Champions Cup, l'heure des confirmations - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Champions Cup, l’heure des confirmations

La Rochelle et Clermont ont impressionné l’Europe entière le week-end dernier en écrasant, le mot n’est pas trop fort, les London Wasps pour les premiers, le champion d’Europe en titre les Saracens (et sur leur pelouse messieurs dames !) pour les seconds. Il faut maintenant confirmer pour accrocher les quarts à domicile. Le point poule par poule.

Poule 1, La Rochelle carbure au super

Après avoir dominé de la tête et des jambes les London Wasps à Marcel Deflandre dimanche dernier (49-29), La Rochelle occupe seul la tête de la poule 1. Trois matchs, trois victoires, trois bonus offensifs, 15 points. Difficile de faire mieux. D’ailleurs personne ne fait mieux (Clermont et le Leinster n’ayant « que » 14 points). Le match retour à Londres (dimanche à 14h), s’il s’annonce un peu plus compliqué que le match aller, est néanmoins à la portée des hommes de Patrice Collazo et Xavier Garbajosa. Il faudra cependant assurer cette première place, au risque de voir la province de l’Ulster, qui reçoit les Harlequins, bons derniers, revenir tout proche.

skysports-brock-james-kini-murimurivalu-brock-jamesla-rochelle_4179290.jpg

Crédit photo : Sky Sports

Poule 2, Clermont sur son petit nuage

L’autre sensation du week-end dernier (de lundi plus exactement) est venue de Londres où les Clermontois, dans un stade qui sonnait creux (rappelons que le match a été décalé de 24h pour cause de neige), a littéralement explosé les Saracens (14-46), pourtant champions d’Europe en titre, grâce notamment à un énorme Alivereti Raka (trois essais et des percées monstrueuses). Grâce à cette victoire, l’ASM occupe la première place du classement de la poule 2, avec 14 points, devant les Saracens (10 points). Autrement dit, les auvergnats ont l’occasion dimanche (16h15) de creuser un écart définitif avec les anglais en cas de victoire dans leur stade Marcel Michelin, stade dans lequel ils ont pris tous leurs points ou presque en Top 14. Ils prendraient également, en cas de victoire, voire de bonus, une option sur la possibilité de recevoir en quart.

aliveretti_raka_clermont_saracens_european_champions_cup_rugby_gettyimages-890534322.jpg

Crédit photo : The Week UK

Poule 3, Montpellier doit confirmer

Après un début de compétition difficile, Montpellier s’est repris vendredi dernier en s’imposant sur la pelouse des Glasgow Warriors (22-29). Un succès lui permettant de revenir à la troisième place, à égalité de points avec le deuxième Exeter. Mais les montpellierains demeurent à six points du leader de la poule, le Leinster. Autrement dit, tout autre résultat qu’une victoire bonifiée samedi (14h) dans leur stade, de nouveau contre le club écossais, serait synonyme d’une élimination quasi-assurée. Les hommes de Vern Cottern savent donc ce qu’ils ont à faire.

le-mhr-etait-mene-en-debut-de-match-mais-a-su-remonter-au_2646883_667x333

Crédit photo : Le Midi Libre

Poule 4, dernier espoir pour le Racing 92 ?

Le Racing 92 avait fait de la Champions Cup un objectif annoncé. Pour le moment, les franciliens sont loin du compte puisqu’ils occupent la quatrième et dernière place du classement, d’une poule certes très relevée, derrière le Munster, Castres et Leicester. La chance du Racing est que la poule est pour le moment très serrée, le dernier n’étant qu’à cinq points du premier. Néanmoins s’ils veulent pouvoir espérer se qualifier, les Bleus Ciel et Blanc doivent se racheter de leur défaite de samedi dernier à Castres (16-13) pour ce qui sera leur tout dernier match à Colombes. Pour cela, ils doivent s’inspirer de leur dernier match dans leur stade en Top 14 (victoire 26-0 contre Montpellier). De son côté, Castres, en faisant un résultat en Ile-de-France, serait plus que jamais en position de jouer la qualification pour les quarts. Un duel franco-français qui sent la poudre donc.

888944198

Crédit photo : Getty Images

Poule 5, Toulon peut-il le faire ?

Difficile vainqueur à Mayol samedi dernier des anglais de Bath (24-20) grâce à un essai inscrit en toute fin de match, Toulon se déplace cette fois en Angleterre (samedi, 18h30). Certes le RCT occupe actuellement la première place (12 points, derrière son adversaire du week-end et ses 9 points), mais le jeu et les résultats peu rassurants laissent planer des doutes quant à sa capacité à occuper la même position au classement samedi soir. La pression est donc sur les hommes et les épaules de Fabien Galthié, déjà malmené(s) en Top 14. Pas sûr que Mourad Boudjellal, le chaud Président toulonnais, apprécierait une élimination de son équipe avant les quarts.

cfbc1de363ce9c64fa5336a972dbc.jpeg

Crédit photo : RMC Sport

Et en Challenge Cup ?

On joue aussi en Challenge Cup ce week-end. Une compétition que seul Pau semble prendre au sérieux cette saison parmi les clubs français (leader de la poule 3 devant Gloucester), même si le Stade Toulousain n’est qu’à un petit point du leader de la poule, Cardiff.

Au programme des clubs français :

Jeudi 14/12/2017 à 21h : Pau – Agen 26-12 (BO pour Pau)

Vendredi 15/12/2017 à 20h : Oyonnax – Worcester

Vendredi 15/12/2017 à 20h30 : Bordeaux – Enisei-STM

Samedi 16/12/2017 à 16h : London Irish – Stade Français Paris

Samedi 16/12/2017 à 16h : Connacht – Brive

Samedi 16/12/2017 à 21h : Lyon – Toulouse

 

A propos de l'auteur

Ch'ti fan de foot et de rugby qui vit des heures difficiles avec les équipes qu'il supporte. Mais "il y aura des jours meilleurs", hein ...

Poster un commentaire

Aenean odio non ut et, massa