Coupe de France : L’OL réussit sa rentrée

0
Ligue 1

Opposés à Bourges Foot (N3) en 32e de finale de la coupe de France, les Lyonnais se sont imposés 2-0 et continuent leur chemin. Les Berruyers de leur côté ont montré de belles choses, dans le jeu et dans l’engagement, mais ont buté sur un Anthony Lopes décisif dans les moments chauds. 

 

Ils ont fait le job. Ni plus ni moins. Dans un mois de janvier qui s’annonce chargé, avec notamment trois matches en six jours cette semaine (Bourges ce soir, Strasbourg mardi en coupe de la Ligue puis Reims vendredi en L1), les hommes de Bruno Génésio ont passé l’obstacle Bourges, sans briller, ni vraiment trembler non plus. Il faut dire que briller, ce n’était pas le but. Avec une équipe remaniée (Maxence Caqueret fêtait par exemple sa première apparition en professionel au milieu de terrain), l’Olympique Lyonnais aspirait simplement à se qualifier, le moins difficilement possible. Et c’est ce que tout le monde constate rapidement durant la première période: Lyon ronronne, accélère rarement et de façon épisodique le jeu, face à des Berruyers solides et cohérents. Même si la possession est largement en faveur des visiteurs et que la différence de niveau sur le papier n’incite pas vraiment les actuels leaders du groupe C de National 3 (10 V et 2 D) à prendre des risques, les hommes de Laurent Di Bernardo s’efforcent de relancer proprement et ça paye. Malgré quelques alertes sur le but de Kévin Mokando, la meilleure occasion des 45 premières minutes est à mettre au crédit de Gaël Ebongue. La tête du défenseur central semble légèrement déviée par Lopes, avant de finir sa course sur la barre.


Lyon fait la différence en seconde période

Après la pause, l’OL commence enfin à mieux gérer les coups offensifs et ouvre finalement le score à l’heure de jeu par Martin Terrier. L’ex-strasbourgeois trouve le petit filet de Bourges sur une belle frappe dans la surface.

On se dit que Lyon a sûrement fait le plus dur, mais Bourges est ensuite tout près de revenir à 1-1. Lopes enlève d’abord un joli centre-tir de Sidibé d’une claquette inspirée à la 61e minute, avant de se montrer une nouvelle fois décisif sur l’action suivante. Après un cafouillage dans la surface, le capitaine d’un soir doit enchaîner trois parades coup sur coup pour garder son équipe à flot.

Mais Lyon finit par se rassurer, et tue même le suspens grâce à Ferland Mendy à la 77e. Après une déviation de Dembélé sur la transversale, le latéral gauche suit bien et vient pousser le ballon au fond.

 

Combatifs, les joueurs de Bourges Foot pourront se satisfaire d’avoir fait douter Lyon pendant une heure. L’exploit n’était pas si loin, mais le portier des Gones, Anthony Lopes aura réussi à préserver sa cage inviolée. Ne reste plus que le championnat pour les Berruyers, bien partis pour monter en N2, et qui auront vraiment montré un beau visage ce soir. Séduisant en championnat, Bourges a fait le pari de ne rien changer dans ses intentions au moment d’affronter un club professionnel, qui joue la Ligue des champions de surcroît. Une prise de risque qui aurait pu être récompensée. Pour Lyon, la mission est accomplie. Sans ses cadres laissés au repos pour la plupart, le club rhodanien passe en 16e de finale et connaîtra lundi soir son adversaire. Match à suivre le 22 ou 23 janvier prochain. 

 

Crédit photo de couverture:  Pierrick Delobelle

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here