Biathlon

Classement biathlon femmes 2022-2023 : qui a gagné quoi ?

La saison venant de se terminer, le temps est désormais au bilan des classements biathlon chez les femmes. Sur cet exercice 2022-2023, il s'en est passé des choses. Comme chaque année, un gros Globe de cristal était à gagner. À celui-ci s'ajoutent les quatre globes des différentes disciplines ainsi que le classement du relais. Voici donc un récapitulatif de qui a gagné quoi chez les femmes.

Biathlon classement général femmes : Julia Simon sur le toit du monde

Dix-huit ans après Sandrine Bailly, une Française s'est emparée du gros Globe de cristal. Ce trophée récompense la biathlète qui a été la plus régulière sur l'ensemble des épreuves de l'année. Cette Française a un nom : Julia Simon ! Avec plus de 1 000 points dans la musette, l'Albertvilloise de naissance est la seule femme à avoir obtenu un score à quatre chiffres. Son très bon début de saison l'a idéalement lancé dans sa conquête du graal. Dès le premier week-end à Kontiolahti (Finlande), elle a triomphé sur la poursuite malgré son départ en 16e position. À Hochfilzen (Autriche), elle a continué sur ce rythme en terminant 3e du sprint avant de regoûter au succès sur la poursuite du lendemain. Le décor était ainsi planté.

Pendant de nombreux week-ends, Julia Simon a tiré à 100 % sur le couché, là où elle était en grande difficulté auparavant. Avec l'aide de son entraîneur Jean-Paul Giachino, elle a déconstruit son tir pour reprendre des bases plus solides. En deux ans, elle est passée d'une réussite au couché de 72 % en 2021, à 84 % en 2022, pour atteindre un pourcentage titanesque de 93 % en 2023. Dans le journal L'Equipe, son coach analysait cette grosse progression : “Savoir tirer couché, ça lui met moins de pression sur le debout.

Et cela ressent dans son taux de réussite au debout. Passant de 78 % à 85 %, elle est devenue une biathlète redoutable avec la carabine. Ses poursuivantes peuvent en témoigner. Dorothea Wierer, à l'aise dans l'exercice, n'a pu refaire son retard sur la Française au général. Le constat est le même pour Lisa Vittozzi et Denise Herrmann. J.Simon était au-dessus du lot.

  • 1er : Julia Simon (FRANCE) 1093 points
  • 2e : Dorothea Wierer (ITALIE) 911 points
  • 3e : Lisa Vittozzi (ITALIE) 882 points
  • 4e : Denise Herrmann-Wick (ALLEMAGNE) 874 points
  • 5e : Elvira Oeberg (SUÈDE) 764 points

Classement biathlon femmes : le globe du sprint pour Denise Herrmann-Wick

Julia Simon a toujours été bien placée sur les sprints, mais celle qui s'est adjugée le globe du sprint s'appelle Denise Herrmann-Wick. L'Allemande qui a annoncé sa retraite à l'aube de l'épreuve en Norvège, peut partir avec le sentiment du devoir accompli. Elle qui a fait partie des biathlètes les plus rapides sur les skis – une seconde plus vite que J.Simon sur un kilomètre – a dominé cette discipline de la tête et des épaules. Championne du monde devant son public à Oberhof, elle a décidément tout raflé sur ce type d'épreuve.

En sept courses, elle n'a jamais manqué la cérémonie des fleurs promise aux six meilleures biathlètes de chaque étape. Mieux encore. Elle est montée à trois reprises sur le podium dont deux fois pour y célébrer une victoire. Pour finir le travail en beauté et s'en aller avec le globe, elle a conclu sa carrière en remportant le sprint d'Holmenkollen.

  • 1er : Denise Herrmann-Wick (ALLEMAGNE) 400 points
  • 2e : Dorothea Wierer (ITALIE) 314 points
  • 3e : Julia Simon (FRANCE) 295 points
  • 4e : Elvira Oeberg (SUÈDE) 263 points
  • 5e : Marketa Davidova (RÉPUBLIQUE TCHÈQUE) 245 points

Le trophée de la poursuite pour Julia Simon

C'est sûrement l'un des formats qu'elle affectionne le plus à en voir ses résultats. Dans cette course à confrontation, la Française semble apprécier la position de la chasseuse. En effet, partir avec du retard la motive. Apercevoir les silhouettes de ses adversaires la transcende. Sa première poursuite de la saison en témoigne. Partie 16e, elle a fini par rattraper tout le monde pour arracher sa première victoire de l'année. Lors des championnats du monde d'Oberhof, elle a récidivé pour décrocher l'or alors qu'elle s'élançait de la 9e place. Avec quatre podiums sur six poursuites parmi lesquels on comptabilise deux victoires, Julia Simon a souvent couru pour la gagne sur ce format. Malheureusement, ce n'est pas sur la piste qu'elle a définitivement obtenu son globe. Suite à l'annulation de la dernière poursuite, le classement s'est ainsi figé.

Cependant, si Julia Simon est allée au-delà de ses limites tout au long de l'année, c'est parce qu'elle avait sans cesse une forte opposition. Longtemps dans la course au gros Globe, Elvira Oeberg a fini par enchaîner les pépins physiques en fin de saison. Avant cela, la Suédoise a souvent bataillé avec la Française. Ses succès sur les poursuites d'Annecy (France) et de Pokljuka (Slovénie) illustrent cela à la perfection.

  • 1er : Julia Simon (FRANCE) 373 points
  • 2e : Elvira Oeberg (SUÈDE) 350 points
  • 3e : Dorothea Wierer (ITALIE) 285 points
  • 4e : Lisa Vittozzi (ITALIE) 279 points
  • 5e : Denise Herrmann-Wick (ALLEMAGNE) 272 points

Julia Simon s'empare aussi de celui de la mass-start

La troisième place d'Anaïs Chevalier-Bouchet sur la dernière mass-start de la saison, n'aura rien changé. À Holmenkollen, la Française s'est offert un joli baroud d'honneur. Un podium et puis s'en va. Mais surtout, elle termine dauphine de la discipline. En tête on retrouve l'inévitable Julia Simon dont le pire résultat dans ce format a été une cinquième place. Celle-ci a d'ailleurs été obtenue en Norvège pour clôturer sa saison dorée.

  • 1er : Julia Simon (FRANCE) 270 points
  • 2e : Anaïs Chevalier-Bouchet (FRANCE) 206 points
  • 3e : Hanna Oeberg (SUÈDE) 195 points
  • 4e : Dorothea Wierer (ITALIE) 169 points
  • 5e : Lou Jeanmonnot (FRANCE) 166 points

Classement biathlon femmes : Lisa Vittozzi reine de l'individuel

C'est sûrement le globe le plus compliqué à remporter. Bien sûr on parle ici des spécialités, le plus dur étant le gros Globe de cristal. L'individuel est redoutable. Durant les courses de ce format, les biathlètes skient et tirent contre-la-montre. Or, à chaque faute sur le pas de tir, ces derniers se voient pénaliser d'une minute sur leur chrono. Et puis, il n'y a que trois épreuves de ce type sur le calendrier. Il faut donc être hyper régulier pour s'emparer du trophée. À ce petit jeu, c'est l'Italienne Lisa Vittozzi qui a été la meilleure. En effet, celle qui a porté le dossard jaune en début de saison, est montée sur le podium à toutes les courses de la discipline. Troisième à Kontiolahti, première à Ruhpolding (Allemagne), puis deuxième à Östersund (Suède), l'Italienne était tout simplement injouable.

  • 1er : Lisa Vittozzi (ITALIE) 225 points
  • 2e : Julia Simon (FRANCE) 155 points
  • 3e : Hanna Oeberg (SUÈDE) 153 points
  • 4e : Ingrid Tandrevold (NORVÈGE) 147 points
  • 5e : Dorothea Wierer (ITALIE) 143 points

Le relais : les Françaises en haut du classement biathlon chez les femmes

Anaïs Chevalier-Bouchet, Chloé Chevalier, Lou Jeanmonnot, Caroline Colombo, Sophie Chauveau et Julia Simon ont toutes contribué à mettre la France sur le toit du relais féminin mondial. Avec leurs deux victoires, dont celle à domicile, les Françaises se sont adjugées un classement qui en dit long sur la profondeur de l'effectif. L'équipe de France a ainsi devancé des nations comme la Norvège et la Suède. Pas mal.

  • 1er : FRANCE 345 points
  • 2e : NORVÈGE 325 points
  • 3e : SUÈDE 321 points
  • 4e : ALLEMAGNE 320 points
  • 5e : ITALIE 252 points

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut