Foot Féminin

Coupe du Monde Féminine 2023 – Nouvelle-Zélande : Effectif, Calendrier et objectifs

Il y a peu d'événements dans une carrière qui se situent au niveau de disputer une Coupe du Monde à domicile. Pour les Néo-Zélandaises, c'est ceci qui devrait animer leur désir de bien figurer dans leur pays à partir du 20 juillet jusqu'au 20 août pour la neuvième édition de la Coupe du Monde féminine de football. Jamais qualifiée pour disputer un match après la phase de groupes de son histoire, la sélection féminine néo-zélandaise a donc un réel exploit à créer cet été pour réaliser le plus beau résultat de son existence et satisfaire des fans qui s'annoncent nombreux pour soutenir l'un des deux pays hôtes avec l'Australie. Zoom sur l'effectif, le calendrier et les ambitions de l'équipe néo-zélandaise pour ce Mondial féminin 2023. 

L'effectif de la Nouvelle-Zélande pour la Coupe du Monde féminine 2023

Gardiennes :

  • Erin Nayler (IFK Norrköping)
  • Brianna Edwards (Bankstown City)
  • Murphy Sheaff (Jacksonville Dolphins)

Défenseures :

  • Kate Taylor (Wellington Phoenix)
  • Claudia Bunge (Melbourne Victory)
  • CJ Bott (Leicester City)
  • Meikayla Moore (Glasgow City)
  • Ali Riley (Angel City)
  • Michaela Foster (Wellington Phoenix)
  • Katie Bowen (Melbourne City)
  • Grace Neville (London City Lionesses)
  • Mackenzie Barry (Wellington Phoenix)
  • Elizabeth Anton (Perth Glory)

Milieux de terrain :

  • Malia Steinmetz (Western Sydney Wanderers)
  • Daisy Cleverley (Køge)
  • Olivia Chance (Celtic)
  • Betsy Hassett (Wellington Phoenix)
  • Ava Collins (St John's Red Storm)

Attaquantes :

  • Gabi Rennie (Arizona State Sun Devils)
  • Grace Jale (Canberra United)
  • Paige Satchell (Wellington Phoenix)
  • Hannah Wilkinson (Melbourne City)
  • Indiah-Page Riley (Brisbane Roar)

Entraîneure : Jitka Klimkova

Avec un groupe de 23 joueuses à sélectionner pour la compétition, c'est une tâche très compliquée qui s'annonce pour la Tchèque Jitka Klimkova. En provenance des quatre coins de la planète (Etats-Unis, Europe, Australie et Nouvelle-Zélande), il est très compliqué pour celle qui mènera cette sélection d'avoir de la visibilité sur son effectif. Arrivée sur le continent à Canberra après une brève expérience de coach en République Tchèque, c'est après plus d'une décennie à faire ses preuves que l'ancienne défenseure s'apprête à disputer sa première Coupe du Monde en tant que sélectionneuse.

Pour ce qui est des joueuses clés de son groupe, beaucoup devraient disputer leur dernière compétition majeure et sont issues d'une génération qui atteint sa maturité pour cette Coupe du Monde à domicile. Parmi elles, une fait office de repère pour toutes au-delà du brassard de capitaine qu'elle devrait porter : Ali Riley. Issue de la National Women's Soccer League, le championnat de football féminin aux Etats-Unis, elle devrait disputer son ultime rencontre avec sa sélection à 35 ans.

Le calendrier de la Nouvelle-Zélande pour la Coupe du Monde féminine 2023

Groupe A – 1ère journée – 20 juillet 2023

09h : Nouvelle-Zélande – Norvège (Eden Park, Auckland)

Groupe A – 2ème journée – 25 juillet 2023

07h30 : Nouvelle-Zélande – Philippines (Wellington Regional Stadium, Wellington)

Groupe A – 3ème journée – 30 juillet 2023

09h : Suisse – Nouvelle-Zélande (Dunedin Stadium, Dunedin)

 

Huitième de finale (si qualification) – 05 août 2023

Quart de finale (si qualification) – 11 août 2023

 

A lire aussi : Coupe du Monde féminine 2023, programme et calendrier complet

Quels objectifs pour la Nouvelle-Zélande à la Coupe du Monde féminine 2023 ?

C'est une vraie crise de résultats qui touche la sélection néo-zélandaise à quelques semaines du début de la compétition la plus importante de son histoire. Incapables de s'imposer depuis près d'une année et dix rencontres disputées qui se sont soldées par deux nuls et huit défaites, c'est un vrai miracle que semble attendre l'île voisine de l'Australie pour ce Mondial.

Si le match d'ouverture face à la Norvège s'annonce très relevé, les autres matchs de ce groupe A face aux Philippines et la Suisse seront l'occasion pour les locales de rejoindre pour la première fois de leur histoire les huitièmes de finale. Vainqueures de cette même sélection philippine en septembre dernier, c'est la rencontre face aux Helvètes qui s'annonce décisive pour une qualification qui serait historique pour le pays à la fougère argentée.

Maxime L.

Bercé par les cigales, l'Olympique de de Marseille n'est pas le seul à me faire vibrer. Passionné de football, tennis, basketball, baseball, rugby, hockey, golf ou encore sports d'hiver, j'adore me plonger dans les histoires des athlètes qui ont marqué, marquent ou marqueront leur discipline.

Dernières publications

En haut