Classement du Giro #9 : rideau San Marino, Roglic sans surprise

Neuvième étape du Giro avec un contre-la-montre au programme ! L’occasion pour les favoris à la victoire finale de bouleverser notre classement grâce au parcours difficile à San Marino. Roglic, Campenaerts, Mollema ou Yates ont vu leur compteur modifié.

Comme un air de déjà vu…

On attendait Primoz Roglic dans son exercice de prédilection, et le Slovène a répondu présent. Vainqueur à San Marino, il devance d’ailleurs deux belles surprises du jour que le jury de WeSportFR a récompensé de cinq points. Victor Campenaerts d’abord, pur spécialiste de l’effort solitaire. Dans la bosse, le Belge a été très bon. Et sans un changement de vélo très hasardeux, celui-ci aurait pu prétendre à la victoire. Son poursuivant, Bauke Mollema, a lui aussi impressionné. C’est le premier des leaders derrière Roglic à l’arrivée. Bonus également pour Tanel Kangert, solide 5e et en très bonne forme.

Côté maillots, le rose reste la possession de Valerio Conti, le cyclamen bien vissé sur les épaules de Pascal Ackermann, et le meilleur grimpeur pour Giulio Ciccone. Ces trois coureurs récoltent un point. En revanche, Giovanni Carboni a cédé son maillot blanc à Nans Peters. L’Italien lâche deux points en route, alors que le Français est récompensé par cinq unités.

Des leaders inquiétants

Du côté des déceptions, il y a de quoi s’inquiéter. Deux favoris au rose à Verona sont passés à côté du chrono. Miguel Angel Lopez, d’abord. Victime d’une crevaison, le Colombien a quand même sombré sur sa machine, cédant 3’45”. Constat alarmant pour Simon Yates également. L’ancien maillot rose du Giro 2018 a connu une montée très compliquée, cédant 3’11” finalement. On ajoute également Ion Izagirre, décevant, comme lors du prologue.

Le classement

Classement Prénom Nom Equipe Nationalité Total
1 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemand 50
2 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovène 30
3 Caleb Ewan Lotto-Soudal Australien 22
4 Fernando Gaviria UAE-Team Emirates Colombien 21
4 Valerio Conti UAE-Team Emirates Italien 21
6 Richard Carapaz Movistar Colombien 15
6 Fausto Masnada Androni Giocattoli-Sidermec Italien 15
6 Pello Bilbao Astana Espagnol 15
9 Giulio Ciccone Bahrain-Merida Italien 13
9 Victor Campenaerts Lotto-Soudal Belge 13
11 Arnaud Démare Groupama-FDJ Français 12
11 Elia Viviani Deceuninck-QuickStep Italien 12
13 Jose Joaquin Rojas Movistar Espagnol 11
13 Bauke Mollema Trek-Segafredo Néerlandais 11
15 Simon Yates Michelton-Scott Britannique 6
15 Vincenzo Nibali Bahrain-Merida Italien 6
15 Davide Formolo Bora-Hansgrohe Italien 6
15 Tony Gallopin AG2R-La Mondiale Français 6
19 Miguel Angel Lopez Astana Colombien 5
19 Giovanni Carboni Bardiani Italien 5
19 Florian Sénéchal Deceuninck-QuickStep Français 5
19 Fabio Sabatini Deceuninck-QuickStep Italien 5
19 Rüdiger Selig Bora-Hansgrohe Allemand 5
19 Nans Peters AG2R-La Mondiale Français 5
19 Tanel Kangert EF Education First Estonien 5
26 Diego Ulissi UAE-Team Emirates Italien 4
27 Matteo Moschetti Trek-Segafredo Italien 3
28 Ryan Gibbons Dimension-Data Sud-Africain 1
155 Sam Oomen Sunweb Néerlandais -2
155 Davide Cimolai Israel Cycling Academy Italien -2
155 Tom Dumoulin Sunweb Néerlandais -2
155 Bob Jungels Deceuninck-QuickStep Luxembourgeois -2
155 Ilnur Zakarin Katusha-Alpecin Russe -2
155 Mikel Landa Astana Espagnol -2
155 Giovanni Lonardi Nippo-Vini Fantini-Faizanè Italien -2
162 Ion Izagirre Astana Espagnol -4
162 Giacomo Nizzolo Dimension-Data Italien -4
162 Jakub Mareczko CCC Italien -4
162 Sacha Modolo EF Education First Italien -4

Place à une journée de repos bien méritée désormais. Un tiers de la course a été disputé, et Pascal Ackermann semble avoir une avance confortable. Notre maillot rose WeSportFR aura l’occasion de grapiller encore des points mardi, dans une étape plus plate que de l’eau de source.

Crédit photo : Tim de Waele – Getty Images.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

eget Sed ut id consequat. Praesent nec mattis non tristique odio