Bilan 1er journée de Ligue 1: Lyon et le Paris SG sans pitié, Marseille déjà en difficulté

0

Bilan 1er journée de Ligue 1

La Ligue 1 a ré-ouvert ses portes vendredi. Amateurs, passionnés de football le moment est venu de se mettre en action pour revenir sur ces premières oppositions. Lyon et le Paris SG n’ont pas perdu de temps. La sensation de cette journée est venue de Vélodrome.  Il semble un peu tôt pour se prononcer mais quelle formation sera le tube de cet été? Et enfin dans les chassés croisés estivaux, les promus messins et brestois ont glané un point ce week-end. Retour sur ces dernières 72h. 

Lyon donne le rythme

Monaco 0-3 Lyon: Dembele (5e), Depay (36e), Tousart (80e) 

Ce match de gala ,en ouverture de notre chère Ligue 1 version 2019/2020, avait de quoi être alléchant. Et Lyon a frappé fort.

Pour sa première sur le banc lyonnais ,en championnat, Sylvinho est reparti satisfait. En claquant trois buts sur leur trois tirs cadrés du match, les lyonnais ont rugi d’efficacité. Le carton rouge attribué à Cesc Fabregas, après visionnage de la VAR, a fait surgir des regrets chez les coéquipiers de Ruben Aguilar.

Résultat de recherche d'images pour "image monaco lyon 0 3 2019"
La joie de Lucas Tousart, troisième buteur du soir pour les lyonnais. (Crédit photo: dna.fr)

Monaco avait-il réellement le niveau pour lutter contre le potentiel rival du Paris SG ? Dans les intentions sans aucun doute, sur le terrain la réalité en était autrement. A l’image de Lucas Tousart, performant dans son rôle de sentinelle et buteur ce soir, les Gones ont appliqué les consignes tactique du coach brésilien : disciplinés, agressifs et efficaces. Les monégasques n’ont pas pu, ou n’ont pas eu le temps de rivaliser face aux lyonnais, rapidement réduit à dix. Mais ces données de jeu ne doivent servir de camouflet aux hommes de Leonardo Jardim. Le mercato clôture ses portes le 2 septembre et Monaco fait partie de ces formations dont la nécessité de se renforcer paraît inévitable.

Marseille sans idée 

Marseille 0-2 Reims: Dia (58e), Suk (90e)

Le projet lyonnais poursuit sa progression tandis que celui de l’OM a reçu un coup derrière la tête.

Face à une formation rémoise cohérente dans sa disposition tactique, les Marseillais ont souffert physiquement. Le plus frappant fut le manque d’envie des Olympiens. Valère Germain aligné à la pointe de l’attaque a touché très peu de ballons et n’a pas tenté le moindre tir. Morgan Sanson a également raté sa prestation, discret et pas assez décisif dans ses transmissions. Sur les côtés Payet et Radonjic n’ont pas été sollicités à leur juste mesure. Pendant ce temps, Hiroki Sakai a éprouvé des difficultés défensivement face la vitesse et la percussion de Doumbia et Boulaye Dia.  

Résultat de recherche d'images pour "om reims 0 2"
Boulaye Dia, l’homme du match, a montré la voie du succès aux rémois (58e). (Crédit photo: France TV Sport)

Pourtant le onze de départ n’avait rien de révolutionnaire. André Villas Boas a aligné un 4-3-3 comme lors des matches de préparation plutôt rassurants. Cela n’avait rien de surprenant mais les joueurs ont rendu une copie indigne d’une équipe qui vise la Ligue des Champions. “AVB” aurait intérêt à ne pas commettre les mêmes erreurs qu’un certain Rudi Garcia. Et la titularisation de Valère Germain en n°9 laisse planer le doute dans les rangs olympiens. En attendant le retour en forme de Benedetto.

Les prétendants à l’Europe gagnent mais de manières différentes

Saint-Etienne, Rennes, Montpellier ou encore Nice devrait légitimement prétendre aux places européennes.

Dijon 1-2 Saint-Etienne: Tavares (34e, pen)/ Hamouma (5e), Aholou (11e) 

 La prestation des stéphanois, vainqueurs à Dijon (2-1), confirme cette impression de début de saison. Après une première demi-heure bouclée par deux réalisations signées Hamouma et Aholou les Verts ont laissé les Bourguignons exprimer leur football. Juste de quoi égaliser sur un penalty transformé par Julio Tavarés. Pièce maitresse du dispositif de Ghislain Printant, Yann M’vila a noté quelques améliorations « on se parle plus que la saison passée. On n’a pas peur de se dire les choses ».  Si les stéphanois auront souffert physiquement la solidité défensive et l’expérience de Loîc Perrin et Stéphane Ruffier ont permis aux Verts de repartir avec un premier succès. 

Résultat de recherche d'images pour "dijon asse 1 2"
Romain Hamouma, félicité par Mathieu Debuchy, a inscrit l’un des plus beaux buts de cette première journée. (Crédit photo: 90 min)

Montpellier 0-1 Rennes: Morel (6e)

Le match entre Montpelliérains et Rennais fut animé. Jérémy Morel a rapidement donné l’avantage aux Bretons. Pendant 85 minutes les Héraultais auront mis à contribution Romain Salin, titulaire dans les buts rennais en attendant le retour d’Edouard Mendy. Tout d’abord, Andy Delort sur penalty et Keagan Dolly en fin de partie. Impériale et infranchissable, le portier rennais a repoussé tous les assauts et a assuré les trois points de la victoire aux hommes de Julien Stéphan.  

Nice 2-1 Amiens: Herelle (32e), Dante (90+5e)/ Akolo (81e) 

Nice en s’imposant dans le temps additionnel face à Amiens (2-1) n’a rassuré qu’à moitié ses supporters. Solide défensivement et à la peine offensivement, les Niçois entament cet exercice avec un visage similaire à celui de la saison passée. Les deux buts ont été inscrits sur deux corners par les deux défenseurs centraux : Christophe Herelle et Dante. Amiens n’a guère rassuré. Le carton rouge reçu par Eddy Gnahoré n’excuse pas le manque de niveau technique des coéquipiers de Christophe Jallet. Le jeune entraîneur Elsner Luka aura besoin d’une bonne semaine pour permettre à ses joueurs de proposer un contenu plus aboutie face à Lille samedi prochain.

La dalle angevine portée par la jeunesse

Angers 3-1 Bordeaux: Adélaïde (27e), Pereira Lage (33e), Mangani (45e)/ De Préville (4e)

Dans les autres matches samedi soir, Angers a littéralement renversé Bordeaux. Menés, les hommes de Stéphane Moulin ont placé des contre-attaques dévastatrices au sein de la défense girondine pour obtenir la première victoire de la saison. Jeff René-Adélaïde et Mathias Pereira Lage ont ébloui, par leur rapidité et justesse technique, les spectateurs de Raymond Kopa. Si Angers ne cède pas le premier joueur cité avant la fin du mercato- soit le 2 septembre-  il devrait naturellement prétendre à  la première partie de tableau.

Résultat de recherche d'images pour "angers 3 1 bordeaux"
Romain Thomas (à gauche), Rayan Ait Nouri (au centre) félicitent la nouvelle pépite du SCO d’Angers: Jeff René-Adélaïde, auteur d’un but et d’une passe décisive face aux Girondins. (Crédit photo: France 3 Régions)

Paulo Sousa, l’entraîneur bordelais, aura encore besoin de temps pour faire fonctionner son onze. La titularisation d’Albert Lottin (17 ans) et Aurelien Tchouameni (19 ans) en milieux récupérateurs expriment une certaine limite au sein de l’effectif marine et blanc.

Une première “presque” aboutie pour Brest

Brest 1-1 Toulouse: Autret (25e)/ Koulouris (89e)

L’un des deux promus entrait en scène samedi soir. Le Stade Brestois fut présent pendant une heure de jeu. Ils ont plus que gêné les Toulousains. Le capitaine Mathias Autret a conclu un mouvement collectif fluide (25e) mais le chronomètre a joué en défaveur des Bretons. Ils ont perdu en lucidité. Pour preuve le penalty de Gaêtan Charbonnier arrêté par Baptiste Reynet (84e). La sanction est intervenue cinq minutes plus tard. La recrue grecque, Efthymios Koulouris, tel un renard des surfaces, a permis aux hommes de Casanova d’arracher un point déjà très important dans la lutte pour le maintien.

Lille dans la douleur, pas de jaloux dans le derby lorrain

Lille 2-1 Nantes: Osimhen (19e, 82e)/ Celik (51e,c.s.c)

En milieu d’après-midi Lille a péniblement lancé sa saison. Il a fallu une accélération foudroyante d’Osimhen (19e) pour déclencher les hostilités. Nantes timoré s’en est remis à la réussite. Une frappe hors cadre de Girotto fut dévié dans ses propres filets par Celik (51e) en prenant a contre-pied Mike Maignan. Les Dogues n’ont pas abdiqué et ont mordu une dernière fois par l’intermédiaire de la star du jour : Victor Osimhem auteur d’un doublé. En plus de cette défaite, les Nantais ont probablement perdu sur blessure leur prometteuses recrue offensive Marcus Coco. Les ligaments croisés sont peut-être touchés. En tout cas leur verdict sera livré cette semaine. 

Résultat de recherche d'images pour "lille 2 1 nantes osimhen"
Victor Osimhen a parfaitement débuté sous ses nouvelles couleurs. Sa puissance et sa rapidité lui ont permis d’inscrire un doublé face à Nantes (2-1), offrant le premier succès de la saison au LOSC. (Crédit photo: Le Parisien)

Strasbourg 1-1 Metz: Thomasson (21e)/ Diallo (47e)

Un derby lorrain en attendant l’entrée en lice du Paris SG. Strasbourgeois et Messins ont chacun eu leur période et le résultat final paraît plus que logique. Habib Diallo (47e) a répondu à l’ouverture du score de Thomassonj (21e). Les hommes de Thierry Laurey n’ont pas pioché physiquement- c’était déjà leur 4e match officiel- mais mentalement. Les Lorrains, avec ce premier point acquis à l’extérieur, ont redressé leur niveau de jeu pour montrer à tout un stade qu’ils ne seront pas là cette saison pour faire de la figuration.  

Le PSG applique le tarif maison

Paris SG 3-0 Nîmes: Cavani (24e), Mbappé (56e), Di Maria (69e) 

Pour réellement lancer la saison du champion de France en titre, l’intervention de la VAR aura été nécessaire. En effet le pauvre Pablo Martinez pouvait difficilement enlever ses bras sur l’action mais la faute était visible au ralenti. Cette VAR restera toujours un éternel débat. Cavani transforma le penalty (1-0, 24e) et les Parisiens ont commencé à ronronner.

Résultat de recherche d'images pour "psg nimes 3 0 cavani"
Edinson Cavani a frappé en force le penalty pour lancer la saison du PSG. (Crédit photo: So Foot)

L’éclair est arrivé en seconde mi-temps. Marquinhos positionné en sentinelle, un poste ou il semble pouvoir faire apprécier ses qualités, a adjugé un ballon dans le dos de la défense nîmoise à Juan Bernat. Le centre en retrait, de ce dernier, a trouvé Mbappé plein de sang froid (56e). C’est ce même Mbappe qui délivrera une offrande à Di Maria, entrée en jeu quelques minutes auparavant. 3-0, les Parisiens ont, comme prévu, assuré leur premier succès de la saison en championnat. En attendant le départ de Neymar, Mbappe trouve costume à sa taille: celui de patron avec un but et une passe décisive à son actif. Nîmes aura résisté pendant 25 minutes et se sera procuré de nombreuses occasions manquant de justesse pour les conclure. 

 

Les Parisiens accompagnent les lyonnais en tête du classement. Angers complète le podium. Les promus messins et brestois occupent les 9e et 12e place. Enfin Marseille, Monaco et Nîmes se retrouvent en position de relégable. Cela est pour le moment anecdotique. La vérité d’un jour du jour n’est pas celle du lendemain, même si la réalité du terrain nous a donné certaines indications. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here