Bonnet, Jiayu, Yang… Ce qu’il faut retenir du troisième jour des mondiaux

La troisième journée des mondiaux de natation en grand bassin a pris fin il y a quelques minutes… Charlotte Bonnet, Sun Yang ou encore Xu Jiayu se sont entre autre démarqués dans le bassin coréen. Retour en trois points sur ce jour 3.

Jiayu conserve son titre

Xu Jiayu est bien le nouveau prince du 100 mètres dos. Titré il y a deux ans, le Chinois a remis ça ce mardi dans le bassin de Gwangju. La menace aurait pu venir des deux Américains Ryan Murphy et Matt Grevers, respectivement champion olympique en titre et vice-champion du monde en 2017. Mais elle est finalement venue du Russe Rylov, médaillé d’argent (52’67) et de l’Australien Mitch Larkin (52’77), bronzé à l’arrivée. Pour Jiayu, les 100 m. ont été gérés à la perfection. Auteur du record des championnats en demi-finale (52’17), le Chinois a donc conservé son bien ce mardi (52’43) et s’avance comme le grand favori pour les JO de Tokyo.

Bonnet, une bonne chose de faite

La championne d’Europe en titre sera au rendez-vous de la finale du 200 mètres nage libre mercredi soir. Charlotte Bonnet, auteure du treizième temps des séries, a haussé le ton en demi-finale. Avec un 1’56″19, la Française s’est qualifiée avec le sixième temps et peut espérer de belles choses en finale, de surcroit avec les forfaits de Katie Ledecky, championne du monde en titre et de Emma McKeon, arrivée avec le meilleur chrono de la saison sur la distance. 

Sun Yang encore défié

Encore un titre et une nouvelle polémique pour le controversé Sun Yang. Vainqueur du 400 mètres nage libre dimanche, le Chinois a glané le onzième titre mondial de sa carrière en remportant le 200 libre ce mardi. Mais à l’image de Mack Horton lors de la cérémonie protocolaire, Scott Duncan a protesté ouvertement le titre de Yang en refusant de lui serrer la main sur le podium. Une attitude qui a eu le don de provoquer la colère du Chinois. Une scène polémique mais qui montre la prise de position des nageurs contre le dopage. Pour rappel, Sun Yang avait détruit un échantillon au marteau lors d’un contrôle survenu en septembre 2018. 

Poster un commentaire

et, dapibus diam id, eleifend sit ante. commodo elit.