Classement du Giro #5 : Pluie de points pour Ackermann, les Italiens prennent la foudre

Suite de notre classement du Giro, avec la cinquième étape ! Ackermann, Gaviria, Gibbons ou encore Viviani passent au révélateur après l’arrivée pluvieuse à Terracina.

Cavalier seul d’Ackermann

L’étape entre Frascati et Terracina ne pouvaient accoucher d’un autre scénario qu’un sprint massif. Finalement la météo s’en est mêlée, et le sprint massif s’est transformé en course neutralisée à cause de la pluie battante. Ainsi, seuls les prétendants à la victoire d’étape ont forcé jusqu’à la ligne d’arrivée. Du côté des favoris, on a pu profiter du dernier tour de circuit, à savoir neuf kilomètres, pour décompresser. Hors classement, on attribue donc un -2 de pénalité à RCS, dont la décision n’a dans l’ensemble pas plu à la rédaction. Au niveau du résultat, Pascal Ackermann s’impose et accroît son avance en tête de notre Giro. Fernando Gaviria et Arnaud Démare complètement le podium de l’étape.

Les sprinteurs ont donc profité de cette occasion pour s’installer en haut de notre classement. Du côté des maillots, tous les porteurs conservent leur bien : Primoz Roglic avec le rose, Pascal Ackermann le cyclamen, Giulio Ciccone le meilleur grimpeur, et Miguel Angel Lopez le blanc.

L’Italie en difficulté

Du côté des surprises, on peut donc noter les accessits de Ryan Gibbons (6e), Paolo Simion (7e) et Jenthe Biermans (8e). On a décidé de saluer la performance du premier cité avec un bonus de 5 points.

Côté déceptions, c’est l’Italie qui truste l’ensemble des -2 attribués aujourd’hui. Elia Viviani, le plus attendu, a complètement coupé son effort dans les derniers mètres, se classant très loin des meilleurs. On a également sanctionné la 11e place de Davide Cimolai, dont l’équipe a pourtant été très présente à l’avant dans le final. Sanction également pour Giacomo Nizzolo et Jakub Mareczko. Sacha Modolo, toujours aux abonnés absents, subit une nouvelle pénalité.

Le classement

1 Pascal Ackerman Bora-Hansgrohe Allemand 40
2 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovène 22
3 Fernando Gaviria UAE-Team Emirates Colombien 21
4 Richard Carapaz Movistar Colombien 15
5 Arnaud Démare Groupama-FDJ Français 14
6 Caleb Ewan Lotto-Soudal Australien 12
7 Giulio Ciccone Bahrein-Merida Italien 9
7 Miguel Angel Lopez Astana Colombien 9
9 Simon Yates Michelton-Scott Britannique 8
10 Vincenzo Nibali Bahrein-Merida Italien 6
10 Diego Ulissi UAE-Team Emirates Italien 6
12 Florian Sénéchal Deceuninck-QuickStep Français 5
13 Elia Viviani Deceuninck-QuickStep Italien 4
14 Matteo Moschetti Trek-Segafredo Italien 3
14 Ryan Gibbons Dimension-Data Sud-Africain 3
165 Giacomo Nizzolo Dimension-Data Italien -2
165 Davide Cimolai Israel Cycling Academy Italien -2
165 Tony Gallopin AG2R-La Mondiale Français -2
165 Tom Dumoulin Sunweb Néerlandais -2
165 Ion Izagirre Astana Espagnol -2
165 Bob Jungels Deceuninck-QuickStep Luxembourgeois -2
165 Ilnur Zakarin Katusha-Alpecin Russe -2
165 Mikel Landa Astana Espagnol -2
165 Giovanni Lonardi Nippo-Vini Fantini-Faizanè Italien -2
174 Jakub Mareczko CCC Italien -4
174 Sacha Modolo Education First Italien -4

Pour la sixième étape, les sprinteurs devraient voir les finisseurs revenir sur leurs talons, voire les dépasser. Mais le maillot rose WeSportFR de Pascal Ackermann ne devrait pas changer d’épaules tout de suite.

Crédit : Giro d’Italia.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

nunc ante. nec Lorem elementum commodo et, lectus venenatis, elit. eleifend