Coupe Davis : La 1/2 finale France/Espagne à Lille - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Coupe Davis : La 1/2 finale France/Espagne à Lille

La décision est tombée cet après-midi : la demi-finale opposant la France à l’Espagne se jouera au sein du stade Pierre-Mauroy à Lille. Une enceinte habituée à recevoir la Coupe Davis puisqu’elle a été choisie pour la troisième fois en 2 ans, la seconde année consécutive pour une demi-finale.

Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Nanterre (U Arena), ou encore Montpellier. Toutes ces villes n’ont pas fait le poids malgré leurs histoires respectives face à la ville de Lille, son enceinte multi-sports amovible et sa capacité d’accueil conséquente pour du tennis. La FFT a entériné le choix du stade Pierre-Mauroy en privilégiant le compromis entre grande capacité d’accueil (jusqu’à 27000 spectateurs) et infrastructures adaptées pour recevoir un évènement d’une telle ampleur. Ceci afin d’accueillir les joueurs français, mais aussi espagnols – Rafael Nadal en tête – dans les meilleures conditions. L’enceinte lilloise sera configurée en version « Arena Tennis » : le stade sera « coupé » en deux, laissant la pelouse du foot au repos de l’autre coté. Cependant, cette sentence peut faire grincer de nombreuses dents parmi les supporters français, notamment dans le Sud, et se sentant lésés de ne pas pouvoir suivre correctement les Bleus dans leur région.

Du dur indoor pour accueillir les Espagnols

En ce qui concerne la surface, il a été privilégié de jouer sur du dur et toit fermé. Des conditions de jeu qui ne risquent pas de dépayser les Français, à l’instar de la finale de l’an passé contre la Belgique. La 1/2 finale se jouera le week-end du 14 au 16 septembre prochain, soit juste après la finale de l’US Open. Les Bleus, entraînés par Yannick Noah, tenteront de défendre leur titre face à la Roja emmenée par Sergi Bruguera. Pour rappel, la France s’est qualifiée en battant en 1/4 de finale l’Italie 3-1 à Gênes, tandis que les Espagnols ont arraché leur billet pour les demi-finales au terme d’un match 5 complètement fou contre l’Allemagne au sein de l’arène bouillante de Valence.

 

A propos de l'auteur

23 ans et toutes mes dents, né avec une balle de tennis dans la main gauche, un gant de gardien de but dans la main droite et un moteur V6 à la place du cerveau, je mange du sport à grandes bouchées, H24 et 365 jours/an. Comme Elie Baup et sa casquette, je garde toujours mon chapeau sur la tête.

Poster un commentaire

libero. ut dictum porta. consectetur id, libero ipsum diam luctus Curabitur leo.