Connaissez-vous réellement Zinedine Zidane et Michel Platini?

Ce sont les éleveurs qui donnent très souvent un nom à leurs foals. Donner un prénom à un bébé est une chose délicate car votre patronyme vous suit toute votre existence. Donner le nom à un cheval n’est pas chose simple non plus. Tout d’abord chez certaines races, comme les trotteurs, les demi-sang et pur-sang Arabes, les noms doivent commencer, chaque année par une certaine lettre de l’alphabet. Au royaume du pur-sang Anglais, c’est bien plus simple. Certains éleveurs donnent le nom d’un sportif (je crois que c’est mieux de demander avant à l’intéressé son accord), on ne sait jamais si le cheval réalise une mauvaise carrière et ” salisse ” le nom du sportif…ego quand tu nous tiens !


(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Deux grands sportifs.

Christophe Soumillion portant la casaque d’Antoine Griezmann. Crédit Photo: @aprh.fr

Pour certains chevaux, vous trouverez des carrières bien différentes que celles d’illustres sportifs.

Platini, cheval Allemand a réalisé une brillante carrière Outre- Rhin. A couru dans l’ Arc de Triomphe, avant de finir 4è de la Japan Cup.

Anquetil, (lui -même éleveur de trotteurs) fut l’un des meilleurs trotteurs de sa génération de l’autre côté des Alpes.

Zidane, trotteur Français exporté aux Pays-Bas, mais n’a pas eu la même carrière que celui plus connu des ”footeux”.

Fosbury est un trotteur prometteur (et non un sauteur) chez Pierre Levesque .

Wilma Rudolph, immense championne sprinteuse, a donné naissance à un certain Détos, un poulain trotteur précoce dans les années 75.

Frank Ribéry…trotteur en fin de carrière en Allemagne où il s’est montré excellent.Mais quoi de plus normal !

N’Golo…un galopeur dont l’avenir est devant lui !

Djoko, un galopeur prometteur dans sa jeunesse et qui possède encore de beaux restes !

Au passage, Messi court en Autriche sans grande réussite à l’image de…Ronaldo que j’ai vu cet hiver sur l’hippodrome de Cagnes-sur -Mer, sans marquer…

Edison Cavani ( amoureux des courses de chevaux) se produit plus souvent vers…Marseille qu’à Paris dans des épreuves de trot !

Tiger Woods, un Suédois qui n’a pas réussi à faire réellement le trou dans sa carrière de trotteur.

Nadal…d’origine Polonaise, a triomphé sur les obstacles en Tchéquie après avoir fait carrière en plat à Singapour

Schumacher a pu placer des pointes accélérations au sulky dans les années 2000 en France, mais sans connaître l’hippodrome des Hunaudières!

Boubka un galopeur d’Afrique du Sud, ne s’est jamais lancé dans l’obstacle…une lacune !

Phelps un Argentin  qui a fait ” plonger” pas mal de joueurs

Bolt  termine ses 2850 mètres…au trot dans le Sud Est de la France.

Sans oublier un certain, Foreman qui n’a pas mis beaucoup d’ adversaires K.O. Et évidemment Zlatan In Paris, qui je crois, a débuté une carrière honorable…à Marseille !

On peut en citer bien d’autres, mais cela n’est pas le but de cet article, mais de faire connaître l’existant rapprochement entre les courses hippiques et le sport reconnu comme tel.

 

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

A propos de l'auteur

Journaliste hippique et amoureux des chevaux. Je considère les courses avant tout comme un sport, mais l'argent étant le nerf de la guerre, suis pas contre de mettre un billet de temps à autre sur un cheval. Faire connaitre le monde des courses est pour moi un plaisir.

Poster un commentaire

id consectetur risus. ante. elit. sem, fringilla neque.