Coupe du monde : Les Blacks se doivent de réagir

0
Ligue 1

Avant-dernière rencontre de ce Mondial japonais, ce Nouvelle-Zélande – Pays de Galles s’annonce intéressant à plus d’un titre. Battus par une équipe anglaise impressionnante en demi-finale, les hommes de Steve Hansen auront sans doute à cœur de réagir face à des Gallois pas toujours impressionnants, mais toujours très compliqués à manœuvrer.

 

Quel visage pour la Nouvelle-Zélande ?

C’est un événement sur la planète rugby. Pour la première fois depuis 2007, les All Blacks ont perdu un match de Coupe du monde. Pire que ça, malgré une défaite par “seulement” 12 points d’écart, les Néo-Zélandais ont été véritablement écrasés par un XV de la Rose à son zénith. Constamment mis sous pression, les coéquipiers de Beauden Barrett ont semblé incapables de prendre le jeu à leur compte, et d’enchaîner les séquences de jeu dangereuses dans le camp adverse. Dominés physiquement par les hommes d’Eddie Jones, les Blacks ont fait face à un véritable rideau de fer anglais, et ont été contraint de prendre beaucoup de risques sur leurs offensives, ce qui a provoqué un déchet technique de leur part qu’on ne leur connaissait pas. Après cette défaite qui ne souffre d’aucune contestation possible, ceux qui sont toujours les doubles champions du monde en titre (pour 48 heures encore) doivent désormais se tourner vers cette dernière rencontre face aux Gallois.

Résultat de recherche d'images pour "nouvelle zélande pays de galles coupe du monde rugby"
Crédit photo : L’Equipe

Au vu du contexte, on est en droit de se demander à quelle prestation des Blacks allons-nous assister. En effet, plusieurs scénarios sont à envisager. Sans doute vexés de s’être fait marcher dessus en demi-finale et d’avoir été déchu de leur couronne, il ne serait pas étonnant de voir les Blacks avoir une réaction d’orgueil, et mettre les ingrédients nécessaires pour disposer de cet ultime adversaire afin de remettre un peu d’ordre dans la maison. Cependant, ce match pour la 3e place n’étant assurément pas une rencontre à fort enjeu, la Nouvelle-Zélande a logiquement fait tourner (bien que le XV de départ mis en place par Hansen n’en reste pas moins compétitif), et pourrait ne pas évoluer au même niveau d’intensité que lors de ses premiers matches. Quoi qu’il en soit, difficile d’imaginer les Néo-Zélandais ne pas vouloir réagir en remportant cet affrontement afin d’assurer une fin digne de ce nom à Steve Hansen, champion du monde en 2015, et qui quittera son poste à l’issue de la compétition. Cela passera inévitablement pas un réveil des leaders de cette équipe black, que se devraient d’être Barrett ou encore Read.

 

Le Pays de Galles, gage de stabilité

Le XV du Poireau est passé tout proche d’une qualification pour la finale. Toujours au coude à coude avec les Boks lors des demi-finales, ils ont finalement cédé sur un dernier coup de pied de Pollard à 5 minutes du terme (16-19). Dominés physiquement en première période, les Gallois ont fait le dos rond jusqu’à connaître un regain de forme au retour des vestiaires qui a fait trembler les Sud-Africains. Néanmoins, après une victoire miraculeuse face à la France en quart de finale, la pièce n’est cette fois-ci pas tombée du bon côté pour les coéquipiers de Josh Adams. Les voilà donc opposés aux All Blacks lors de cette rencontre pour la 3e place.

Outsiders, les Gallois n’auront rien à perdre. Malgré tout, il est évident que les hommes de Warren Gatland n’auront pas forcément les clés en main lors de cet affrontement. Ils devraient en toute logique subir les assauts blacks, et n’auront d’autres choix que de bien défendre, d’être solides sur les fondamentaux et de se montrer pragmatiques comme ils savent si bien le faire, s’ils veulent avoir une chance de monter sur le podium de cette édition 2019.

 

Les compositions

Nouvelle-Zélande : Quelques changements mais une équipe qui fait toujours peur.

 

Pays de Galles : 9 changements par rapport à l’équipe qui a débuté en demi-finale.

 

Crédit photo de l’image en Une : RWC (compte Twitter)

 

Grégoire ALLAIN

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here