Biathlon : la France impériale s’impose sur le relais féminin !



En ce samedi, le relais femmes s’adjugeait le feu des projecteurs à Ruhpolding. Une concurrence redoutable pour les Françaises qui souhaitaient montrer qu’elles valaient mieux que leur 6ème place à Oberhof la semaine passée et espérer un podium comme les garçons la veille.

Julia Simon et Anaïs Bescond en patronnes !

En première relayeuse, la jeune Julia Simon s’élançait sans complexes parmi la masse de biathlètes. A l’aise sur les skis, la Française mène la danse sur les premiers kilomètres, aux côtés de l’Italienne Dorothea Wierer. Après un premier tour sans encombres, Simon s’installe sur le pas de tir et réalise un splendide 5/5 dans la cadence de Wierer. Une belle réussite pour la Française qui ressort dans le peloton de tête avant le tir debout. Deux kilomètres plus tard, même scénario pour les deux biathlètes Wierer et Simon : un splendide 5/5 ! Une efficacité et une rapidité qui permettent à Julia Simon de réaliser une course parfaite avant de passer le relais en tête à Anaïs Bescond.

Face à des biathlètes qui veulent relancer leurs équipes au tir couché, les fautes s’accumulent tandis qu’Anaïs Bescond réalise un 4/5 et ressort à 5 secondes de San Filippo qu’elle ne tarde pas à reprendre sur la piste. La Norvégienne Tandrevold n’est pas loin derrière tandis que Dahlmeier skie à 36 secondes derrière Bescond. A l’heure du tir couché, Bescond assure avec un 5/5 royal qui lui permet de ressortir en tête tandis que ses adversaires ne réalisent pas le plein. San Filippo ressort qu’à 24 secondes à l’issu de ce tir debout. Un début de course parfait pour nos Françaises avant le troisième relais.

Braisaz et Chevalier pour le podium !

Justine Braisaz, lancée par Anaïs Bescond appréhende la piste de Ruhpolding devant l’Italienne Gontier et la Slovaque Poliakova avec 26 secondes d’avance. Sur le pas de pire, Braisaz assure avec un 4/5 et ressort en tête. L’Italie s’écroule, Gontier va tourner sur deux fois sur l’anneau de pénalité et plonge au classement. L’Allemande Preuss sort en deuxième à 31 secondes derrière Justine Braisaz et la Norvégienne Eckhoff en troisième position à 38 secondes. Deuxième tir, Justine Braisaz réalise un très bon 4/5 et ressort de nouveau en tête avec 28 secondes d’avance sur Eckhoff tandis que Preuss ressort à 41 secondes. Les Françaises creusent l’écart et survole ces trois premiers relais à Ruhpolding. Dans le dernier tour, Justine Braisaz ralentit mais passe tout de même le relais en tête à sa compatriote Anaïs Chevalier.

 


Anaïs Chevalier glisse jusqu’à son pas de tir pour son premier tir couché devant la Norvégienne Roeiseland et l’Allemande Herrmann. La Française réalise un excellent 5/5 et ressort en tête à 21 secondes de sa poursuivante. La France continue la course en tête pour aller chercher la médaille d’or. Avant son deuxième tir, l’équation est simple pour Chevalier qui doit réaliser le tir parfait pour maintenir son avance.

Sereine, Anaïs Chevalier tire un 5/5 et déclenche la folie dans les gradins ! A deux kilomètres de la fin, on ne sait pas ce qui pourrait ôter la médaille d’or à l’équipe de France sur ce relais à Ruhpolding. Sur le pas de tir, la Norvégienne et l’Allemagne piochent et s’éloignent de la tête du classement. Chevalier maintient les 20 secondes sur ses poursuivantes jusqu’à la dernière ligne droite !

Une victoire méritée pour une équipe de France soudée, lucide et impériale ! Vingt-cinq ans que la France ne s’était pas imposée en relais féminin à Ruhpolding devant la Norvège et l’Allemagne.



A propos de l'auteur

Passionnée de sport en général avec une préférence pour le tennis et le biathlon ! On dit qu'en Bretagne il ne pleut que sur les cons... ça tombe bien, je ne vis que des journées ensoleillées.

Poster un commentaire

venenatis neque. consectetur dapibus dolor. non sem, Praesent libero.