Carlos Sastre remporte un excellent Tour de France 2008

0
Tour de France 2008
Ligue 1

A l’occasion de ses 33 ans, We Sport vous propose de revivre le Tour de France 2008 remporté par l’espagnol Carlos Sastre. Ce début de Tour est marqué par le conflit ASO-UCI. ASO ayant décider de retirer les épreuves qu’elles organisent du calendrier UCI. Ces derniers, en rayé de leur liste la FFC. Aucun point ne sera marqué pour le Pro Tour. De plus Astana à cause du contrôle positif de Vinokourov, ne sera pas sur le Tour. Ainsi Alberto Contador et Levi Leipheimer et Andreas Klöden ne seront pas présents.

Introduction :

Les grands favoris sont Cadel Evans et Alejandro Valverde. Le premier vient de faire 2è du Tour 2007 et a glané l’étape du Ventoux sur Paris-Nice et a fini dauphin de Valverde sur le Dauphiné. Côte Valverde, justement, il a remporté le Tour de Murcie, Liège-Bastogne-Liège, le Dauphiné et le championnat d’Espagne. Les outsiders principaux sont Denis Menchov – vainqueur de la Vuelta 2005 et 2007 et Damiano Cunego – vainqueur du Giro 2004 et tenant du titre de l’Amstel et du Tour de Lombardie. La CSC de Carlos Sastre – 4è en 2007 et des frères Schleck (Andy finit 2è du Giro 2007) fait figure d’épouvantails collectifs. Kim Kirchen, Haimar Zubeldia, Samuel Sánchez, Mikel Astarloza, Mauricio Soler, Roman Kreuziger et Riccardo Riccò sont à souligner.

Óscar Freire, Thor Hushovd, Erik Zabel, Robbie McEwen et Alejandro Valverde sont les favoris du maillot vert.
Ricciardo Riccò, Mauricio Soler, Carlos Sastre, les Schleck, Alejandro Valverde, Denis Menchov, Cadel Evans et Samuel Sánchez sont les favoris du maillot à pois.
Andy Schleck, Roman Kreuziger, Vincenzo Nibali et Riccardo Riccò sont les favoris du maillot blanc.

Parcours :

La 1è étape favorisant un puncheur avec l’arrivée à Plumelec. Ensuite, s’en suivre sprinteurs-puncheurs avec les arrivées à St Brieux et Nantes. Le 1er chrono arrivera à la 4è étape avec un parcours autour de Cholet sur 29.5 km. Avant l’étape pour grimpeurs de Super Besse, les sprinteurs se régaleront à Chateauroux. Le Pas de Parol sera au programme de la 2nde étape du Massif central mais le final, peu sélectif peu permettre à un sprinteur de s’imposer. Les sprinteurs aborderont en confiance Toulouse avant les Pyrénées.

Parcours Tour de France 2008
Parcours Tour de France 2008

Pour la 1è étape du triptyque, Peyresourde et l’Aspin sont au programme. Puis le peloton devra faire face au Tourmalet et l’arrivée à Hautacam. Enfin, le Portel finira en douceur ce triptyque. Par la suite viendra 3 étapes pour sprinteurs finissant à Narbonne, Nîmes et Digne-les-Bains. Le triptyque alpin commencera avec l’Agnel et l’arrivée au sommet de Prato Nevoso. Le lendemain, le peloton, gravira la Lombarde et la Bonnette. Pour finir e Galibier, la Croix de Fer et l’arrivée à l’Alpe viendra proposer un finish salé dans les Alpes. Les étapes accidentées de St Etienne et Montluçon avant le chrono de Saint-Amand-Montrond et le finish à Paris viendront clôturer le Tour de France 2008.

Déroulement du Tour de France 2008 :

Début de la première semaine :

D’abord, Line Renaud donne le départ du Tour de France 2008, 50 ans après avoir donné le départ du 1958 au départ de Bruxelles. Hervé Duclos-Lassalle qui a chuté devra abandonner tandis qu’Alejandro Valverde s’envolera vers la victoire en prenant le jaune. Manuel Beltrán, qui vient d’être positif à l’EPO, se verra exclure 6 jours plus tard. Hushovd à St Brieuc et Dumoulin à Nantes viendront s’imposer pendant que Feillu prend le maillot jaune à Nantes. Sur le premier chrono, Stefan Schumacher s’impose avec une moyenne de 48.694 km/h devant Kim Kirchen et David Millar finissant à 18″. Niveau favori, Evans finit à 27″, Menchov à 34″ et Valverde à 1’34”. Stefan Schumacher porte ainsi le jaune. Cavendish gagne sa 1è étape sur le Tour à Châteauroux avant le Massif Central.

Le Massif Central :

Aurélien Passeron qui est non partant, le peloton part à 173 coureurs. Puis, dans l’étape de Super Besse, Fränk Schleck attaque à la flamme rouge avant que Ricciardo Riccò lui réponde à 300m. Au sprint et dans son style préféré, Alejandro Valverde s’impose en puncheur devant Evans et F. Schleck. Kirchen prend le maillot jaune. Le lendemain, l’étape va au bout et voit la victoire de Luis Leon Sanchez devant l’ex-maillot jaune, Stefan Schumacher, Filippo Pozzato et Kim Kirchen. Ce dernier conforte son maillot jaune après le Massif Central. A la sortie de ce 1er massif, Mauro Facci, John Gadret, Lilian Jégou, Christophe Moreau et Magnus Bäckstedt ont abandonnés.

Transition vers les Pyrénées :

Ensuite, à Toulouse, Cavendish continue sa moisson avec sa 2è victoire sur ce Tour. Il finira devant son équipier et poisson pilote Gerald Ciolek.

Les Pyrénées :

Pour continuer le Tour de France 2008, le peloton devra gravir Peyresourde et l’Aspin. Si l’arrivée est après une descente, ces 2 cols auront fait une belle différence. L’échappée composée de Aliaksandr Kuschynski, Sebastian Lang et Nicolas Jalabert prend 14’20” d’avance au pied de Peyresourde. Cadel Evans a chuté et est touché à l’épaule et au genou. L’allemand s’échappe et distance ce qui est désormais ces ex compagnons de grande vadrouille. Il possède 5’25” au sommet sur un peloton agité. Dans l’Aspin, le cobra attaquera et reprendra ses concurrents d’une manière hallucinante.

Il passera en tête de l’Aspin et s’imposera à Bagnères de Bigorre. Kim Kirchen conserve sa tunique de leader. Sur cette étape avec arrivée au sommet, 24 cyclistes se détachent dont Hubert Dupont, Rémy Di Grégorio ou encore Leonardo Duque. A 15 km du sommet du Tourmalet, Di Grégorio s’isole et conserve au sommet 2’10” sur ses poursuivants et 6′ sur le groupe maillot jaune. Óscar Pereiro, Damiano Cunego et Alejandro Valverde, distancés à 2500m du sommet, franchiront le Tourmalet avec 50″ de retard. Cancellara et Voigt s’y filent et après la descente et la vallée, Valverde et Cungeo accusent 2’50” de retard et Di Grégorio n’a plus qu’ minute d’avance au pied d’Hautacam.

Le duo de la Saunier-Duval Juan José Cobo, Leonardo Piepoli et le CSC, Fränk Schleck possèdent 1’40” à 5 km du sommet sur Cadel Evans, Denis Menchov, Carlos Sastre, Moisés Dueñas, Stéphane Goubert, Christian Vande Velde et Riccardo Riccò. A 2500m du sommet les Saunier-Duval s’isolent et finiront avec 28″ sur Schleck. La victoire revient à Piepoli. Cunego et Valverde finissent à 5’51” et sont à plus de 5′ au général. Andy Schleck qui a perdu 8′ a également perdu son rêve de sacre.
La dernière étape pyrénéenne, ne verra pas d’écarts entre les favoris du Tour qui finiront à 14’51” du vainqueur Kurt-Asle Arvesen. A la fin des Pyrénées, Evans possède 1″ sur Fränk Schleck.

Transition vers les Alpes :

La 12è étape est marqué par le contrôle positif de Riccò et le retrait de la Saunier-Duval. Mark Cavendish triple la mise à Narbonne avant de la quadrupler à Nîmes. A Digne, Freire s’impose tandis que Evans possède 1″ sur Schleck .

Les Alpes :

Par la suite, Cavendish abandonne en vue des JO, Stijn Devolder, Mark Renshaw et Óscar Pereiro abandonnent sur défaillance, maladie et chute. Egoi Martínez, Danny Pate et José Luis Arrieta rejoint par Simon Gerrans s’échappent. Dans l’Agnel, Christophe Brandt est lâché ce qui est préjudiciable pour le maillot jaune. A 11’50” de l’échappée, Thomas Voeckler, Bernhard Kohl et Rémy Di Grégorio devancent le peloton de 15″. Dans la descente, Oscar Pereiro, heurte la barrière de sécurité et tombe sur la route en contrebas. Blessé, il abandonnera et le peloton voit son retard passé à 17’10”. Vincenzo Nibali, Sebastian Lang et Damiano Cunego chutent au pied du colle delle Morte.

LA CSC prend le relais de la Lampre et se retrouvent à 12’35” de l’échappée. Au sommet, Arrieta est lâché et Simon Gerrans s’impose au sprint devant Egoi Martinez et Danny Pate. Dans le peloton, Cadel Evans, Carlos Sastre, Andy et Fränk Schleck, Alejandro Valverde, Bernhard Kohl, Denis Menchov, Christian Vande Velde et Samuel Sánchez sont les seuls membres. Sastre attaque mais rejoint par Sanchez avant que A. Schleck ne reprenne le commandement du peloton. Beaucoup d’attaques mettent en difficultés un Evans, fébrile. Plus loin, Carlos Sastre à un kilomètre du sommet, seuls Menchov et Kohl peuvent suivre. Au sommet, Sastre reprend 9″ sur Valverde, 20″ sur Menchov, 38″ sur F. Schleck, 47″ sur le duo Evans-Sanchez et 55″ sur A. Schleck .

Ensuite, lors de la 2è étape alpine, un groupe d’échappée s’isole avant qu’un groupe de poursuivants ne s’intercalent entre l’échappée et le peloton. Stefan Schumacher, s’échappe et passe la Lombarde avec 5′ sur ses poursuivants les plus proches. Dans la Bonette, la CSC mènent bon train et l’avance de Schumacher décroit pour être repris à 6 km du sommet. Denis Menchov, distancé dans la descente perd 35″ sur les favoris et 2’03” sur le vainqueur, Cyril Dessel.

Coup de force de Carlos Sastre dans l’Alpe pour chercher le Tour de France 2008 :

Peter Velits, Rubén Pérez, Rémy Di Grégorio et Stefan Schumacher s’échappent. Au sommet du Galibier, l’échappée possède 5′ tandis que Kohl gratte des points pour le maillot à pois. Dans la descente du Galibier, Rémy Di Grégorio est distancé tandis que Rubén Pérez sera dans la Croix-de-Fer. Ces derniers sont repris par un peloton ayant effectué un régime. Parmi ces kilos ayant disparus, on notera beaucoup de lieutenants de favoris à la victoire finale. Le trio de la CSC est lui toujours là. Velits distance Schumacher en tête de course et prend les 20 pts attribués. Kohl règle le peloton et prendra 18 pts.

Cependant, dans l’Alpe, Sastre alors 4è du Tour de France 2008, parvient à s’extirper et à prendre 1’30” sur les autres favoris. Si Christian Vande Velde, Vladimir Efimkin, ou encore Bernhard Kohl attaquent, Cadel Evans, encore favori du Tour via ce dernier chrono se met à rouler. Le maillot jaune/équipier de Sastre, Fränk Schleck subit la consigne d’équipe permettant à Sastre de continuer à s’envoler et à accroître son avance à 2’30”. Au sommet, Sastre s’impose avec 2’03” sur Sanchez et son équipier Andy Schleck. Alejandro Valverde et le maillot jaune déchu Fränk Schleck finissent à 2’13”. Au général et à la sortie des Alpes, Sastre possède 1’24” sur son équipier Fränk Schleck et 1’33” sur Kohl. Evans est à 10″ de la 2è place.

Étapes de transitions et l’arrivée sur Paris :

Sur la 1è étape accidentée post-Alpes, l’échappée possède plus de 4′ su le peloton à 10 km. Au sprint, Marcus Burghardt s’impose devant Carlos Barredo et l’ex maillot jaune, Romain Feillu. Aucun changement, au classement général. En direction de Montluçon, Cunego est non partant. En effet, il a fini à 20′ du vainqueur lors de l’étape précédente. Egoi Martínez, Alessandro Ballan, Stefan Schumacher et Pierrick Fédrigo sont les 4 échappées vers la cité de l’Allier. Sauf que la Liquigas et la Quick Step reprennent l’échappée.

Sylvain Chavanel et Jérémy Roy s’y file et le premier s’imposera devant le second et avec 1’13” sur le peloton. Lors du chrono entre Cérilly et Saint Amand Montrond sur 53 km, Cancellara s’impose. Si Evans finit 7è à 1’44” du vainqueur, Sastre concède que 29″ sur l’australien et s’en va remporter le Tour de France 2008. Au 16è rang de ce chrono, on retrouve un jeune britannique de 23 ans du nom de Christopher Froome. Il finit à 2’29” du vainqueur suisse.
Emmené par Steven de Jongh, Gert Steegmans s’impose sur les champs et remporte le 1er succès de la Quick-Step.

Classement de la course :

1- Carlos Sastre (CSC Saxo Bank) 87h52’52”
2- Cadel Evans (Silence-Lotto) à 58″
3- Bernhard Kohl (Gerolsteiner) à 1’13”
4- Denis Menchov (Rabobank) à 2’10”
5- Christian Vande Velde (Garmin Chipotle) à 3’05”

Maillots distinctifs :

La CSC aura remporté le jaune, via Sastre et le blanc via Andy Schleck ainsi que le classement par équipes. Nicolas Vogondy d’Agritubel sera super combatif tandis que Bernard Kohl finit meilleur grimpeur et Oscar Freire finit maillot vert.

Finalement, Carlos Sastre, grâce à son coup de force dans l’Alpe remportera son premier et seul Tour de France en 2008. Stefan Schumacher suspensu pour dopage, Kim Kirchen gagnera le chrono de Cholet sur tapis vert. Ricciardo Ricco sera suspendu pour dopage le 17 juillet après son contrôle positif à l’EPO. Piepoli, positif, se verra retirer sa victoire d’Hautacam au profit de Ricco. Enfin, pour le 1er tour, Andy Schleck finit 11è à 11’32. Vincenzo Nibali finit 19è à 28’33” et Chris Froome 83è à 2h22’33”.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here