Cees Bol conclut ce Tour de Californie en battant Peter Sagan

Le Tour de Californie se terminait aujourd’hui avec une courte étape de 126 kilomètres entre Santa Clarita et Pasadena. Le jeune Néerlandais Cees Bol (Sunweb) a remporté au sprint ce dernier acte devant Peter Sagan (Bora Hansgrohe).

Tour d’abord, une échappée de douze coureurs s’est constitué après moins de 10 kilomètres de course. Dans cette échappée, il y avait Rosa (Ineos), Craddock (EF Education First), Powless, Hofstede (Jumbo Visma), Cavagna (Deceuninck), Storer (Sunweb), Ballerini (Astana)n Hoehn (USA), Oliveira (UAE Team Emirates) et Stetina (Trek).

La présence de Schachmann a obligé les formations UAE Team Emirates et CCC Team à rouler derrière les fuyards. D’ailleurs, l’Allemand en a profité pour empocher un maximum de secondes de bonification sur le premier sprint intermédiaire.

Malheureusement pour les attaquants du jour, leur avance n’a pas dépassé les 2 minutes 10.

Ensuite, dans la seule difficulté de la journée, un important groupe de chasse s’est formé derrière avec des coureurs solides comme Van Garderen, Asgreen, Higuita, Porte, Bennett et le leader Pogacar.

Cependant, le peloton a continué de rouler fort dans la descente vers Los Angeles alors que devant on s’est attaqué pour former un groupe de cinq : Cavagna, Asgreen (Deceuninck), Schachmann (Bora), Ballerini (Astana) et Hofstede (Jumbo).

Puis, lors du second sprint intermédiaire, Asgreen devance Schachmann. L’offensive du Danois a forcé au UAE Team Emirates à combler l’écart. Le peloton est revenu sur les deux derniers échappées à 7 kilomètres de l’arrivée.

Finalement au sprint, Cees Bol (Sunweb) s’est montré le plus rapide devant Peter Sagan (Bora Hansgrohe) et Jasper Philipsen (UAE Team Emirates).

Au classement général, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) remporte l’épreuve devant Sergio Higuita (EF Education First) et Kasper Asgreen (Deceuninck Quick-Step).

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

pulvinar ante. porta. nec velit, ut Lorem ipsum