Football

Chambly : l’heure de la reconstruction

Pour la première fois depuis 2001, Bruno Luzi ne sera pas sur le banc de Chambly cette saison.

À la suite de deux relégations coups sur coups, le FC Chambly évoluera en National 2 cette saison. Pour remonter les Camblysiens s’appuieront sur un groupe largement renouvelé mais sans leur mythique entraîneur Bruno Luzi évincé en fin de saison dernière.

Une nouvelle page s’écrit à Chambly. Pour la première fois dans l’histoire du club de l’Oise, ce n’est pas un membre de la famille Luzi qui dirigera les Camblysiens cette saison. En effet, Bruno Luzi qui avait pris la succession de son frère Fulvio en 2001 a été évincé en fin de saison dernière. Conséquence d’un exercice raté en National ponctué d’une 16ème place synonyme de relégation. Une deuxième en deux ans pour un club qui connaissait les joies de l'accession en Ligue 2, il y a 4 ans.

Un bouleversement en interne à Chambly

Pour entamer l’opération remontée, le président du FC Chambly, Fulvio Luzi, a décidé de confier les rênes de l’équipe première à Fabien Valéri. Le technicien connaît parfaitement la National 2. En effet, l’entraîneur âgé de 48 ans vient d’être sacré champion de National 2 avec le Paris 13 Atlético. Son expérience sera très précieuse pour un club qui n’a plus connu la quatrième division française depuis la saison 2013-2014. 

Outre Fabien Valéri, le FC Chambly a la volonté de structurer sa direction sportive. Dans cette optique, Salah Mahdjoub a été nommé directeur sportif du club oisien. Une première dans l’histoire d’un club habitué à travailler exclusivement en famille. Ce dernier connaît bien Fabien Valéri car les deux ont évolué ensemble au Red Star.  En fin connaisseur de la région parisienne, il devra reconstruire un effectif de qualité pour réussir l’opération immédiate. 

Un effectif profondément renouvelé pour rebondir 

Conséquence d’une deuxième descente consécutive, le mercato du FC Chambly va être mouvementé. En effet, 24 joueurs ont plié bagage cet été. Parmi lesquels des cadres de l’effectif tels que Grégory Berthier (Orléans), Alexandre Vincent (Le Mans), Isaak Umbdenstock (Nancy) ou encore Jordan Pierre-Charles (Stade Briochin).On ne va pas regretter ceux qui ne nous ont fait gagner que sept matches dont le dernier (ndlr : face à Boulogne-sur-Mer, 1-0) je ne sais pas comment !” lance à ce sujet le président du FC Chambly à nos confrères du Courrier Picard.

Pour remplacer tout ce beau monde, Salah Mahdjoub a misé sur des profils habitués à la National 2. Ainsi, le club de l’Oise a enregistré les arrivées de Joël Saki, Guillaume Yenoussi, Hamidou Ba mais aussi Amine Cherni. En outre, le gardien de but Simon Pontdemé et le buteur Lassana Doucouré font leur retour au sein du FC Chambly. Des éléments d’expérience qui seront les bienvenus dans cette opération remontée. 

Un objectif qui pourrait prendre du temps selon les dires de Fulvio Luzi au Courrier Picard. “On doit recommencer à gagner. On a été sevrés de victoires et je n’oublie pas que nous n’avons pas joué chez nous pendant deux ans. Le public a besoin de retrouver une équipe de combattants et les valeurs propres au club” lance-t-il. Un retour à l’ADN du FC Chambly, une chose qui a cruellement manqué au club, l’année dernière.

Dernières publications

En haut