Comment être performant en Ligue 1 !

0
Ligue 1

Après maintenant 9 journées, la Ligue 1 commence à prendre forme. Le PSG qui entame une course seule en tête, Monaco sur la deuxième marche du podium, les clubs de l’Est à la lutte pour le maintien, bref c’est parti !! Dans cet article, on tente de vous expliquer comment une équipe peut être performante en analysant les statistiques de ces 9 premières journées !

Etre fort devant le but

Pas besoins d’avoir un Ronaldo ou un Messi pour marquer des buts, seulement être précis. En 9 journées, 242 buts ont été inscrits, ce qui équivaut à une moyenne de 2,72 buts par rencontre. Une belle moyenne en partie dû à la réussite du PSG, mais on relève quand même plus de tirs que l’an passé à la même époque puisque les clubs ont en effet réalisé 149 tirs de plus. Un total de 2244 tirs effectués pour une moyenne de 25 tirs par match environ et quasiment 1 but tous les 10 tirs. On notera que 29 pénaltys ont déjà été transformés.

  • Privilégier le jeu offensif est devenu une priorité dans le championnat de France avec un pressing haut, mais aussi des joueurs qui prennent leurs responsabilités au milieu de terrain puisque 22% des buts ont été inscrits en dehors de la surface.

Proposer un football moderne

Lorsque l’on parle de football moderne, un club nous viens à l’esprit : le Barça. Alors comment adapter ce jeu de niveau international, à un club de Ligue 1. Faire tourner le ballon n’est pas la seule priorité.

Il ne suffit pas de faire tourner le ballon pour jouer comme le Barça. Le premier objectif à la réception du ballon est de ne surtout pas le perdre, avoir des solutions et du mouvement est nécessaire au joueur qui a le ballon pour ne pas se retrouver en danger.

thiago-motta-cropped_mnop3yl50d881fgxstfz3cjq7

Au milieu de terrain, il est privilégié d’associer deux joueurs au profil différent, mais qui doivent assurer une présence physique et une qualité technique. Des paires se sont créée dans les plus grands clubs comme Motta et Verratti (Paris SG), Khedira et Marchisio (Juventus), ou encore Busquets et Iniesta (Barça). De plus, un joueur plus porté sur l’animation offensive est souvent associé à ces deux joueurs. On peut relever comme exemples les noms de  Rabiot (PSG), Pjanic (Juventus) ou encore Rakitic (Barça).

La possession du ballon est devenue une philosophie pour le PSG avec une moyenne de 64% alors que d’autres clubs comme Nantes s’en sortent avec 42%. Pas de solution miracle, mais une certaine affluence tout de même puisque le PSG, Monaco, Marseille et Bordeaux ont généralement plus de 50% de possession par match.

Quelles sont les phases les plus dangereuses ?

Le plus impressionnant reste bien sûr une action bien construite, mais d’autres atouts peuvent aboutir à une grande saison !

L’an dernier, 122 buts ont été inscrits en dehors de la surface et cette année, il y a des tireurs d’élite tels que Sneijder, Fekir, Neymar, Khazri ou encore Depay qui vont pouvoirs exploser les chiffres de l’an dernier puisque déjà 52 buts ont été inscrits hors des seize mètres cinquante !

Les coups francs et corners restent aussi une arme fatale, puisque 39 buts suite à ces phases de jeu ont été inscrits !

Surtout… Ne pas se mettre les arbitres à dos !

1297… Non non ce n’est pas une date, c’est le nombre de cartons jaune distribués lors de la saison dernière, auxquels on peut rajouter les 96 rouges collectés. Cette année les chiffres augmentent : 375 jaunes contre 25 rouges, alors que l’an dernier à la même date, le bilan s’élevait à 339 jaunes pour 23 rouges.

3f838

Qui sont les bons/mauvais élèves de ce début de championnat ?!

Les Canaris de Ranieri méritent un bon point ! Ce sont les plus gentils avec (seulement) 12 jaunes et 1 rouge. Caen et Guingamp complètent le podium. Les mauvais élèves sont les Marseillais avec en moyenne 3 jaunes par matchs. Un total de 27 jaunes et 2 rouges est comptabilisés par les joueurs de Rudi Garcia.

Corentin RENAUDOT

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here