Bauke Mollema gagne le Tour de Lombardie

Cette après-midi se disputait la dernier Monument de la saison avec le Tour de Lombardie. Parti dans Civiglio, le Néerlandais Bauke Mollema (Trek Segafredo) s’est imposé à solitaire à Côme en profitant de l’attentisme des favoris.

D’abord, dès le départ, huit coureurs se sont lancés à l’avant de la course et ont obtenu jusqu’à 5 minutes 40 d’avance après 90 kilomètres de course. Ces hommes ont été : Fausto Masnada, Davide Ballerini, Enrico Barbin, Cesare Benedetti, Rémi Cavagna, Petr Rikunov, Toms Skuijns et Marco Marcato.

Par la suite, la formation Movistar a été la première équipe à mettre en route pour réduire progressivement l’avance des fuyards. Ineos est venu donner un coup de main un peu plus loin.

Ensuite, dans la Madonna delle Ghisallo, deux coureurs se sont isolés devant (Skujins et Masnada) tandis que Bob Jungels (Deceuninck Quick-Step) est sorti en contre.

Puis dans le terrible Mur de Sormano, on a assisté à un sérieux écrémage avec les accélérations de Majka (Bora Hansgrohe) et Giulio Ciccone (Trek Segafredo) notamment. Alors que les échappées ont repris dans les plus forts pourcentages de cette montée.

Sur les bords du Lac de Côme, un regroupement à eu lieu entre le groupe de tête et un groupe de poursuivants où figurait des équipiers. Cependant, Tim Wellens (Lotto Soudal) et Emanuel Buchmann (Bora Hansgrohe) ont décidé d’anticiper.

Puis des le pied de Civiglio, le double vainqueur de l’épreuve Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) a explosé à cause d’un gros travail d’un équipier de Valverde. Dans le milieu de l’ascension, Valverde a posé une grosse attaque mais Roglic a neutralisé le Murcian. Mais, Bauke Mollema (Trek Segafredo) a réussi à sortir en profitant du période d’accalmie pour prendre une trentaine de secondes d’avance.

À 9 kilomètres de l’arrivée, Primoz Roglic (Jumbo Visma) est sorti du groupe de chasse dans une portion plate parce que la poursuite était mal organisée. Mais le vainqueur sortant de La Vuelta est repris dans la dernière bosse par Valverde, Fuglsang, Woods, Bernal et Haig. Du côté de Mollema, il a bien géré cette bosse avec trente secondes d’avance.

Enfin, Mollema a le temps de savourer son succès. Derrière, Alejandro Valverde (Movistar) a pris la deuxième place au sprint devant Egan Bernal (Team Ineos) et Jakob Fuglsang (Astana) à 16 secondes.

À 34 secondes, Michael Woods (EF Education First) a réglé un trio pour la cinquième place devant Jack Haig (Mitchelton Scott) et Roglic. Du côté des Français, Pierre Latour (AG2r La Mondiale) et Rudy Molard (Groupama FDJ) ont pris la neuvième et la dixième place à 50 secondes.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

libero. neque. dictum et, id dolor. risus. venenatis, felis