Image de Une

Classement du Giro #4 : Carapaz rouge de joie, Dumoulin à l’eau

Le classement WeSportFr est de retour ! Carapaz, Ackerman, Dumoulin ou encore Gallopin, tous passent à la moulinette d’un barème intraitable !

La bonne surprise Carapaz

C’était une final qu’on savait difficile à Frascati, et qu’on imaginait promise à un puncheur-sprinteur. Richard Carapaz (Movistar)  l’emporte finalement dans un style plus puncheur-grimpeur. Il remporte les 10 points de la victoire d’étape et les 5 de la bonne surprise du jour ! Il a devancé Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et Diego Ulissi (UAE-Team Emirates), qui aurait pu légitimement espérer mieux.

L’Equatorien, déjà victorieux l’an passé, fait une entrée fracassante dans notre classement pour se placer d’emblée à la 3è place derrière Primoz Roglic, toujours maillot rose, et Pascal Ackerman.

L’Allemand a récupéré la tunique cyclamen aujourd’hui, ce qui lui vaut les 5 points prévus. Fernando Gaviria, son ex-détenteur, lui, s’est vu retrancher 2 points. C’est cruel mais c’est la vie, pas le paradis.

Au rang des bonshommes qu’on n’attendait pas forcément aujourd’hui, le Français de la Deceuninck-QuickStep Florian Sénéchal gagne lui aussi 5 points. En finissant 5è dans le même temps que Pascal Ackerman et Primoz Roglic, il signe une jolie performance.

La désillusion Tom Dumoulin

Le Néerlandais avait déjà entamé une partie de son capital temps dans la première étape contre-la-montre à Bologne samedi. Aujourd’hui Tom Dumoulin a très probablement d’ores et déjà perdu le Giro. Pris dans une chute à 7 kilomètres de l’arrivée, le coureur de Sunweb accuse un retard de 4 minutes et 30 secondes sur Primoz Roglic, leader du classement général. Une mauvaise surprise pour lui et les membres du jury qui n’ont pas pu faire autrement que de lui enlever 2 points.

Même déception de la part de nos experts concernant Tony Gallopin. Le Français n’a certes pas les mêmes ambitions au classement général, mais l’arrivée aurait dû lui être beaucoup plus favorable. Il n’était pas assez bien placé lorsque la chute s’est produite pour éviter les éclats. -2 points.

Le classement

1 Pascal Ackerman Bora-Hansgrohe Allemand 29
2 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovène 21
3 Richard Carapaz Movistar Colombien 15
4 Fernando Gaviria UAE-Team Emirates Colombien 13
5 Caleb Ewan Lotto-Soudal Australien 12
6 Simon Yates Michelton-Scott Britannique 8
6 Arnaud Démare Groupama-FDJ Français 8
6 Giulio Ciccone Bahrein-Merida Italien 8
6 Miguel Angel Lopez Astana Colombien 8
10 Elia Viviani Deceuninck-QuickStep Italien 6
10 Vincenzo Nibali Bahrein-Merida Italien 6
10 Diego Ulissi UAE-Team Emirates Italien 6
13 Florian Sénéchal Deceuninck-QuickStep Français 5
14 Matteo Moschetti Trek-Segafredo Italien 3
166 Tony Gallopin AG2R-La Mondiale Français -2
166 Tom Dumoulin Sunweb Néerlandais -2
166 Ryan Gibbons Dimension-Data Sud-Africain -2
166 Ion Izagirre Astana Espagnol -2
166 Bob Jungels Deceuninck-QuickStep Luxembourgeois -2
166 Ilnur Zakarin Katusha-Alpecin Russe -2
166 Mikel Landa Astana Espagnol -2
166 Giovanni Lonardi Nippo-Vini Fantini-Faizanè Italien -2
166 Jakub Mareczko CCC Italien -2
166 Sacha Modolo Education First Italien -2

Demain, les coureurs parcourront les routes du Latium entre Frascati et Terracina. De quoi bouleverser le classement ? 

Crédit photo : Eurosport

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

vel, vulputate, ultricies eget commodo odio dolor tristique suscipit