Bottas, poleman supersonique !

Les Mercedes sont décidément très rapides. Après la Chine et Bakou, Valtteri Bottas s’est offert sa troisième pôle position consécutive en Catalogne, lieu du premier grand prix européen de la saison, après des qualifications supersoniques !

La tête des mauvais jours pour Hülkenberg

Après la polémique de Bakou, Renault a réalisé une séance de qualifications contrastée en Catalogne. Nico Hülkenberg n’a pas passé la Q1. La faute à une sortie de piste au virage 9 qui lui a valu un aileron cassé et une perte d’aérodynamisme fatale. L’allemand s’est mis tout seul dans le pétrin et n’a ensuite jamais réussi à renverser la vapeur, devant se contenter de la 16e place.

Daniel Ricciardo est lui passé de justesse en Q2… Mais aussi en Q1 ! L’australien a très bien résisté et a pris la 10e place de la deuxième session de qualification. Pénalisé de trois places suite à la marche arrière jugée dangereuse à Bakou, il s’élancera demain en 13e position sur la ligne de départ.

Lance Stroll, Antonio Giovinazzi, Goerge Russel et Robert Kubica ont aussi été éliminés en Q1.

Alerte rouge chez Ferrari

L’écurie Italienne était venue en Catalogne pour reprendre une confiance volée par les performances des Mercedes en ce début de saison. Mais force est de constater que Sebastian Vettel et Charles Leclerc ne peuvent rivaliser avec Valtteri Bottas et Lewis Hamilton en ce moment..

Il faut dire que le finlandais a réalisé des qualifications d’exception. Ce dernier a été le premier pilote de l’histoire à descendre en dessous des 1’16’00 à Barcelone. En Q3, Bottas a encore abaissé son record en établissant un temps supersonique de 1’15’504. C’est donc tout logiquement qu’il s’est offert sa troisième pôle position consécutive de la saison, après les Grands Prix de Chine et Bakou.

Au dessus ce samedi, il s’est même offert le luxe de coller six dixièmes à Lewis Hamilton.. Mais également près d’une seconde aux deux Ferrari. Sebastian Vettel a d’ailleurs pris la troisième place, talonné par Max Verstappen. Charles Leclerc a lui du se contenter d’une cinquième place décevante, juste devant Pierre Gasly.

Grosjean, le « meilleur des autres »

Derrière les écuries Mercedes, Ferrari et Red Bull, Romain Grosjean a pris une excellente septième place, confirmant son très bon début de week-end à Barcelone. Devant son coéquipier Kevin Magnussen pour 1/10e seulement, le français a profité d’une voiture Haas très performante pour engranger de la confiance. Une confiance bienvenue à l’heure où ce dernier partira en bonne position demain pour tenter de glaner ses premiers points de la saison 2019. 

SOURCE PHOTO : Manu Fernandez, Keystone

Poster un commentaire

lectus dapibus ante. eget velit, adipiscing facilisis odio dolor. risus. libero. porta.