Basket : L’Olympiakos pourrait être relégué à cause d’un arbitre

Le club de basket de l’Olympiakos pourrait être relégué en seconde division sur décision de la fédération. Les joueurs s’apprêtent à déclarer forfait pour la deuxième fois de la saison, lors du dernier match de championnat face au Promitheas Patron (Demain), à cause de la désignation de Panagiotis Anastopoulos comme l’un des trois arbitres de la rencontre. Retour sur l’antagonisme entre l’Olympiakos et l’arbitre grec.

 

Un séisme. C’est un véritable tremblement de terre qui pourrait s’abattre sur le monde du basket grec. L’Olympiakos, second club le plus titré de Grèce, derrière le rival du Panathinakos, pourrait être relégué en deuxième division, par ordre de la fédération.

En effet, le triple vainqueur de l’Euroligue s’apprête à déclarer forfait pour son dernier match de championnat face au Promitheas Patron, pour la seconde fois de la saison. La raison de ce forfait est à mettre au crédit d’un seul homme : Panagiotis Anastopoulos. Il est l’un des trois arbitres à avoir officié lors de la demi-finale de Coupe de Grèce face au Panathinaikos, en février dernier. Ulcéré par le trio d’arbitrage présent lors de ce match, les hommes de David Blatt (ancien coach des Cleveland Cavaliers) ont quitté le match à la mi-temps et ne sont plus revenus sur le parquet. Ils ont annoncé dans la foulée que « désormais, l’équipe ne participera à aucun match de compétition nationale contre un adversaire si le match est arbitré par les arbitres Anastopoulos, Manos et Panagiotou ». Le club en rajoute une couche : « l’équipe ne participera à aucun match de compétitions nationales contre le Panathinaïkos sans la présence d’arbitres étrangers, exclusivement ». L’Olympiakos est déclaré forfait pour ce match de coupe mais aussi pour le match de championnat suivant face au Pana pour avoir mis en oeuvre  leurs menaces en refusant de disputer le match. La fédération inflige à L’Olympiakos huit points de pénalités en championnat.

Le Panathinaikos fait pression sur le comité d’arbitrage

Même avec une pénalité de huit points, l’Olympiakos est officiellement qualifié pour les playoffs mais toujours sous le couperet d’une relégation administrative. Et pourtant les menaces se sont avérées efficaces. Pendant neuf journées de championnat, aucun des trois arbitres n’a officié lors d’un match des rouges et blancs. C’était sans compter sur les protestations du rival historique et de son propriétaire, Dimitrios Giannakopoulos. L’homme d’affaires de 45 ans, déplore un traitement de faveur envers l’Olympiakos : « Pour neuf journées, le comité d’arbitrage central ne respecte pas les règles, le chantage de l’Olympiakos. Qu’est-ce que cela prouve? Cela prouve que ce que disent les fans de l’Olympiakos, à savoir que l’État est l’Olympiakos, est vrai ». Une déclaration aux médias qui a porté ses fruits, puisqu’à la suite de cette prise de parole, le comité d’arbitrage a désigné Anastopoulos comme l’un des trois arbitres qui officiera demain pour le match entre l’Olympiakos et Promitheas Patron.

Selon le règlement du championnat grec, si une équipe déclare forfait à deux reprises, cette dernière sera automatiquement rétrogradée en deuxième division. Le club a déjà entamé des discussions avec la Ligue Adriatique pour rejoindre leur championnat.

 

L’inconnue reste entière vu les conséquences que pourraient entrainer ce second forfait de la saison. Une relégation serait une catastrophe sportive mais aussi financière pour l’un des deux mastodontes du basket grec. L’Olympiakos va t-il aller au bout de ses menaces et ainsi mettre en péril l’avenir du club ? Réponse demain à 16h30.

 

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/alexey-shved-la-locomotive-russe/

 

Crédit photo : Daylimotion

 

 

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

consequat. suscipit dolor. elit. Praesent neque. diam luctus vel, felis leo. efficitur.