Australie-Fidji

Coupe du monde : les Wallabies à l’expérience face aux Fidji

C’était le premier match très attendu d’une journée de Coupe du Monde aux affiches alléchantes. Australie-Fidji a accouché d’un match plaisant et offensif qui a finalement tourné à l’avantage des Australiens (39-21).

 

Les Fidjiens ont idéalement commencé leur match : efficaces au plaquage, agressifs dans les rucks, contestataires en touche et inventifs et vifs sur les phases d’attaque, les hommes de Mckee marquaient dès la 7è minute de cet Australie-Fidji un essai tout en mouvement par le 3è ligne droit Yato, l’homme le plus remuant de cette première période. De leur côté, les Australiens avaient du mal à enchaîner proprement et accumulaient les erreurs : jusqu’à la 17è minute, ils étaient menés 8-0.

 

Yato remuant et remué

Les Fidjiens ont peu à peu relâché la pression et commençaient à faire des erreurs qu’ils ne commettaient jusqu’à présent pas. Les hommes Cheika retrouvaient peu à peu leur rugby et démontraient la supériorité évidente de leur pack dans les mêlées fermées (près de 30 kilos en faveur des Wallabies). Hooper d’abord, Hodge ensuite venaient aplatir dans l’en-but fidjien et concrétiser cette nouvelle domination. Sans toutefois parvenir à mener à la marque puisque Volavola ne manquait de son côté pas les occasions d’inscrire les points au pied. Premier coup dur pour les îliens : Yato devait sortir à la 25è minute pour un protocole commotion et ne jamais revenir sur le terrain.

Au gong tonitruant du stade Sapporo, les Fidjiens revenaient au vestiaire avec l’avantage, 14-12.

Au retour des vestiaires, les Australiens étaient décidés à organiser de bien meilleure façon leurs offensives. Las, sur une erreur de relance et une mauvaise entente entre Kerevi et O’Connor, c’est Waisea qui en profite et va aplatir entre les perches. Toujours impeccable, Volavola transformait et les Fidji menaient 21-12.

 

27 points de rang et le bonus offensif

Cela devait néanmoins sonner le glas des ambitions et des rêves des hommes du Pacifique qui allaient inextricablement physiquement et leur garde. Succession de fautes volontaires – qui allait mener à l’exclusion pour 10 minutes de Botia – et finalement incapacité à maintenir l’agressivité sur l’attaque australienne et à ressortir rapidement le ballon qui leur avaient permis de briller dans la première période. Ce sont donc les Wallabies qui ont enquillé les points dans cette seconde période de ce premier match de la poule D : 27 points de rang (4 essais et 1 pénalité), 39-21, merci au revoir.

Au rang des leçons pour le manager wallabie de cet Australie-Fidji, nul doute qu’il retiendra la très bonne rentrée de Genia en lieu et place du père de la famille Delajungle Nic White, compère peu inspiré d’une charnière peu créative avec Lealifano lui aussi remplacé par Toomua efficace au pied.

 

Prochain match de la poule D : Pays de Galles-Géorgie, l’occasion pour le poireau de bien commencer son tournoi.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

id efficitur. Sed ipsum leo. dolor. felis mi, ultricies Lorem felis accumsan