Crash Team Rookie : Les USA à la poursuite du prodige slovène

0
Trae Young Crédit Photo : Eurosport
Ligue 1

Enfin, après 6 semaine de compétition il est temps de faire un point sur les Rookies de la cuvée 2018-2019. En tout point remarquable et à tous les postes, cette cuvée nous offre jour après jour, des exploits, des confirmations ou encore des questionnements. Focus sur les leaders de la Crash Team Rookie.

Luka Doncic, la confirmation européenne

Tous les spécialistes avisés de l’Euroligue et du basket européen en général n’en doutait guère, Luka Doncic sera le ROY de la saison 2018-2019. Il ne restait qu’à convaincre les “nombrilistes” américains du talent du jeune slovène. 20 matchs avec les Mavs. 10V – 10D. Une 8ème place à l’Ouest synonyme de PO et des stats plus qu’honorables. 18,5pts à 45% avec 6,5rbds et 5passes / matchs. Je pense ne pas me tromper en disant qu’il est déjà le patron des Mavs. Son entente avec DSJ et Deandre Jordan est excellente et l’avenir s’annonce donc radieux du côté des Mavs. Ils sont forts à Dallas tout de même, 20 ans qu’ils vivent grâce à un allemand (Dirk pour les incultes), et ils vont passer leur 20 prochaines années à parler slovène. #génies

Deandre Ayton, le N°1 a des allures de n°2

Difficile de devenir ROY si ton équipe prend une victoire tous les 8 matchs. Cependant Deandre Ayton tire son épingle du jeu au sein du marasme des Suns. Mr Double-Double 16,5pts et 10,2 rbds dans l’effectif de Phoenix continue d’impressionner et de progresser sous les ordres de Kokoskov. Vivement que le Board de Phoenix se mette en tête de recruter un meneur expérimenté pour alimenter son Babar dans la raquette. Deandre est fort, puissant, rapide, technique et son shoot dans le périmètre est vraiment fiable. Mais à Phoenix on s’imagine surement avoir un 2nd 1st pick de draft et créer une raquette Ayton / Williamson qui pourrait réduire la ligue à néant dans les années futures. Pour le titre de ROY cela semble tout de même bien compliqué tant les Suns ont du mal à aligner les victoires. Courage Deandre, la lumière reviendra par toi dans l’Arizona et d’ailleurs on aura un œil sur toi dans le Phoenix Suns / Los Angeles Lakers de ce soir dans le cadre des NBA Sundays.

Jaren Jackson Jr, le nouveau King des Memphis Grizzlies

Je l’avais vu jouer, beaucoup jouer avec les Spartans de Michigan State, mais jamais je n’aurais imaginé qu’il développe son talent dans la grande ligue aussi rapidement. Ne faites pas attention aux moyennes de JJJ, il a démarré la saison sur le banc, mais depuis qu’il est titulaire, JJJ est un patron avec des c******s en titane. La brouette comme on dit par chez moi. Dans une équipe des Grizzlies qui a retrouvé son axe fort Conley / Gasol, les prouesses de Jaren s’admirent de plus en plus (dernière sortie en date ses 2 3pts avec 30 secondes à jouer pour ramener Memphis de -6 à égalité face aux Nets). Mais en plus de cela, le joueur fait preuve d’une maturité défensive absolument hallucinante. Placement, vitesse latérale, lecture du jeu, tout y passe. Oui JJJ a du potentiel, oui JJJ sait l’exploiter. En même temps quand tu travailles à l’entraînement avec Marc Gasol + Joakim Noah (qui vient de renforcer l’effectif de Memphis), à moi la peur. Elle est peut-être là la suprise du Crash Team Rookie.

Le reste de la ligue

Il y a d’excellentes performances de part et d’autres. Marvin Bagley III s’éclate dans le dispositif des Kings. Trae Young est lui, déjà, le patron des Hawks. Wendell Carter Jr est un joueur qu’il va falloir surveiller de près du côté de Chicago. Tous les rookies sont à l’heure et profitent à fond du temps de jeu qui leur est donné. Le seul que je trouve un peu en retard et que j’attendais plus fort et surement Mo Bamba.Cependant il tombe en face d’un Niko Vucevic qui réalise sa meilleure saison en carrière et est tout bonnement irrésistible du côé du Magic d’Orlando.

SO, KEEP AN EYE ON EACH TEAM’S ROOKIE. #AllonzoTrier

Peace

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here