Coup double pour le jeune Tadej Pogacar

Aujourd’hui, les coureurs de ce 14e Tour de Californie faisaient place à l’étape reine avec l’ascension finale vers le Mont Baldy. On a finalement assisté un duel entre deux pépites du cyclisme mondiale avec la victoire de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) devant Sergio Higuita (EF Education First).

D’abord, il a fallu une bonne vingtaine de kilomètres pour voir l’échappée du jour se constituer. 8 coureurs ont été à l’avant pendant . Il s’agissait d’Owain Doull (Team Ineos), Lennard Hofstede (Jumbo Visma), Hugo Houle (Astana), Matteo Fabbro (Katusha), Pawel Bernas (CCC Team), Michael Storer (Sunweb), Guy Sagiv, Matteo Badilatti (Israel Cycling Academy), Juraj Sagan (Bora Hansgrohe). Malheureusement pour le Slovaque, il a explosé dans la deuxième montée du jour. Derrière, la formation EF Education First a limité l’avance des attaquants à un maximum de quatre minutes trente.

Puis, malgré la formation d’un contre, la Trek Segafredo a considérablement accéléré l’allure dans cette montée.

À plus de 10 kilomètres de l’arrivée, Maximilian Schachmann (Bora Hansgrohe) est sorti du peloton pour revenir sur les hommes de tête. Puis, l’Allemand les a largué pour se retrouver seul en tête. Alors qu’à 5 kilomètres du sommet, Tejay van Garderen (EF Education First) a connu une terrible défaillance.

Après avoir repris Schachmann, le trio Pogacar-Bennett-Higuita ont lâché les autres favoris mis à part Porte revenu au train. Mais, le jeune grimpeur Colombien a attaqué de nouveau à plus de trois kilomètres du sommet.

En revanche, le jeune Slovène a recollé à Higuita dans le difficile dernier kilomètre. En prenant trop large dans le dernier virage, le Colombien est battu dans un sprint à deux par le vainqueur du dernier Tour d’Algarve. George Bennett a pris la troisième place à quelques mètres.

Enfin, au classement général, Pogacar prend le maillot jaune devant Higuita à 16 secondes et Kasper Asgreen à 19.

 

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

venenatis elit. dictum velit, ut Lorem vulputate, risus. lectus at Donec Phasellus