Europe

Champions Cup (J5) : Bilan mitigé pour les clubs français

Pas de grande réussite pour les clubs français dans cette nouvelle journée de Champions Cup : Toulouse, le Racing, Toulon, Lyon et Castres s’inclinent et laissent seuls Montpellier s’imposer avec la manière. Retour sur la 5ème journée de la « grande » coupe d’Europe.

La marche était trop haute pour le Stade Toulousain

Le match était parfait pour s’étalonner face au champion d’Europe en titre : le Stade Toulousain venait en Irlande pour y affronter le Leinster et se frotter à ce qui se fait de mieux dans le rugby de l’hémisphère Nord.
Une première mi-temps commencée le vent dans le dos, avec des Haut-Garonnais qui ne voulaient pas rendre le ballon au pied face aux redoutables remontées de balles irlandaises : des séquences défensives à couper le souffle (dont une de 38 temps de jeu !) de la part des Rouges et Noirs leur permettent de rentrer aux vestiaires sur le score de 6-10, et d’espérer pourquoi pas faire un coup à la RDS Arena.
Hélas, la seconde mi-temps viendra doucher les espoirs toulousains, avec 3 essais de plus inscrits par les locaux, contre un seul pour les visiteurs, l’œuvre de Cheslin Kolbe, sur une fulgurance dont il a le secret.
Au final, les Toulousains repartent bredouilles d’Irlande, laissant le bonus offensif à leurs adversaires du jour, et ont pu mesurer l’écart qu’il leur reste à combler pour (re)devenir un grand d’Europe : ils sont désormais 2èmes de leur poule, et devront absolument remporter leur dernière rencontre face à Bath, à Ernest Wallon, pour espérer se qualifier pour le tour suivant.
Mais pour William Servat, ce match doit surtout servir à augmenter le niveau d’exigence des siens : «il y a des défaites qui font grandir, et celle-ci en fait incontestablement partie. […] Il faut simplement prendre conscience de ce qui nous a manqué et travailler pour combler nos défaites. »

Toulon et le Racing tombent

Destins identiques pour les deux clubs qui ont le plus brillé en Coupe d’Europe ces dernières années : à domicile, les Toulonnais ont subi la loi d’une formation d’Edimbourg très joueuse et toujours agréable à regarder, malgré un début de match parfait et un essai très rapide de Guirado.
Malheureusement, les trop nombreuses fautes des autres Rouges et Noirs les ont empêché de faire jeu égal avec les Ecossais, qui reviennent du Var avec la victoire 17-28 et une première place consolidée.

Côté Racing, on venait à Raven Hill pour empocher les 4 points, et plus si affinités : la grosse équipe était de sortie, et l’envie de bien rentrer dans le match aussi.
Seulement, c’était sans compter sur l’éternel fighting spirit irlandais, doublé d’un soutien sans faille du public : les Racingmen, pris à la gorge par de rugueux Ulstermen, subissaient la furia des locaux pendant de longues minutes, mais arrivaient cependant à répliquer avec 4 essais (et donc un bonus offensif), ainsi qu’un bonus défensif.
Ils repartent donc d’Ulster avec 2 points, et restent en tête de leur poule.

Montpellier se donne le droit de rêver

Montpellier retrouve le sourire, avec une large victoire bonifiée, et 7 essais au compteur. Sous un beau soleil, la formation de Vern Cotter n’a laissé aucune chance aux Falcons de Newcastle, alternant avec jeu en puissance et envolées des ¾.
A noter l’essai du néo-sélectionné Paul Willemse, dans son style caractéristique, avec un départ au ras lancé comme un obus.
Les Héraultais gardent au final un espoir de qualification, et profitent de la Coupe d’Europe pour se changer les idées et retrouver un peu d’allant.

Fin de course pour Castres, Lyon perd encore

Il restait deux clubs français en lice dimanche, Castres et Lyon.
Les premiers jouaient leur survie dans cette coupe d’Europe en allant défier Exeter, leader du championnat d’Angleterre. Et pas de surprise pour les Tarnais, qui s’inclinent 34-12, sans avoir réellement existé dans leur match, et qui disent au revoir à la qualification dans le même temps.
Ils rejoignent Lyon, qui n’ont pas fait le poids face à l’un des ogres de la compétition, les Saracens, encaissant 4 essais et finissant le match sur le score de 28-10 : les Rhodaniens restent scotchés à la dernière place de cette poule 3, avec 0 points.

Rendez-vous donc le week-end prochain pour l’épilogue de cette phase de poule de Champions Cup, où Toulouse, le Racing et Montpellier peuvent encore espérer se qualifier pour la suite de la compétition. C’est en revanche fini pour Toulon, Castres et Lyon.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
fringilla mi, id facilisis suscipit massa