Carte finale de NJPW King of Pro-Wrestling (2019)

Wrestling Kingdom 14 approche à grands pas. Parmi cette route se dresse l’événement King of Pro-Wrestling. Fort de sa huitième édition, New Japan Pro-Wrestling a visiblement mis les petits plats dans les grands. Celle-ci propose pas moins de trois combats de championnats. Ajouter à cela un nouvel opus de Kota Ibushi face à EVIL ainsi qu’un affrontement frôlant l’homicide entre Jushin Liger et Minoru Suzuki. Force est de constater qu’on se met bien du côté de Tokyo.

CÉLÉBRATIONS 

Sur la touche depuis le mois de mai dernier des suites d’une fracture de la mâchoire. El Desperado sera enfin de retour demain matin. Alliés à ses coéquipiers Yoshinobu Kanemaru et DOUKI, se dressent face à eux Ryusuke Taguchi et les Roppongi 3K, SHO & YOH. Le combat d’ouverture se doit de chauffer la foule présente, le contrat est rempli.

Vingt ans qu’Hiroshi Tanahashi écume les rings de la NJPW. Quoi de mieux que fêter tout cela en démontant quelques têtes. Quatrième combat de la célébration de l’Ace, celui-ci sera allié à Tomoaki Honma en affrontant Togi Makabe et Toru Yano, on peut rêver mieux comme anniversaire.

BATAILLES DE CLANS

Dépourvu de son championnat Intercontinental, il est grand temps de se relancer pour l’ingouvernable Tetsuya Naito. Épaulés par Shingo Takagi et BUSHI, les trois ingouvernables affronteront Zack Sabre Jr., Taichi et Lance Archer. Traditionnelles batailles de clan, c’est comme ça.

Humilié par ses anciens coéquipiers de CHAOS durant la dernière édition du G1 Climax, Jay White affrontera incessamment sous peu l’un de ses bourreaux en la personne d’Hirooki Goto. La guerre entre CHAOS et BULLET n’en finira jamais visiblement. Goto, Ishii et YOSHI-HASHI se mettront sur le coin de la tronche en compagnie du nouveau champion IWGP Intercontinental, KENTA et Yujiro Takahashi, dont on donne pas cher de sa peau.

QUELQU’UN VA MOURIR

La rivalité entre Minoru Suzuki et Jushin Thunder Liger est certainement l’une des plus inattendues de ces dernières années. Et celle-ci nous a offertes des moments mémorables telles que l’apparition de Kushin Liger, l’alter ego de Jushin lors de Destruction in Kobe. Les deux hommes jurent de se tuer, rien que ça.

Une rivalité vieille de dix-sept ans où lors d’un événement de PANCRASE, une promotion de MMA, Suzuki avait copieusement démonté Liger en moins de deux minutes, une défaite que Jushin n’a jamais oubliée. Respectivement âgés de 51 et 54 ans, ce sont les vieux lascars qui tiennent la dragée haute aux plus jaunes. En espérant que cette tentative d’homicide ne soit pas la dernière, tuez-vous au Tokyo Dome messieurs.

L’ASSASSIN FANTASME & UN MOXLEY FRUITÉ 

Au sommet de la chaîne alimentaire de la division Junior, Will Ospreay retrouvera ce lundi un homme qu’il connaît très bien, et qu’il a déjà tenté de détrôner, El Phantasmo. Le canadien s’est octroyé d’affronter le champion en remportant cet été la septième Super J-Cup face à Dragon Lee. Ne manquant pas ensuite d’humilier le champion en lui infligeant une défaite pour les championnats par équipes, ELP est chargé à bloc tandis qu’Ospreay tentera le tout pour le tout, on aime bien quand il se met en mode « vicious bitch ».

Actuellement en pleine guerre face à Kenny Omega, Jon Moxley en mène une autre outre-Pacifique. Champion IWGP des Etats-Unis depuis le mois de juin dernier suite à sa victoire face à Juice Robinson, ce dernier n’a pas toujours dit son dernier mot. Juice l’a même battu durant le G1 Climax 29, et il souhaite plus que tout que de récupérer son or. Le seul titre qu’il pourra gagner chez NJPW, mauvaise langue dites-vous ? Pour mettre un peu de piquant à tout cela, le combat sera sans disqualification. De quoi bien s’amuser.

LES TÉNÈBRES d’IBUSHI

La route vers le Tokyo Dome est semée d’embûches pour Kota Ibushi. Après avoir triomphé de KENTA dans un combat bordélique le mois dernier. La Golden Star se voit désormais confronté à EVIL, vainqueur d’Ibushi durant le G1 Climax. Souhaitant devenir champion IWGP ainsi que champion Intercontinental. L’ami Ibushi devra surpasser le Roi des Ténèbres avant de pouvoir se rendre les mains dans les poches à Tokyo les 4 et 5 janvier prochains. Vaillant comme il est, il pourrait même challenger ses anciens rivaux, parce que Kota Ibushi aime le challenge, et aussi frôler la mort à chacun de ses combats.

LE RAINMAKER A LA TÊTE FROIDE

Sa victoire face à Kazuchika Okada cet été fut plus qu’inespéré. Souillé à chaque fois par le Rainmaker, SANADA a enfin pu river les épaules de ce dernier dans un combat à multiples crises cardiaques. Belliqueux, l’ingouvernable est allé rendre visite au champion IWGP poids lourds le 31 août dernier après sa victoire face à Minoru Suzuki.

SANADA est à charge de revanche. Et compte bien se payer le billet première classe pour le Tokyo Dome en triomphant une seconde fois de Kazuchika Okada. Un combat sans issue où si l’ingouvernable est vaincu, on ne le reverra pas de sitôt dans la course au titre. Tiens, cela fait longtemps que le Rainmaker n’a pas fait de soixante minutes de combat face à l’un de ses prétendants.

CARTE FINALE DE NJPW KING OF PRO-WRESTLING 2019

– Combat pour le championnat IWGP Poids Lourds : Kazuchika Okada (c) contre SANADA

– Combat pour le contrat garantissant un combat au Tokyo Dome : Kota Ibushi (c) contre EVIL

– Affrontement sans disqualification pour le championnat IWGP des États-Unis : Jon Moxley (c) contre Juice Robinson

– Combat pour le championnat IWGP Junior Heavyweight : Will Ospreay (c) contre El Phantasmo

– Jushin Thunder Liger contre Minoru Suzuki

– CHAOS (Hirooki Goto, Tomohiro Ishii & YOSHI-HASHI) contre BULLET CLUB (Jay White, KENTA & Yujiro Takahashi)

– Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito, Shingo Takagi & BUSHI) contre Suzuki-gun (Zack Sabre Jr., Lance Archer & Taichi)

– Hiroshi Tanahashi & Tomoaki Honma contre Most Violent Players (Togi Makabe & Toru Yano)

– Ryusuke Taguchi, SHO & YOH contre Suzuki-gun (El Desperado, Yoshinobu Kanemaru & DOUKI)

 

A propos de l'auteur

Neuf ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

venenatis felis ut Sed velit, ut in fringilla ut Praesent ultricies elit.