Basketball

Basket – NBA : le récap de la nuit

Ce dimanche était une date marquée d’une pierre blanche pour tous les fans de NBA, et pour cause. D’abord un agréable Sixers-Hawks qui a vu les coéquipiers d’un Trae Young étincelant s’imposer. Mais surtout un match 7 plein de promesses entre les Los Angeles Clippers et les Mavericks de Dallas. Malgré un Dončić de gala, les Texans ont concédé la défaite après une deuxième mi-temps catastrophique.

Sixers-Hawks : une étoile nommée Trae Young

Commençons néanmoins avec le premier match de ce dimanche. Les Sixers d’un Joel Embiid rétabli juste à temps recevaient des Hawks solide vainqueur des Knicks au premier tour. Le match commence sur les chapeaux de roue dans un Wells Fargo Center en fusion. L’adresse est excellente de part et d’autre sur les premières minutes. Mais à ce petit jeu-là, ce sont les Hawks qui tiennent le plus longtemps la précision. Résultat, dans le sillage d’un Trae Young à 12 points, les hommes d’Atlanta rentrent du premier quart-temps avec une quinzaine de points d’avance.

Philadelphie, si près, si loin

Sur les périodes suivantes, le constat est toujours le même. Embiid fait un gros chantier (39 points pour lui ce soir), et les Sixers paraissent souvent tout près de refaire leur retard. Mais à chaque début de run de leur part, un gros trois points de Bogdan Bogdanović ou de Young vient noyer les espoirs de Philly. Le constat est clair : 20 points de retard à la mi-temps, 14 à la fin du 3e quart-temps.

Le quatrième quart est plus serré, et l’adresse de Hawks chute. Les Sixers se rapprochent même dangereusement, l’ombre du choke plane sur la Géorgie. Néanmoins, à l’image de tout le match, un gros alley oop entre Ice Trae et John Collins enterre définitivement les espoirs des Sixers. Trae Young finit le match à 35 points et 10 passes et démontre encore une fois son talent fou.

Les Sixers sont tombés sur un os, et les Hawks font une énorme opération en récupérant l’avantage du terrain. Pas de panique du côté de Philadelphie qui a largement le temps de s’ajuster pour répondre au problème Trae Young. Et on a vu ce soir qu’ils pouvaitent compter sur un Joel Embiid à 100 % pour le reste de la série.

Les Clippers dictent leur loi aux Mavs

Tous les superlatifs ont été utilisés pour décrire cette série. Les Clippers revenant de l’enfer après avoir été menés 2-0, les Mavs allant s’imposer à Los Angeles derrière un Slovène en mode Luka Magic. Bref, tout était remis à plat avec ce match sept. Le paroxysme du basket, le win or go home, un match qui peut définir l’avenir d’une franchise.

La première mi-temps fut un régal pour les yeux. Peu de défense pour un match sept, mais les deux équipes se répondent coup pour coup. Les Clippers sont parfaitement organisés, Kawhi fait du Kawhi et Batum se met en mode Portland 2012 en voulant postériser Boban Marjanović. De l’autre côté, les Mavs gobent un nombre de rebonds offensifs impressionnant et Dončić est tout simplement injouable, 29 points pour lui à la mi-temps.

L’expérience fait la différence

La deuxième mi-temps commence fort pour les Texans, mais un run assassin de Clippers chirurgicaux leur permet de prendre le large. Le cauchemar des Mavericks peut commencer. Adresse en berne, défense en perdition et un Luka fatigué mettent fin à leurs espoirs. Et en face, que dire des Clippers. Souvent moqués pour leur manque de sang-froid, les hommes de Los Angeles sont impeccables dans cette mi-temps cruciale. Kawhi est en mode Playoffs 2019, Marcus Morris prend feu depuis le parking. Paul George, peu en vu ce soir au scoring joue intelligemment pour préserver l’avance de son équipe.

Malgré un mince espoir à 4 minutes de la fin après un bon run, Dallas n’arrivera jamais à revenir, face à des Clippers qui ont su éteindre tout début d’incendie en face. Finalement ce sont bien les Angelinos qui se qualifient pour la suite et qui iront affronter le Jazz de Rudy Gobert après une série historique avec une seule victoire à domicile. Chez les Mavs, il y a évidemment de la déception et des questions à se poser, mais l’avenir semble radieux autour de Luka Dončić.

Une nuit comme seule la NBA peut nous l’offrir. On a vu du grand basket ce soir, et si on peut regretter de ne pas avoir vu de vrai money time, les deux meilleures équipes se sont imposées. Direction les demi-finales pour les Clippers, qui avancent avec énormément de confiance après cette série arrachée en sept matchs. Les Hawks quant à eux gagnent une rencontre importante pour la suite, mais les Sixers restent favoris pour remporter la série.

Crédit photo en une : @LAClippers

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire