Clap de fin pour Cahill

A 39 ans, l’attaquant emblématique des Socceroos Tim Cahill a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière.

Dans l’histoire de sa sélection dès 2006…

Le 20 novembre 2018, l’Australie affronte le Liban dans ce qui aurait dû être un banal match amical international. Mais ce jour-là, une légende de la sélection australienne tire sa révérence. Tim Cahill entre en jeu à la 82e minute à la place de Aaron Mooy et va disputer les 10 dernières minutes de sa carrière internationale qui avait débutée en 2004 par une rencontre amicale face à l’Afrique du Sud. Avec 50 buts en 108 capes avec les Socceroos, l’ancien attaquant d’Everton est le meilleur buteur de l’histoire de sa sélection. En 2006, il devient le premier joueur à marquer pour l’Australie en Coupe du Monde en inscrivant un doublé en 5 minutes face au Japon, ce qui lui vaudra de faire partie de la prestigieuse liste des 30 nommés au Ballon d’or cette année-là. Il marquera également lors du mondial 2010 mais surtout en 2014 en Allemagne, d’une reprise de volée transversale rentrante face aux Pays-Bas, sélectionnée pour le prix Puskas de l’année. Devenu progressivement l’idole d’une nation où le football est toujours aujourd’hui dans l’ombre du rugby, du football australien ou du cricket, sa retraite internationale risque de laisser un vide important sur le front de l’attaque australienne.

…Mais une carrière en club moins prestigieuse

Si Tim Cahill est sorti du lot sur la scène internationale, il est moins reconnu pour ses exploits en club. Sa carrière débute en 1998 à Milwall en deuxième division anglaise. Après 5 saisons, 249 matchs et tout de même 56 buts, il rejoint Everton où il vivra les meilleures années de sa carrière. 8 saisons et 68 buts plus tard, il rejoint les New-York Red Bulls pour 3 ans, puis s’exile en Chine, d’abord au Shanghai Shenhua puis au Hangzhou Greentown. À l’été 2016, il rejoint Melbourne City en Australie où il remporte, à 37 ans, le premier titre majeur de sa carrière en soulevant la coupe d’Australie. S’en suivra une tentative de come-back ratée à Milwall, puis, l’été dernier, il signe dans le club indien du Jamshedpur FC, où il inscrira les 2 derniers buts de sa carrière, avant donc d’annoncer sa retraite, le 28 mars 2019 : “J’aimerais continuer de jouer (…) j’ai passé six bons mois en Inde. Mais la télévision m’intéresse, je vais commencer à préparer ma licence (d’entraîneur), et j’ai envie de passer du bon temps avec ma famille et profiter un peu“.

 

Vous l’aurez compris, Tim Cahill aime le foot, et nous le reverrons sûrement très bientôt au bord des terrains ou sur les plateaux télé.

Crédits photo : FIFA

Poster un commentaire

Sed ipsum vulputate, felis luctus adipiscing neque. Phasellus