En équipe

Bayer Leverkusen : l’heure est venue !

Quatrième du dernier championnat d’Allemagne, le Bayer Leverkusen entame un nouveau virage de son projet sportif. Orphelin de Julian Brandt parti à Dortmund, l’avenir s’annonce plus que radieux du côté de la BayArena. Entre bonnes recrues et cracks du centre de formation, les buts vont pleuvoir pour les Rouges et Noirs.

Quatrième du dernier championnat d’Allemagne, le Bayer Leverkusen entame un nouveau virage de son projet sportif. Orphelin de Julian Brandt parti à Dortmund, l’avenir s’annonce plus que radieux du côté de la BayArena. Entre bonnes recrues et cracks du centre de formation, les buts vont pleuvoir pour les Rouges et Noirs.

Un effectif renforcé

Pour pouvoir jouer sur tous les tableaux et bien figurer en Ligue des Champions, les dirigeants Rudi Völler et Simon Rolfes ont eu le nez fin. La doublette de milieux de Hoffenheim Kerim Demirbay et Nadiem Amieri, Moussa Diaby et le polyvalent Daley Sinkgraven évolueront ensemble cette saison. Le tout négocié pour la modique somme de 61 millions d’euros quand les seuls départs majeurs sont ceux de Julian Brandt pour 25 millions d’euros et de Dominic Kohr pour 8 millions à Francfort.

Au final, le Bayer se renforce considérablement en conservant ses forces vices. Car oui, Kai Havertz, Leon Bailey, Kevin Volland, Lucas Alario etc. sont encore là ! Le premier cité sera la tête de gondole du projet de Leverkusen, auteur d’une saison exceptionnelle l’an passé avec 17 buts en Bundesliga. Le crack n’a que 20 ans mais sa saison 2019-2020 pourrait bien être sa dernière en Rhénanie. Quoiqu’il arrive le montant sera important et le club allemand aura de quoi manœuvrer sur le marché des transferts mais là n’est pas la question du jour.

Bosz, problème de riches

Après une dernière saison conclue de la meilleure des manières avec cette qualification en LDC, Peter Bosz va pouvoir travailler avec un groupe aussi bien qualitatif que quantitatif. De multiples animations s’offrent à lui et le jeu déployé par le Bayer sera scruté, avec un feu d’artifice éventuel à chaque rencontre. La jeunesse et la fougue de cette effectif pourrait permettre à Leverkusen de venir titiller le Bayern Munich et le Borussia Dortmund en cas de bonne spirale.

Pour le moment, la mayonnaise a du mal à prendre en match amical avec quatre défaites en sept matchs. Néanmoins les Rouges et Noirs ont encore jusqu’au 17 août pour bien se préparer. Notons néanmoins les excellents forme de Paulinho et Alario dans cette pré-saison. Reste un match amical face à Valence et un tour de coupe face à la modeste équipe d’Aix-la-Chapelle le 10 août. Après il sera l’heure de retourner sur les bancs de l’école Bundesliga avec la réception du promu Paderborn en ouverture de championnat.

Le Bayer Leverkusen sera sûrement l’une des équipes les plus excitantes du continent cette saison. Outsider dans ce championnat d’Allemagne, cette position leur va très bien et c’est fort de la stabilité du club que Peter Bosz et ses hommes abordent cette nouvelle saison. Show must go on !

Crédit photo / Bayer Leverkusen

1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ipsum mattis risus tempus leo eget justo ut sit et, commodo