Champions Cup : le Racing s’incline sur le fil face au Saracens

0
Ligue 1

En supériorité numérique pendant plus d’une mi-temps, le Racing 92 s’incline sur la pelouse des Saracens (27-24), ce dimanche, lors de la sixième et dernière journée de Champions Cup. Les deux équipes sont qualifiés pour les quarts de finale.

Rageant. Usant. Lassant. Fatiguant. Voir l’inconstance d’une équipe aussi talentueuse donne envie de pleurer des larmes de sang. Aussi virevoltante que déprimante, cette équipe n’arrive toujours pas à être performante pendant 80 minutes. Face à une équipe des Saracens remontée comme des horloges après avoir appris la relégation du club en deuxième division anglaise, à cause d’un dépassement du plafond salarial, le Racing n’a pu faire mieux que de décrocher un point de bonus défensif.

Le début de match est à sens unique. Les Sarries imposent leur puissance physique et pilonnent la ligne des Racingmens. Les Franciliens ne voient pas le jour et encaissent deux essais, par l’intermédiaire de Itoje et Vunipola, après seulement 10 minutes de jeu (14-0). Alors que la journée s’annonce longue pour les Ciels et Blancs, le talent exceptionnel des arrières du Racing a encore une fois fait la différence. L’inarrêtable Virimi Vakatawa va détruire tous ses adversaires direct et s’offrir un doublé. Ajoutait à ça une interception de Dupichot et vous avez un Racing Métro 92 qui rejoint les vestiaires avec une avance de 4 points (21-17). Et comme si cela ne suffisait pas, les Anglais vont se tirer une balle dans le pied à la 39ème minute. L’Australien Skelton va commettre l’irréparable en envoyant son épaule dans la tête de Dupichot. L’arbitre n’a d’autre choix que d’infliger un carton rouge à l’Australien.

Le Racing déjoue à 15 vs 14

Mais malgré cette supériorité numérique, le Racing va encore une fois montrer son inconstance déconcertante. Incapable de réaliser un match plein même avec une mi-temps à 15 contre 14, les hommes de Laurent Travers vont s’incliner à la suite d’un deuxième essai personnel pour Itoje et d’une ultime pénalité de Farrell à 10 minutes du terme.

Une défaite rageante mais qui n’empêche pas le Racing de se qualifier pour les quarts de finale de la Champions Cup. Néanmoins, les Franciliens ne sont plus assurés de disputer son quart de finale à domicile.

Crédit photo image en Une : l’Equipe

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here