Basketball

Cole Anthony : quelle place à la draft NBA pour lui ?

Guard des mythiques Tar Heels de North Carolina, Cole Anthony est un talent brut. Né à New York, le jeune poste 2 a rejoint cet été la fac de Caroline du Nord. On lui souhaite d’ailleurs la même carrière qu’un de ses illustres ainés originaire du même endroit et lui aussi star des Tar Heels (Michael Jordan pour ceux qui dorment). Excellent scoreur bon passeur, Cole Anthony s’affirme clairement depuis son arrivée en Caroline comme un des jeunes à suivre lors de la prochaine draft. 

Les points forts

La qualité de tir 

Le premier point qui va affoler tous les scoots NBA est son shoot. En effet, s’il n’est pas parfait en termes de pourcentages, il est déjà relativement sûr. Avec son geste très court, le meneur peu très rapidement dégainer. Sa palette de tir est également déjà bien complète. En dehors de son 3 points qui est déjà correct, il possède aussi de nombreuses armes. Cole Anthony est également un adepte du mid-range.

Si cet art tend à disparaître selon les Rockets, le meneur de North Carolina l’utilise toujours : cela lui permet de ne pas avoir un jeu stéréotypé. En effet, si la défense l’attend au niveau de la ligne à 3 points, Anthony peut crosser pour se défaire du marquage et utiliser son shoot à mi-distance. Cette polyvalence lui permet donc d’être déjà un bon scoreur extérieur. Sur ce point, sa polyvalence dans les shoots est également un avantage certain. En effet, Cole Anthony est tout aussi capable de tenir la balle que de jouer en catch and shoot.

Le jeu en pénétration

Une des armes les plus intéressantes du joueur de North Carolina est son premier pas très explosif. Avec cet avantage de vitesse sur les 3 premiers mètres, il peut donc souvent prendre le dessus sur son vis à vis direct. Ainsi, il se retrouve assez régulièrement lancé dans la raquette adverse. Une fois dans cette raquette, c’est sa taille et son explosivité qui deviennent des atouts majeurs. Enfin, une fois sous le cercle, c’est la capacité de lay-up de Cole Anthony qui devient létale. En effet, avec son panel de finitions, le meneur est quasiment inarrêtable dans ces moments là.

La capacité de rebond et d’interception

Avec plus de 5 rebonds et 1,3 interceptions, Cole Anthony est déjà un joueur relativement complet. S’il n’est pas un as du rebond, il a tout de même un sens de l’anticipation qui lui permet de savoir où se placer pour soulager son équipe sous le cercle.

Cette capacité à anticiper se voit également par ses interceptions. S’il n’est pas un défenseur élite ni même particulièrement motivé, Anthony sait se placer pour voler des ballons.

Le jeu sans ballon 

Pour faire un comparaison qui n’a pas lieu d’être, Cole Anthony tient de Reggie Miller dans son jeu sans ballon. S’il n’a bien sûr pas l’efficacité du “Knicks killer”, Anthony n’en reste pas moins capable de semer facilement son défenseur dans les écrans. Cette capacité lui permet donc de trouver des positions de tir ouvert, et bien souvent ces tirs ouvert se transforment en points.

Les faiblesses 

La vision de jeu 

Si Anthony est un excellent scoreur, il n’est pas un passeur hors pairs. En effet, ses 4 passes de moyenne par match en NCAA ne sont clairement pas affolantes. Ce qui est d’autant plus inquiétant quand on sait que le meneur perd également beaucoup de ballons. Avec plus de 3,5 ballons égarés par match, il faudra absolument que Cole Anthony travaille ce point une fois en NBA.

Un point qui est tout aussi problématique, c’est la sélection de tir du meneur de North Carolina. S’il prend beaucoup de tirs, ils sont souvent forcés. Sur ce point, on sent clairement qu’Anthony s’est inspiré du style de jeu de James Harden. En effet, dans un certain nombre de situation, il demande un écran très haut, joue en isolation et prend un step-back ou un side-step. Sur ce point, Anthony devient très lisible et cela risque de rapidement lui porter préjudice. Malgré son shoot soyeux, les pourcentages ne sont pas là : avec 38% et 34% à 3 points, on tient ici le principal point faible offensif de Cole Anthony.

La concentration en défense 

Enfin, la côté défensif pourrait vite devenir un soucis pour Cole Anthony. Si avoir des sautes de concentration est un défaut classique pour un jeune joueur, il faut néanmoins se dépêcher de la gommer.

La draft idéale 

Capable d’être sélectionné dans le top 10 de la Draft, Cole Anthony pourrait faire du bien à bien des franchises. Toutefois, sa position dans les mocks-draft varie énormément entre les places 6 (voir le top 3 plus tôt dans l’année) et la fin du top 20. On peut donc imaginer pas mal de points de chute pour lui. Dans cette optique, deux endroits semblent sortir du lot : Detroit et Dallas. L’idéal pour lui serait sûrement Détroit, qui en pleine reconstruction et aurait donc du temps de jeu à lui offrir sans lui mettre la pression. Enfin, il faut rappeler que l’ordre de la Draft n’est que très provisoire et pourrait bouger en apportant des surprises.

S’il reste bien des points noirs à effacer pour le jeune meneur, aucun d’entre eux ne semble totalement rédhibitoire. Il faudra bien sûr que Cole Anthony se fasse violence notamment sur le plan défensif, mais tomber dans une franchise saine pourrait le pousser jusqu’à un niveau de all-star titulaire. 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
nec amet, libero. fringilla ut Donec ipsum Aenean felis elit. ultricies