Coupe du monde. Groupe D : l’Angleterre peut passer un cap

Lucy Bronze et les “Three Lionesses” entrent en jeu face à l’Écosse.

L’Angleterre entre en jeu ce soir face à l’Écosse (18h). Avec de bons résultats depuis leur troisième place au Mondial de 2015, les Anglaises s’avancent peu à peu comme favorites.

Les Anglaises pourraient bientôt rugir. Si elles ne font pas clairement parties des favorites, les « Three Lionesses » se positionneraient juste derrière, en outsider, avec par exemple le Japon. Pour cause, elles enchaînent les excellents résultats depuis 2015 et une médaille de bronze glanée lors du Mondial au Canada. Ce résultat les plaçait donc immédiatement après les Américaines qui inscrivaient une troisième étoile sur leur maillot, et les « Nadeshiko » (surnom du Japon), vainqueur en 2011 et finaliste quatre ans plus tard.

Depuis, les joueuses de Phill Neville ont atteint les demi-finales de l’Euro 2017, qui se jouait à 16 équipes. Elles ont véritablement tapé un grand coup en mars dernier; s’adjugeant la She Believes Cup, ce tournoi amical réunissant les quatre meilleures nations mondiales, organisé outre-Atlantique.

Un groupe solide

Pour mener à bien cette ambition non affichée, le sélectionneur pourra compter sur des joueuses évoluant en Super League (D1 anglaise) ou à l’étranger. L’attaquante Fran Kirby, devenue le transfert le plus cher du championnat (de Reading à Chelsea pour 50 000 livres) sera évidemment un atout. C’est une blessure au genou cette année qui l’a empêchée de conserver son titre de meilleure joueuse.

Autre dent précieuse dans cet effectif : la Lyonnaise Lucy Bronze, qui a remporté sa deuxième Ligue des championnes depuis son arrivée de Manchester City en 2017. La latérale droite, appelée en A depuis ses 21 ans aura certainement à cœur de jouer une demi-finale au Groupama Stadium … enceinte où elle avait, avec ses coéquipières, éliminé Chelsea au même stade de la compétition.

L’ossature anglaise s’appuiera enfin sur des trentenaires expérimentées : Stephanie Houghton, Karen Bardsley, Jill Scott, Karen Carney ou Jodie Taylor.

Pour faire bonne impression, les Anglaises devront retrouver le chemin de la victoire, après deux défaites en préparation, contre le Canada et la Nouvelle-Zélande. Cela passe par l’Écosse, qui s’est pour la première fois qualifiée pour un Mondial.

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

Aenean risus. elit. luctus commodo odio libero felis sem, quis fringilla ipsum