Butler et Embiid, une affaire qui roule jusqu’aux prolongations

Cette nuit Minnesota affrontait Philadelphie et le moins qu’on puisse dire c’est que le match s’annonçait rythmé sur le papier. D’un côté on a le fameux Jimmy Butler, arrivé cet été en provenance des Bulls, et de l’autre le très grand Joël Embiid, oui 2m13 c’est grand quand même.

Le premier a une moyenne de 19,8 points depuis le début de saison, quand à Jojo il atteint une moyenne de 23,7.
On s’attendait donc à un match intensif où l’ailier et l’intérieur allaient se disputer la balle et les points. Les Timberwolves affichent une liste de 8 joueurs contre 10 pour les 76ers.

Une première mi-temps Jimmy Butlerienne.

Ce qu’on remarque lors du premier quart-temps, c’est le nombre de fautes envers les Wolves, ce qui en dit long sur la tension des deux équipes. Si Embiid et Booker font le show pendant cette mi-temps, Butler, Wiggins et Towns ne comptent pas se laisser faire. Offensivement et défensivement Minnesota est chaud, les combinaisons vues à l’entraînements prennent forme sur le parquet pour le bonheur des supporters.

Minnesota Timberwolves v New Orleans Pelicans

Jimmy Butler 

L’équipe de Butler mène 27-20 lors du premier quart temps malgré une bonne entame de match des sixers, ils reviendront tout de même aux points à la mi-temps avec un score de 51-48 en faveur des Timberwolves.

Le BWT* en action, une intensité plus faible, de la fatigue, une prolongation à sens unique.

La domination au score changera 4 fois lors du troisième quart-temps, les 76ers parviennent à égaliser voir même reprendre l’avantage. C’est grâce à Jones, qui inscrit les 3 points, que Minnesota reprend l’avantage dans les dernières secondes du 3Q.
Quand au 4eme quart-temps, le jeu est devenu totalement fou. Les Wolves mènent un jeu incroyable, les 76ers dans leurs pas reviennent lentement mais sûrement au score. À quelques secondes de la fin du temps réglementaire Butler inscrit le panier du 100-98, la tension est à son comble. C’est à la toute fin que Embiid marque ses deux lancers-francs 100 partout au buzzer, direction les prolongations.

downloadfile.jpg

Joël Embiid

Et là tout s’enchaîne, Saric, Redick, Embiid marquent à tour de rôle, 6 points en une minute. Malgré quelques paniers des Wolves, ils ont du mal à revenir, puis coulent lentement en regardant le temps défiler. Défaite de Minnesota 112-118…

Morale de l’histoire, tu peux tenir le bâton tout le long du match, taper avec si tu veux, mais en moins de deux minutes tu peux te retrouver avec ce fameux bâton dans le c… coin de l’œil. Toujours se méfier des apparences en NBA, Jojo Embiid a encore frappé avec ses 28 points. 38 pour Butler. 

Charlotte Gruszeczka.

* BWT : Butler, Wiggins, Towns

 

A propos de l'auteur

Amoureuse du ballon rond depuis mon plus jeune âge, j'essaye d'exploiter mes talents sur les terrains depuis quelques années, même si mon profil ressemble à celui de Gregory Vignal. Le sport est ma religion, l'humour mon passe-temps.

Poster un commentaire

venenatis, velit, amet, tristique dolor. felis lectus sem, elit. vel, leo.