Coréement Glisse ! #02 Première médaille pour le clan tricolore !

0
Crédit photo : AFP
Ligue 1

C’est toujours compliqué de débloquer le compteur des médailles lors des Jeux Olympiques. La deuxième journée de la 23e olympiade d’hiver de Pyeong Chang a permis à l’équipe de France de réussir ce gros objectif avec l’or de Perrine Laffont en ski de bosses. Entre joie et déception, ce dimanche 11 Février fut rempli en émotions. 

La descente masculine reportée

Ce dimanche de compétition était censé débutait avec la descente masculine, épreuve reine des Jeux Olympiques. Mais mauvaise nouvelle pour les mordus de vitesse, la course a été reporté à jeudi 2h (heure française) en raison des fortes rafales de vent présentes sur la piste de Jeongseon. Nos quatre français, Johan Clarey, Maxence Muzaton, Brice Roger et Adrien Théaux vont devoir être patient avant de pouvoir dévaler la pente coréenne.

Résultat de recherche d'images pour "brice roger jo 2018"

Brice Roger signant le quatrième temps des qualifications ce samedi. Crédit photo : Zoom/Alain GROSCLAUDE

Triplé norvégien en skiathlon, trois français dans le top 15

Ski de fond - JO - Maurice Manificat était content de retrouver de bonnes sensations. (S.Boue/L'Equipe)

Maurice Manificat sera aller au bout de lui-même. Crédit photo : S.Boue/L’Equipe

Les matinaux du dimanche matin ont pu voir l’armada norvégienne s’imposait en patronne sur le skiathlon masculin. Trois de leurs athlètes ont pris place sur le podium de cette épreuve après plus de 30km de course de folie. Simen Hegstad Krueger a chuté dès les premiers hectomètres de la course avant de s’être imposer en solitaire sur la neige de Pyeong Chang. Ses compatriotes, Martin Johnsrud Sundby et Hans Christer Holund se sont emparés des deux médailles restantes. Maurice Manificat, 5e et échouant à cinq petites secondes de la précieuse breloque a confié à L’Equipe qu’il était satisfait d’avoir retrouver des bonnes sensations. Les autres tricolores, Clément Parisse, Jules Lapierre et Jean-Marc Gaillard ont respectivement terminé en 13e, 15e et 28e position.

Sven Kramer toujours roi du patinage de vitesse

Sven Kramer a réussi l’exploit ce samedi de gagner pour la troisième fois son titre olympique du 5 000 mètres. Le néerlandais entre définitivement dans l’histoire de son sport et de son pays, les Pays-Bas. Alexis Contin, seul français engagé a pris la 11e position. Ce n’est pas une déception pour le natif de Saint-Malo, on l’attendra avec impatience lors de la mass start qui aura lieu en fin d’olympiade.

Résultat de recherche d'images pour "sven kramer jo 2018"

Sven Kramer, quadruple champion olympique de patinage de vitesse. Crédit photo : afp.com – ARIS MESSINIS

Immense déception pour Martin Fourcade sur le sprint

Résultat de recherche d'images pour "martin fourcade jo 2018"

Martin Fourcade déçu de sa prestation. Crédit photo : REUTERS/Murad Sezer

Les français attendaient avec impatience l’entrée en lice de leur porte drapeau, Martin Fourcade dans ces Jeux. A la surprise générale, le catalan l’a raté en terminant 8e du sprint. Avec trois erreurs sur son couché, le leader au classement général de la Coupe du Monde ne pouvait pas espérer mieux. En bonne position pour la poursuite, le biathlète de Villard-de-Lans aura à coeur de se reprendre pour sa patrie. Ses coéquipiers n’ont pas été au top de leur forme eux aussi sur le pas de tir, Simon Desthieux termine 12e, Antonin Guigonnat fini 27e alors que Quentin Fillon Maillet prend une décevante 48e place.

Sept ans après son titre mondial, Arnd Peiffer récidive cette fois aux JO en devenant champion olympique du sprint. Le biathlète allemand sera rejoint sur la boite par Michal Krčmář et Dominik Windisch. Un podium composé entièrement de surprises.

Magic Laffont 

Et si nous finissons ce debrief sur une belle note ? Ce serait top, non ? Perrine Laffont nous a permis de le faire en prenant l’or sur le ski de bosses, une première chez les bleus depuis Edgar Grospiron en 1992. La française aura pris une option sur la victoire en s’imposant dès vendredi sur les qualifications. La jeune française de 19 ans aura su géré parfaitement son stresse car le reste de la compétition fut une formalité pour elle. La skieuse acrobatique de Lavelanet a délogé la canadienne, Justine Dufour-Lapointe qui a cette fois pris la deuxième place.

Ski de bosses - Yann Sternis - Perrine Laffont, titrée à 19 ans. (J.Prevost/L'Equipe)

Perrine Laffont rayonnant de bonheur après sa victoire. Crédit photo : J.Prevost/L’Equipe

Et demain, qu’est ce qu’il nous attend ? 

La journée de lundi sera très prolifique en terme de spectacle. Le slalom géant dames, les poursuites en biathlon, du saut à ski, du snowboard – slopestyle ou encore du ski de bosses seront au programme de ce début de semaine. Encore une belle journée sportive est donc à prévoir…

Bastien Fanton d’Andon

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here