Carte finale d’ATLAS Acte II — Kairos

0
Ligue 1

Le mois de septembre oblige, tout le monde fait sa rentrée, même les promotions de catch. Après une pause de trois mois, l’ATLAS Wrestling Club revient de vacances avec son deuxième Acte dans ses valises. Un Acte II qui fait déjà grandement parler où les louanges furent nombreuses avant même que le show n’ait lieu. Analysons ensemble la carte d’ATLAS Acte II — Kairos.

DES INVITÉS DE MARQUE   

Il y a juste besoin d’un coup d’œil pour remarquer les ambitions de l’ATLAS Wrestling Club. Pas moins de six invités internationaux seront présents aux Ulis. En premier lieu, celui qu’on présente comme le grand invité de l’Acte II, Mark Haskins. Père fondateur de la PROGRESS Wrestling et désormais signé chez Ring of Honor, treize ans qu’Haskins écume les rings pour un homme désormais considéré comme un vétéran du catch britannique.

Le deuxième n’est nul autre que le jeune irlandais Scotty Davis. Âgé d’à peine 18 ans, Davis impressionne par sa maturité et un talent inné. Nombreux sont ses aînés à le tarir d’éloges pour un garçon dont l’avenir rayonne déjà. Restons dans les îles britanniques où le gallois Wild Boar sera aussi de la partie, membre de la branche de NXT UK, celui-ci avait plutôt dans l’année avec Morgan Webster, entraîneurs d’une session d’entraînement organisée par l’ATLAS.

Mauro Chaves, au personnage atypique, rejoint le casting tandis que Solo Darling remplace au pied levé Josh Bodom, dont les récents actes lui ont fait perdre sa place. La lutteuse américaine, grande figure du circuit indépendant américain ramène avec elle un collègue en la personne d’Ophidian, considéré comme l’un des meilleurs luchadors des Etats-Unis, l’homme au masque de serpent est l’un des visages de la CHIKARA, promotion nord-américaine plébiscité comme l’une des meilleures dans son genre par de nombreux fan de l’indy.

LA BAGARRE & LE POULET

Annoncé en dernier sur la carte de l’Acte II, le promoteur Hellmer Lo’Guennec se prépare mentalement pour sa future bataille face à l’imposant gallois Wild Boar. Ça va taper fort, très fort même. C’est le moment pour le Bagarreur de Brest de faire honneur à son surnom face au lutteur de la branche de NXT UK.

La génèse de cet affrontement est totalement loufoque. D’un côté nous avons Christianium, grand amateur de poulet et de KFC tandis que de l’autre nous retrouvons Mauro Chaves, vegan et dégoûté par l’Homme. Décidément, tout est prétexte à se mettre sur le coin de la tronche dans le catch. Pour notre plus grand plaisir d’ailleurs.

COMBAT DE PRODIGES

C’est certainement la rencontre la plus attendue de ce deuxième Acte. D’un âge combiné de seulement 39 ans, les jeunes Aigle Blanc et Scotty Davis vont croiser le fer ce dimanche. Tous deux considérés comme des monstres de talents au sein de leur circuit respectifs, leur affrontement est déjà considéré comme un « dream match ». Chacun reçoit les louanges de ses aînés, tantôt Aigle Blanc s’envole du côté du CMLL tantôt Scotty Davis gravit les échelons à une vitesse folle. Les deux hommes excellent et un combat explosif attend la ville des Ulis.

L’OPPORTUNITÉ  

Tout le monde ainsi que lui le considère comme le combat de sa vie. Après une excellente prestation face aux Aussie Open avec son grand copain Rick Salem le mois dernier — Thiago Montero affrontera nulle autre l’invité de marque de l’Acte II : Mark Haskins. Une occasion en or pour le jeune lutteur portugais après avoir défait Josh Bodom en juin dernier. Cependant, face à lui se trouve un challenge bien plus élevé que Bodom, Mark Haskins a prouvé à de mainte reprises qu’il était une grande figure du circuit britannique et sa signature à la Ring of Honor cette année en fait écho.

Par ailleurs, le lutteur anglais sera le deuxième homme, après Jeff Cobb, signé chez Ring of Honor à apparaître sous la bannière de l’ATLAS Wrestling Club.

TROIS HOMMES, UNE COUPE

Dépourvu de championnat pour le moment, l’ATLAS innove avec sa mise en place d’une coupe lors de ses débuts l’an passé. Détenu par Rick Salem, le Visionnaire a surpassé moult challenges avant de trébucher dans le piège de son rival Val Eden au mois de juin où celui-ci avait donné la victoire à « La Hyène » Durançon. En toute logique, ce dernier a réclamé un combat de championnat… enfin de coupe face à Rick Salem. C’est alors que le Loup de Paris a clamé son droit d’être dans le combat puisque c’est surtout grâce à lui que Durançon en est là aujourd’hui. Raison valable pour l’ATLAS qui l’a donc ajouté dans la rencontre qui sera donc pour l’ATLAS Wrestling Cup.

Acte II — Kairos nous réserve donc une carte où chaque combat sera inédit et opposera la crème du catch français face aux internationaux, à l’image de la venue de la PROGRESS au sein du voisin de l’APC le mois dernier.

Par ailleurs, vous pouvez toujours acheter votre place sur la billetterie mise en place par la promotion. 

 

 

 

 

 

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here