Coupe de France : Rennes s’arrache au bout du suspens

Pour ce 8è de finale de Coupe de France, Rennes a su profiter de sa supériorité numérique en toute fin de match. Lille a plus que déjoué les plans de Julien Stéphan, mais s‘incline sur deux coups de tête de Jordan Siebatcheu. Les hommes de Christophe Galtier pourront nourrir des regrets. Jusqu’au rouge de Soumaoro, ils faisaient jeu égal avec les Bretons.

Le live du match

2 – 1 : un score finalement logique

À l’issu d’une première mi-temps plutôt terne, où le milieu de terrain a eu l’emprise sur le cours du match, un fait de jeu est à mettre en lumière. Peut-être le tournant du match pour Lille. On joue la 19è minute lorsque Soumaoro, emporté par son élan, échoue sur les chevilles et le dos de Mexer. Au ralenti, le rouge semble justifié. Pour Galtier en revanche, il estime que « l’arbitre s’est précipité. La VAR l’aurait aidé ». Toujours est-il que M Lesage n’hésite pas et brandit le carton rouge. Lille change alors de plan de jeu et ne joue plus qu’en contre. Pépé, Bamba et Ikoné se charge donc d’animer l’attaque, tandis que Leao était remplacé par Dabila.

Le joueur du match : Jordan Siebatcheu

Le problème de Rennes, qui est « un bon problème » pour Julien Stéphan, c’est l’attaque. En effet, l’effectif Rennais est très riche en attaquants. Preuve en est, les Bretons ont fini la rencontre à 6 devant ! Ben Arfa, Sarr, Hunou et Bourigeaud ont été rejoint par M’Baye Niang et donc Siebatcheu.

Après avoir encaissé un but sur un des rares coups de pied arrêté Lillois, Rennes a du réagir. Surtout que les Lillois ne proposaient plus rien depuis l’entame de la deuxième mi-temps. Mais sur un très beau centre de Bamba, l’inévitable Pépé s’est élevé plus haut que tout le monde. Derrière, Rennes s’est ressaisi. À peine rentré en jeu, Siebatcheu profite d’un centre de Sarr récupéré par Bourigeaud dans la surface. L’ancien Rémois n’avait plus qu’à crucifier Maignan à bout portant.

Alors qu’une prolongation se dessinait, à cause aussi du fait que plus personne n’entreprenait grand-chose, Siebatcheu en a profité pour signer un doublé. M’Baye Niang a bien gratté un ballon qu’il a pu déposer sur la tête de son compère. Le Roazhon Park exulte, et les 71 supporters Lillois venus pour l’occasion sont dépités. Rennes passe encore un tour dans cette Coupe de France. Ils sont encore engagés dans trois compétitions (Ligue 1, Europa League, CdF).

Pour Rennes, l’aventure se poursuit. Avec un calendrier déjà plus que chargé, il faudra réussir à garder des forces le 26 ou 27 Février prochain pour affronter Orléans. Prochain rendez-vous : Saint-Etienne. Les joueurs, l’entraîneur et le Président Olivier Sadran sont tous concentré sur ce match uniquement. Pour Séville, il faudra donc attendre encore un peu.

A propos de l'auteur

Si un jour on m'avait dit que je deviendrais journaliste F1 ... Fan d'athlètes espagnols en tout genre, mais surtout d'un en particulier. Considéré comme un footix par mes pairs, je supporte fièrement l'Olympique Lyonnais. Considéré comme un basketix par mes pairs, je supporte fièrement GSW.

Poster un commentaire

Donec ut Nullam odio accumsan felis ut tempus efficitur. ut id,