CP3 de retour sur les parquets : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Après plusieurs semaines passées à l’infirmerie, Chris Paul a enfin retrouvé les parquets contre le Magic. Bilan ? Courte victoire 98 à 103 contre Orlando grâce à un gros run dans le dernier quart. CP3 a largement contribué à la victoire des siens en compilant 12 points, 5 rebonds, 6 passes et 3 interceptions en 25 minutes.

Les Rockets ont su redresser la pente après un début de saison catastrophique (4 victoires pour 11 défaites au début du mois de novembre). Avec un barbu en préchauffage et un CP3 plutôt timide, Houston devait se ressaisir pour revenir à la course aux playoffs. Malheureusement, une blessure à la cuisse contractée en finale de conférence face à Golden State refait surface pour Chris Paul et laisse la franchise sur les épaules de monsieur James Harden. La suite on la connaît, le barbu enchaîne les performances all-time en tournant à quasiment 40 points de moyenne ce qui permet à Houston d’être 5ème à l’Ouest en avec un bilan de 29 victoires pour 20 défaites.

crédit : Sporting News

Avec le retour de Chris Paul, les Rockets devrait retrouver (on espère) un semblant de jeu et continuer à enchaîner les wins. Cette option n’est pas pour déplaire aux fans des Rockets, mais ce retour de CP3 mettra-t-il un terme aux hallucinantes perfs’ de James Harden en quête d’un deuxième titre de MVP consécutif ? Seul l’avenir nous le dira. Cependant il est clair que l’on en a peur être fini avec les matchs à plus de 50 points, voir 60 ! (Salut les Knicks) Ce qui montre un tout petit peu le niveau de jeu actuel d’Harden… c’est all-time ! Il ne sera donc pas étonnant de voir les stats du barbu légèrement diminuées étant donné que ces deux playmakers ont besoin du cuir. Certainement un mal pour un bien.

Avec un début de saison plutôt mitigé, Chris Paul va devoir mettre les bouchées double pour permettre à Houston de taper à la porte du Top 3 à l’Ouest. Ce retour devrait empiéter sur les records et performances de James Harden, mais si cela se concrétise par des prouesses collectives tout semblera parfait. Au contraire, si le feat Harden – CP3 ne retrouve pas efficacité et sa complémentarité de la saison dernière ça va jazzer à Houston et nul doute que l’on évoquera se contrat max signé par le meneur à bientôt 34 ans…

crédit image de couverture : Bein Sports

A propos de l'auteur

Fan de D'Angelo Russell, et des Nets je goûte pas souvent aux Playoffs. Mais ça tombe bien j'aime bien écrire dessus. Ah oui, LeBron = G.O.A.T.

Poster un commentaire

efficitur. dapibus ut commodo elit. consequat. neque. Donec