Coupe du monde : les Blacks remportent la bataille face aux Springboks

C’était le gros choc de ce début de compétition. Doubles champions du monde, les All Blacks démarraient leur campagne face aux Springboks, vainqueur du dernier Four Nations. Et à l’issue d’une grosse bataille, ce sont les coéquipiers de Barrett qui sont venus à bout de ceux de Kolbe.

 

Des Blacks bousculés mais tueurs

Le début de match est âprement disputé. Ce sont les Sud-Africains qui ouvrent le score par la botte de Pollard (2e). Les Springobks mettent beaucoup d’agressivité, et les Blacks ont du mal à enchaîner les passes pour progresser lors du premier quart d’heure. Dominés pendant 20 minutes, les Néo-Zélandais s’en remettent à une interception pour obtenir une pénalité en face des perches et revenir à hauteur, grâce à Mo’unga (3-3, 22e).

Sur l’action suivante, les Blacks écartent sur l’aile droite, où s’en suit une percée conclue par Bridge 40 mètres plus tard. L’essai sera transformé par Mo’unga, et sera même suivi d’un deuxième essai noir quelques minutes plus tard par le frère Barrett (17-3, 30e). En moins de dix minutes, les Néo-Zélandais ont sévèrement mis le pied sur l’accélérateur et ont fait le break. Grâce à une maîtrise technique retrouvée, les coéquipiers de Cane rentrent aux vestiaires avec cet avantage de 14 points.

 

Les Springboks ont poussé, en vain

La deuxième période redémarre sur les mêmes bases. Les avants springboks proposent un défi physique important aux champions du monde, et grappillent petit à petit du terrain, et des points. Après un essai de Du Toit (47e), un drop de Pollard ramènent les siens à 4 petits points des Blacks au tableau d’affichage, à 20min de la fin (17-13).

Mais comme lors du premier acte, les hommes de Steve Hansen vont faire le dos rond, puis faire le nécessaire pour scorer. D’un réalisme glaçant, les Blacks remettent le pied dans le camp adverse, et marquent à deux reprises avec des pénalités de Mo’Hunga et Beauden Barrett (23-13, 72e).

Finalement, au terme d’un match incroyablement intense, c’est la Nouvelle-Zélande qui remporte ce duel fratricide, et qui prend une immense option pour la première place de cette Poule B. Dominateurs pendant une partie de la rencontre sur le terrain, les Sud-Africains pourront avoir des regrets, mais avanceront dans la suite de ce Mondial avec des certitudes.

 

Crédit photo de l’image en Une : RTL.fr

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

leo Curabitur fringilla Aliquam Donec suscipit ut vulputate, eleifend Sed