Canmore – Individuel : Tiril Eckhoff crée la sensation, Bescond s’en sort bien

0
Tiril Eckhoff a réussi un bon tir avant de disposer de ses adversaires sur la piste. Crédit : Berit Roald, NTB.

Comme leurs homologues masculins, la course était amputée de quelques kilomètres, réduite de 15 à 12,5. Même tarif que les hommes avec 45 secondes pénalité par balle manquée. A la surprise générale, c’est Tiril Eckhoff qui s’est le mieux débrouillée dans le froid canadien. Les Françaises se contentent des places d’honneur.

Tiril Eckhoff a réussi un bon tir avant de disposer de ses adversaires sur la piste. Crédit : Berit Roald, NTB.

Duel de générations sur la piste de Canmore, à l’occasion de l’individuel. Deux jeunes biathlètes se sont tirées la bourre. Il s’agit de Marketa Davidova, vainqueure du sprint d’Antholz, et Lisa Vittozzi, en pleine ascension, notamment depuis le début de saison. Les deux parviennent à réaliser le 20/20. Mais sur les skis, la Tchèque est plus effiace, et devance finalement l’Italienne de 11 secondes à l’arrivée. Elles se partagent cependant la tête de la course. Julia Schwaiger, l’Autrichienne, a beau décrocher le 3e 20/20 de la course, elle termine bien plus loin. Mais c’est du côté de la Norvège que la tempête approche.

Eckhoff surprend son monde

La Norvégienne, très appliquée au tir, contrairement à ce qu’on peut voir chez elle d’habitude, entre dans la danse. Elle lâche une balle sur le premier debout, mais sa concentration lui permet de limiter à une seule faute. Véritable machine sur les skis, du moins par rapport à Vittozzi et Davidova, elle entame le dernier tour dans les mêmes temps que les deux leaders. Lancée comme une balle, elle refait son retard et s’assure la place de leader pour 9 secondes. Personne ne sera capable d’aller la chercher ensuite. Même Hildebrand et son 20/20 devront se contenter d’une place d’honneur hors du podium. Celui-ci est dessiné et bien en place. A noter la très mauvaise performance de la leader de la Coupe du Monde, Dorothea Wierer, qui termine loin à la 22e place (17/20).

Anaïs Bescond sauve l’honneur

Du côté des Bleues, comme chez les hommes, une seule parvient à se hisser dans les 10. Il s’agit d’Anaïs Bescond. Grâce à un 18/20, elle termine 7e, seulement devancée par six athlètes plus efficaces qu’elle au tir. Trop d’erreurs sur le pas de tir pour ses compatriotes également. Julia Simon s’en sort avec un 17/20 et une 19e place. Anaïs Chevalier (16/20), Celia Aymonnier (16/20) et Justine Braisaz (17/20) réalisent le tir groupé aux 24, 25 et 28e places. Caroline Colombo, encore en apprentissage, termine avec un honorable 17/20 au 35e rang.

Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here