Coupe du Monde (Afrique du Sud – Italie) : la logique respectée

Ce match Afrique du Sud-Italie comptant pour la 3è journée de la poule B a respecté la logique sportive entre deux équipes qui ne jouent pas dans la même catégorie : les Springbox ont dominé les Italiens, 49-3.

 

Si cette Coupe du Monde a réservé son lot de surprises, il semble que la logique sportive ait repris ses droits aujourd’hui à Shizuoka. Les Italiens, qui restaient sur deux victoires bonifiées de rang avaient sans aucun doute dans un coin de la tête l’exploit du Japon face à l’Irlande et la surprise Uruguayenne face aux Fidji.

Hélas pour la Squadra Azzura, les “Sud-Af” en ont décidé autrement et ont fait le choix de reprendre leur marche en avant dans cette Coupe du Monde qui avait démarré pour eux de la plus mauvaise des façons.

Dominants de la tête et des jambes des Italiens à qui il n’est vite resté qu’une agressivité mal venue (le carton rouge de Lovotti à la 43è minute étant peu ou prou un attentat rugbystique), les Springbox ont passé 6 essais dont 4 transformés aux Azzurri. C’est en seconde période que les manquements transalpins ont été les plus flagrants et la supériorité sud-africaine la plus nette : un 22-0 des familles venant parachevé le 17-3 infligé en première période. Kolbe aura sans aucun doute été le grand artisan de ce bilan comptable d’une propreté indiscutable, en plantant deux essais.

 

L’issue de cette poule B ne fait désormais plus question après cet Afrique du Sud – Italie, et les qualifiés seront, sauf énorme surprise les Néo-Zélandais et les Sud-Africains, l’Italie complétant le podium sans se qualifier mais en entérinant la progression du rugby italien. Insuffisant, mais indéniable.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

Praesent eleifend ipsum ut elit. commodo