Crash Team Rookie : Qui sera couronné ROY 2019 ?

L’année passée les rookies ont frappé fort. De Jayson Tatum à Ben Simmons en passant par Donovan Mitchell, Lauri Markkanen ou encore De’Aaron Fox. Eh bien, une fois n’est pas coutume, il faudra compter sur la cuvée 2018-2019 dans un futur tout tout proche. Quel est le ROY de la rédaction ? Réponse dans quelques minutes. 

Encore à développer…

La draft des Knicks laisse entrevoir de l’espoir aux habitants de la Big Apple. Un trio K.Knox, A.Trier, M.Robinson, un cap-space immense (2 contrats max possible cet été)  et un possible 1er choix de Draft (coucou Zion Williamson). Le marasme ambiant côté Knicks peut très vite laisser place à un futur radieux. En tout cas ces 3 draftés de 2018 devraient faire partie de l’effectif la saison prochaine et compter dans les années à venir en NBA. Une petite pièce sur M. Robinson qui peut devenir un élément très intéressant de la défense des Knicks.

Wendell Carter Jr a montré de très belles choses avant sa blessure et la rédaction a confiance en son potentiel. Surtout que la direction prise par les Bulls semble être la bonne. Le trio Lavine, Markannen, Carter Jr peut devenir très costaud dans les années venir.

Rodions Kurucs. Oh la belle surprise côté Nets. La saison est déjà magnifique du côté des Nets mais le Steal de cette Draft 2018 est peut-être letton et joue au poste d’ailier sur le parquet du Barclays Center. Quel Kiff ce joueur. Je m’emballe peu-être un peu, mais vous serez prévenus, ce joueur est à surveiller de très très près.

Mention spéciale à Kevin Huerter des Atlanta Hawks, Colin Sexton des Cleveland Cavaliers et Josh Okogie des Minnesota Timberwolwes.

Aucun doute sur eux…

Shai Gilgeous-Alexander est différent. Dans cette saison si particulière que sont en train de vivre les Clippers, Shai s’épanouit aux côtés de deux vieux briscards de la ligue : Lou Williams en qualité de scoreur, Pat Beverley pour le leadership et la défense. Bref, deux patrons qui sont en train de former sûrement l’une des futures pépites de demain. Le tout sous la houlette du Doc. Shai doit bosser son shoot, pour tout le reste il y a mastercard un potentiel sans limite.

With the 2nd pick of the 2018-2019 NBA Draft, the Sacramento Kings selects Marvin Bagley III . Elle est loin la draft, où tout beaucoup de monde, moi le premier nous demandions quelle mouche avait piqué le Board des Kings en laissant passer Luka Doncic. Une saison plus tard, Marvin a répondu aux attentes et de quelle manière. Des deux côtés du terrain le joueur est dominant. 14pts 7rbds en seulement 25 minutes de jeu. Le joueur doit encore améliorer son stretch à 3 points, mais les qualités sont là et vu comment Sacramento développe ses jeunes (cc De’Aaron Fox), on ne peut qu’avoir confiance.

Le dernier et non des moindres dans une ligue de shooteurs, il s’agit de Landry Shamet. Un bras digne des plus grands et une confiance en lui inébranlable. Le joueur des Clippers (transféré des 76ers dans le trade de Tobias Harris) s’épanouit lui aussi dans la magnifique saison des Clippers. Vivement les Playoffs.

Ça va piquer fort…

Vous pensiez les Grizzlies enterrés suite au trade de Marc Gasol à la Deadline… Ne vous inquiétez pas, les Grizz savent drafter et l’ont encore fait savoir cette année en prenant le meilleur défenseur de cette cuvée qui s’est révélé, au fur et à mesure de la saison, être un excellent attaquant. Au frigo pour une blessure depuis quelques matchs, les Grizz sont en mode Tanking, mais on le sait en NBA tout va très très vite et la fusée de Memphis pourrait s’appeler Jaren Jackson Jr.

Deandre Ayton est le meilleur athlète de cette Draft, cela ne fait aucun doute. Et dans l’enfer des Suns de Phoenix le géant d’Arizona State tourne en 17pts 10 rbds. Aucun doute quand à son avenir NBA qui s’annonce radieux. Encore faut-il que les Suns se décident à rejouer au Basket un de ces jours.

Et enfin le dernier de cette liste c’est bien sur : Lu… Trae Young. Le joueur des Hawks fait une saison remarquable. Moqué en début de saison pour ses choix douteux et forcés, le moustachu préféré de ton moustachu préféré s’est développer tranquillement en ayant une totale confiance de son rookie de coach. Il s’est même trouvé un magnifique partenaire de Pick & Roll en la personne de John Collins sophomore. Le rookie aura même le droitt à ses votes pour le ROY tant sa fin de saison (depuis le All-Star Break) est impressionnante.

La Superstar

Passé de : “No, Luka Doncic is not NBA ready” à “This young man is the next M.V.P. of the league”. Luka Doncic a mis tout le monde d’accord. A deux doigts de se retrouver participant au ASG, le jeune homme de 19 ans a impressionné son monde tout au long de la saison. L’avenir est donc radieux du côté des Dallas Mavericks. Ils ne disputeront pas les PO cette année, mais leur poulain sera des NBA Awards pour aller chercher son trophée mérité de Rookie Of the Year.

Une cuvée 2019 comme on les aime, et encore un certain Michael Porter Jr n’a toujours pas foulé les parquets de la grande ligue. Nous gardons évidemment un œil sur tous ces magnifiques joueurs et on se retrouve le 26 Juin pour la Victoire officielle de Luka Doncic au trophée du Rookie de l’année. 

Peace…

A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

libero massa Sed leo Curabitur dolor. Praesent felis id, suscipit