Football

Bordeaux, heureux vainqueur de Rennes est tout proche du maintien

Sékou Mara après son but face au Stade Rennais

Cet après-midi les Girondins de Bordeaux, en difficulté cette saison et encore plus depuis l’abandon de leur actionnaire KingStreet dernièrement, recevaient le Stade rennais. Comptant pour la 35e journée de championnat, cette rencontre n’est pas sans enjeu. Alors que d’un côté, les Bordelais se doivent de rebondir après 5 défaites de rang afin d’assurer leur maintien. Les Rennais, eux, peuvent profiter de la défaite de Lens et du faux pas de Marseille pour se placer à la 5e place, synonyme d’Europe.

Début de match animé

Cette partie commence très fort dès la 8e minute avec une exclusion du côté du Stade rennais. C’est le Français Steven Nzonzi qui se voit écoper d’un carton rouge pour un pied haut sur la hanche de Sékou Mara. La VAR n’est pas sollicitée sur cette décision d’Antony Gautier et Nzonzi est renvoyé dans les vestiaires. Suite à cette exclusion, les Girondins, en difficulté cette saison, se doivent de profiter de l’infériorité numérique de leurs adversaires. L’équipe de Jean-Louis Gasset ne tarde pas à le faire et ouvre le score à la 11e minute grâce au but de Sékou Mara. Le jeune attaquant français marque ainsi son premier but en Ligue 1 Uber Eats. Après un cafouillage dans la surface rennaise, Mara récupère le ballon puis frappe du gauche dans le côté inférieur gauche d’Alfred Gomis. Début de match catastrophique pour les Rennais et idéal pour Bordeaux.

Les Rennais en difficulté

Plus les minutes passent, plus les Bordelais mettent le pied sur le ballon et multiplient les incursions dans le camp rennais. À la 18e minute, Mara n’est pas loin du doublé en reprenant un coup-franc de la tête. Sa frappe est repoussée par Gomis. Alors que les hommes de Génésio n’ont toujours pas frappé au but, Mehdi Zerkane déboule sur la droite et centre parfaitement pour Hwang. Le Coréen place mal sa tête et sa frappe passe à la droite du but. Durant cette première mi-temps, les Rennais sont très bas et n’arrivent pas vraiment à se créer d’occasions. Alors que son équipe commence à se réveiller, Flavien Tait parvient à décocher la première frappe rennaise à la 43e minute, qui passe très loin au-dessus de la transversale de Costil. La première grosse occasion des Rouge et Noir arrive dans le temps additionnel de la première mi-temps, avec Benjamin Bourigeaud qui voit sa frappe passer à quelques centimètres du poteau droit du portier bordelais.

Bordeaux souffre mais tient jusqu’au bout

Dès le retour des vestiaires, les Rennais confirment leur temps fort. Après une percée dans la défense bordelaise, Jérémy Doku lâche une magnifique frappe qui touche le poteau de Costil. S’ensuivent de nombreuses incursions des Bretons dans le camp bordelais ainsi que dans leur surface. Bordeaux répond un peu plus tard avec Oudin qui tente sa chance pied droit à l’entrée de la surface. La frappe à ras-de-terre est bien captée par Alfred Gomis qui se couche sur le ballon. Serhou Guirassy a par la suite deux occasions de marquer sur deux coups-francs bien placés mais sa première comme sa deuxième frappe se heurtent au mur bordelais. Les Bretons sont de plus en plus dangereux au fil des minutes, Nayef Aguerd reprenant un coup-franc de Grenier à la 83e. Sa tête passe proche de la transversale du but des Girondins. Guirassy a encore une énorme occasion de marquer 3 minutes plus tard mais Costil effectue un superbe arrêt. Les Rennais mettent la pression dans les dernières minutes de la partie. Les Girondins se créent, quelques minutes plus tard, leur seule occasion vraiment franche de la seconde période. Oudin frappe mais Damien Da Silva sauve le but quelques centimètres avant sa ligne. Guirassy répond avec une belle tête dans le temps additionnel, Costil est encore présent et capte bien le ballon.

Malgré la forte domination rennaise dès la fin de la première période et qui s’est accentuée en seconde mi-temps, les Bordelais ont réussi à tenir ce score de 1-0. L’expulsion de Nzonzi en tout début de match aura tout changé, même si celle-ci semble injuste. Les Bordelais peuvent être heureux car leur maintien est presque acquis. Ils mettent également fin à une série de 5 défaites. Les Rennais, eux, vont devoir batailler jusqu’au bout pour accrocher l’Europe.

 

Crédit photo : Franceinfo

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire