur lyonnais devrait, sauf énorme retournement de situation, lui aussi finir la saison. Mais son président Jean-Michel Aulas, a déclaré que la décision de prolonger ou non son coach serait annoncée le 2 avril, en fonction des résultats, notamment en Coupe de France…
Le patron de l’OL a promis de consulter ses supporters avant de prendre sa décision, une bien mauvaise nouvelle pour le coach, de plus en plus chahuté au Groupama Stadium. Ceci dit, JMA a plusieurs fois prouvé qu’il restait le seul maître à bord et que son avis comptait plus que tout, et Génésio a dit “comprendre” ce choix de son président. Mais si jamais Aulas venait à annoncer sa décision de se séparer de son entraîneur en fin de saison, ce dernier resterait-il en place jusqu’au bout ? En cas d’élimination en Coupe de France, et de chute au classement en championnat, tout est possible…

La race :
1 Christophe Pélissier 15 Amiens 31 décembre 2014
2 Fabien Mercadal 20 Caen 8 juin 2018
3 Jocelyn Gourvennec 20 Guingamp 12 novembre 2018
4 Antoine Kombouaré 20 Dijon 1er janvier 2019
5 Alain Casanova 25 Toulouse 20 juin 2018
6 Patrick Vieira 40 Nice 11 juin 2018
7 Stéphane Moulin 50 Angers 22 juin 2011
8 Bernard Blaquart 60 Nimes 23 novembre 2015
9 Vahid Halilhodžić 60 Nantes 2 octobre 2018
10 Rudi Garcia 120 Marseille 20 octobre 2016
11 Jardim 150 Monaco 25 janvier 2019
12 Julien Stephan 150 Rennes 3 décembre 2018
13 Michel Der Zakarian 170 Montpellier 23 mai 2017
14 Thierry Laurey 180 Strasbourg 31 mai 2016
15 Bruno Génésio 190 Lyon 24 décembre 2015
16 Thomas Tuchel 200 Paris 14 mai 2018
17 Christophe Galthier 200 Lille 22 décembre 2017
18 Jean-Louis Gasset 200 Saint-Etienne 22 novembre 2017
19 David Guion 200 Reims 22 mai 2017
20 Paulo Sousa 200 Bordeaux 8 mars 2019
A propos de l'auteur

Diplômé ESJ Paris, journaliste foot, passé par le Paris Normandie. L'important n'est pas d'avoir raison, mais de l'argumenter. Rabiot est surcôté

Poster un commentaire

fringilla pulvinar luctus id Lorem consectetur felis vulputate, Donec elit. neque. libero