Compétitions internationales

Coupe du monde. Groupe E. Nouvelle-Zélande – Pays-Bas : enfin concrétiser

La Néerlandaise Lieke Martens lors de son Euro 2017, joué à domicile.

La Nouvelle-Zélande et les Pays-Bas s’affrontent mardi à 15h au stade Océane du Havre. Entre une équipe déjà rodée mais qui n’a rien prouvé et les championnes d’Europe en titre, il va désormais falloir engranger de la confiance.

Comme on se retrouve. Il y a d’abord une équipe qui participe à sa cinquième Coupe du monde, qui a obtenu l’égalité salariale et des conditions matérielles égales mais qui n’est pas encore parvenue à remporter un match dans un Mondial. La Nouvelle-Zélande arrive en France avec un nouveau sélectionneur depuis l’automne 2018 après que les joueuses aient obtenu la démission de son prédécesseur.

En 2019, les Ferns s’avancent avec un effectif qui joue en majorité en Europe et qui a remporté les quatre dernières éditions de la Coupe d’Océanie depuis que l’Australie n’en fait plus partie (elle joue dans la Coupe d’Asie du fait du faible niveau océanique), inscrivant même 43 buts sans en encaisser lors de la dernière édition.

Les Ferns s’appuient sur une équipe désormais habituée à jouer ensemble et qui a aussi atteint les quarts de finale des JO 2012. Il ne leur manque plus que l’expérience de haut niveau et des résultats.

Lire aussi >>> Quiz : êtes-vous prêt pour la Coupe du monde féminine ?

Pour cela, elles pourront s’appuyer sur Abby Erceg, son jeu de tête et ses relances, elle qui a été désignée meilleure défenseure du championnat américain (elle joue au North Carolina Courage). Avec ses trois participations à une Coupe du monde, le même nombre que pour les jeux Olympiques, elle est revenue en sélection à l’arrivée de Tom Sermanni.

Capitaliser sur leur victoire continentale

Si elles doivent prouver, les joueuses d’Océanie vont affronter les championnes d’Europe 2017 comme premier adversaire : les Pays-Bas. Encore une fois. Avec seulement une deuxième participation dans un Mondial, après celui au Canada il y a quatre ans, elles ont du passer par un barrage pour obtenir leur ticket pour la France.

Les Oranje qui jouent dans un 4-3-3 offensif s’appuieront sur leur star, Lieke Martens, nommée meilleure joueuse Fifa en 2017. L’ailière du Barça qui s’est révélée au Monde lors de son Euro à domicile – où elle a aussi été désignée meilleure joueuse – a évolué en Belgique, Allemagne et Suède avant d’atterrir en Espagne. Elle était toutefois inexistante lors de sa finale de la Ligue des championnes perdue contre l’OL (4-1)

Les Pays-Bas, qui étaient déjà dans le même groupe que la Nouvelle-Zélande en 2015, avec le Canada et la Chine, compteront aussi la Lyonnaise et attaquante Shanice van de Sanden dans ses rangs pour concrétiser leur titre d’il y a deux ans. Toutefois, elles n’ont pas rencontré dernièrement d’équipe prestigieuse et ont été éliminées du prestigieux tournoi amical de l’Algarve.

Il y a quatre ans, elles avaient battu leur adversaire du jour (1-0) avant de tenir en échec le Canada (1-1). A elles d’entrer dans leur compétition.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
et, fringilla adipiscing ipsum felis ipsum suscipit nec mattis mattis eget dolor.