Bilan de la saison 2018 de la Lotto Soudal

0
Ligue 1

La formation Lotto Soudal a connu en cette année 2018 la fin du cycle André Greipel après huit années de bons et loyaux services du sprinteur allemand au 155 victoires professionnelles. Malgré l’absence d’un leader sur les Grands Tours et d’une équipe pas assez homogène sur les classiques, l’équipe belge s’en sort pas trop mal avec 25 succès avec un très bon Tim Wellens qui a passé un cap notamment sur les courses par étapes avec son succès sur le Tour de Guangxi l’an dernier.

André Greipel plus parmi les meilleurs

Le Gorille de Rostock a connu un début de saison prometteur sur le Tour Down Under – deux succès d’étape – mais il va vite être débordé par les Viviani, Sagan, Gaviria et autres Groenewegen. André ne retrouvera que le chemin du succès en mai lors des 4 Jours de Dunkerque et du Tour de Belgique. Mais, le germanique va connaître un été bien délicat avec aucun succès d’étape sur le Tour notamment même s’il va retrouver quelques couleurs sur le Tour de Grande Bretagne. Greipel, avec le poids des années, ne peut plus lutter avec les grands noms du sprint mondial et il doit se contenter de placettes ou de succès mineurs. L’allemand quitte donc la formation belge pour rejoindre la Fortuneo en 2019.

Un leader nommé Wellens

Wellens est LE leader de la Lotto maintenant en étant une valeur sûre sur les courses d’une semaine – vainqueur du Tour d’Andalousie et du Tour de Wallonie, 3e du Binck Bank Tour, 5e de Paris-Nice, et un bon coureur sur les course d’un jour où il doit encore progresser notamment sur la Doyenne – 1er de La Flèche Brabanconne, 3e de la Bretagne Classic, 5e du Tour de Lombardie,6e de l’Amstel Gold Race, 7e de La Flèche Wallonne. Tim a également décroché un succès d’étape sur le Giro.

Campenaerts progresse

Un autre coureur semble également passer des paliers depuis quelque temps en la personne du rouleur Victor Campenaerts puisque le natif de Wilrijk a remporté cette année un deuxième de champion d’Europe et de champion de Belgique du contre-la-montre mais surtout il a décroché une prometteuse médaille de bronze lors des championnats du monde derrière Dennis et Dumoulin.

L’assurance De Gendt

Du côté du baroudeur Thomas De Gendt, le belge n’a pas aussi tranchant sur les Grands Tours où on avait l’habitude de la voir tout les jours à l’avant, et n’a apporté que deux succès cette année : une étape du Tour de Romandie et une étape du Tour de Catalogne. Mais De Gendt a rapporté un maillot distinctif avec le maillot de la montagne du Tour d’Espagne.

Un néo-pro plein de promesse

Ensuite, la pépite belge Bjorg Lambrecht a montré des choses intéressantes pour sa première saison pro avec son premier succès sur l’etape reine du Tour de Norvège, des Tops 20 sur le Tour de Suisse et sur le Tour de Pologne, un premier Grand Tour disputé avec deux Top 10 sur des étapes vallonnées et surtout sa médaille d’argent sur la course espoirs sur le difficile parcours d’Innsbruck.

Tiesj Benoot malchanceux

Du côté des bilans mitigés, on peut se poser des questions sur Tiesj Benoot, auteur d’un très bon d’exercice avec son pemrier succès pro sur les Strade Bianche, une 4e place sur une course par étapes :Tirreno-Adriatico, et une honnête huitième place sur le Tour des Flandres. Mais, le problème, on ne sait toujours pas le domaine où il est le plus à l’aise : classiques flandriennes, wallonnes, courses par étapes ? En tout cas, depuis sa grosse gamelle sur le Tour, Tiesj a connu une fin de saison en demi-teinte avec une Vuelta presque fantomatique à cause d’une blessure et un fin d’année discrète : 5e du Tour de l’Eurométropole et 6e de Paris – Tours.

Keukeleire, Debusschere et Vanendert dans le dur

Enfin, les déceptions sont le vainqueur du Tour de Belgique Jens Keukeleire qui a souffert de soucis de santé en début de saison alors qu’il a été recruté pour être le co-leader sur les flandriennes, et le puncheur Jelle Vanandert toujours capable de quelques hauts – 3e de La Flèche Wallonne et gagnant une étape sur le Tour de Belgique – et de beaucoup de bas, et le champion de Belgique 2014 Jens Debusschere qui a apporté un seul bouquet grâce à la dernière étape du Tour de Wallonie.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here