Comment Didier Deschamps justifie le choix Giroud ?

C’est au siège de la FFF que le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps a annoncé sa liste des 23 joueurs retenus, hier, pour les deux matchs à venir comptant pour la qualification de l’Euro 2020 face à la Moldavie et l’Albanie. Une nouvelle fois le sélectionneur de l’Équipe de France a retenu Olivier Giroud. Un choix répétitif qui pousse à un certain questionnement compte tenu de sa situation actuelle. Les choix forts de Didier Deschamps sont souvent pleins d’audace et tendent généralement à une forme de satisfaction générale compte tenu des résultats. Cependant, on connait la concurrence assez rude en attaque en EDF. Quelle est donc la situation d’Olivier Giroud ?

 

La place de Giroud en EDF

Giroud en Équipe de France, c’est 38 buts et 9 passes décisives. A la pointe de l’attaque française, Olivier Giroud s’est forgé une place prépondérante. Souvent là pour finir le travail, Giroud possède de nombreuses qualités très souvent occultées par les prouesses technique de ses compatriotes. Entre un jeu de tête redoutable et une bonne finition, Olivier Giroud s’est attiré les faveurs de son sélectionneur Didier Deschamps qui ne cesse de vanter les qualités de son buteur. Fort de son expérience, Olivier Giroud est un joueur intelligent dans le jeu. Qualifié de renard des surfaces, il est très prolifique devant le but tant en sélection qu’en club. Les statistiques parlent d’elles-mêmes. En effet, du haut de ses 95 sélections, le buteur français est le troisième meilleur buteur de l’histoire de l’EDF devant Zidane, Trezeguet ou encore Griezmann. Certes, d’un point du vu technique, le joueur formé à Grenoble, ne fait pas souvent l’unanimité. Cependant, sa capacité à aller au contact et à se positionner devant le but peuvent être des éléments qui permettent à Olivier Giroud de compenser certaines lacunes.

Olivier Giroud, l’an passé, a fini meilleur buteur de l’édition 2018 de l’Europa League. Des statistiques, qui, une nouvelle fois, ne trompent pas. Dans un dispositif où le buteur français doit finir le travail, Olivier Giroud se plait à faire taire certaines critiques.

 

 

Giroud et Deschamps : une relation de confiance mutuelle

 

A la pointe de l’attaque, donc, la concurrence se fait de plus en plus sentir en EDF. Forte d’une génération dorée, les Bleus ont de quoi faire en attaque. D’un côté, Ben Yedder, doit encore faire ses preuves, malgré de bonnes prestations dans son club. Bien conscient de son faible temps de jeu avec Chelsea, le coach des Bleus a tout de même tenu à souligner ses performances positives en EDF. En effet, dans une conférence de presse à Clairefontaine, Didier Deschamps a révélé que : ” Il a une concurrence avec d’autres attaquants dont Abraham qui est très efficace. Je n’enlève pas à Olivier ce qu’il a fait avec nous, il reste sur de très bonnes performances et une efficacité qui fait de lui le 3e meilleur buteur français en activité. Il a marqué 4 buts sur les 7 derniers matchs. Mais j’espère et je souhaite que cette situation puisse évoluer. ”

Il a également tenu à souligner la performance de Giroud lors de sa rentrée face à l’Islande en octobre dernier. Il a été l’élément salvateur qui a permis aux Bleus de prendre les 3 points de la victoire (1-0). A la fin du match, le sélectionneur des Bleus s’est exprimé en disant : ” J’ai une totale confiance en lui. “. Des mots très valorisants pour le buteur français qui sait qu’il a la confiance du coach malgré l’évidente concurrence derrière.

Avec seulement 17 minutes jouées en septembre, comment Giroud pourrait-il faire pour conserver le statut qui est le sien en équipe de France ? Chouchou du sélectionneur pour certains, point faible de l’effectif des Bleus pour d’autres, Olivier Giroud a répondu à sa manière vendredi soir à Reykjavik, en prouvant une fois de plus qu’il était indispensable dans la tactique voulue par le sélectionneur depuis sa prise de fonction en 2012.

 

Le cas Giroud-Lacazette

Ce cas là fait énormément jaser. Une question subsiste. Pourquoi Lacazette, l’ancien lyonnais, n’est-il jamais appelé par le sélectionneur ? Le coach lui-même donne un fragment de réponse dans ce dossier. Il souligne une nouvelle fois ses statistiques fortes en EDF. Alors, certes, Alexandre Lacazette a déjà eu l’occasion de s’exprimer en EDF mais est-il raisonnable et bon de garder Giroud à la pointe de l’attaque ? Avec une génération de nouveaux joueurs comme Mbappé, Tolisso ou encore Ndombélé, Lacazette aurait des arguments à faire valoir sur le terrain. Fort d’une complémentarité avec certains joueurs, le buteur des Gunners pourrait à terme prendre la place de Giroud en EDF.

Cependant, tant que Giroud continuera à marquer en EDF, Deschamps continuera de l’appeler dans son rôle de finisseur qu’il assume bien depuis la coupe du monde 2014.

 

 

A propos de l'auteur

Jeune journaliste sauvage. Vous transmet l'actu foot avec passion et dévotion.

Poster un commentaire

Curabitur accumsan mi, consectetur risus elit. Nullam porta. suscipit ipsum