Créteil fête sa remontée en National devant son public

Pensionnaires de Ligue 2 il y a trois saisons, les Cristoliens étaient tristement descendus, l’année dernière, au quatrième échelon du football français : le National 2. Un championnat où le club de région parisienne s’est très vite senti à l’étroit. Il y a deux semaines, l’US Créteil Lusitanos a validé son ticket pour le National la saison prochaine. Hier, ils revenaient pour la première fois au stade Dominique Duvauchelle, de quoi voir une belle communion avec leurs supporters. 

Le survol du National 2

Cela faisait plus de trente ans que Créteil n’avait pas évolué en National 2. Un immense coup de massue pour un club historique (parfois peu connu) du football professionnel français. Dispatchés dans la poule D de N2, les Cristoliens allaient affronter des équipes comme Sedan, la réserve du LOSC ou encore leurs voisin et rivaux Saint Maur Lusitanos. On ne va pas se mentir, le championnat a été une formalité pour Créteil qui l’a survolé jusqu’à atteindre, après le match d’hier, quatorze points d’avance sur le second Croix. Avec dix-sept victoires en vingt-sept matchs, l’US Créteil s’est adjugé une remontée en National à quatre journées de la fin du championnat. Reste encore à être sacrés champions de National 2, titre complexe regroupant les six premiers des quatre poules de N2 ne pouvant être calculé qu’à la fin du championnat.

 

La fête à Duvauchelle 

Hier, l’US Créteil recevait la réserve de Lens pour le compte de la 27ème journée de championnat. C’était l’occasion pour les Franciliens de fêter la montée du meilleur club du Val de Marne (94) en National. Les dirigeants du club avaient donc pris l’initiative d’inviter tous les jeunes licenciés, futures stars de demain, à encourager l’équipe première. Tous étaient regroupés sur la pelouse au moment de l’entrée des joueurs. L’euphorie est vite retombée lorsque la grêle s’est abattue sur le terrain. Place au match.

Pour que la fête soit totale, il fallait bien que Créteil s’impose face à la jeune réserve lensoise, et c’est chose faite. Victoire trois buts à un des Cristoliens qui ont géré le match de main de maître. Les Lensois, qui luttent pour le maintien, n’ont pas pu réitérer l’exploit in-extremis de leur équipe première qui s’est imposée en Ligue 2 face à Clermont en infériorité numérique. A Duvauchelle, c’est Créteil qui a vite pris les devant sur un contre son camp dès la 9ème minute de jeu. Physiquement et techniquement au dessus, les jaunes et bleus ont doublé la mise à la 18ème minute grâce à Grégory Gendrey, son premier but de la saison. Toutefois, quelques minutes avant la pause, les Nordistes ont réduit l’écart, relançant ainsi le suspense.

Au retour des vestiaires, le match baisse très clairement en intensité jusqu’à la 83ème minute et le doublé de Gendrey qui vient sceller l’issue du match. Au coup de sifflet final, les joueurs et leur entraîneur Carlos Secretario sont allés communier, comme il est de coutume à Créteil, avec le Kop Banlieue, toujours présent que ce soit à domicile ou en déplacement. Le capitaine, Jason Buaillon a même ouvert le champagne pour trinquer à une remontée bien méritée.

 

 

Créteil retrouvera donc le National la saison prochaine et c’est le minimum que l’on doit exiger pour un aussi bon centre de formation avec un assez gros budget et de telles infrastructures. Il reste cependant encore trois matchs de N2 avant la fin de la saison. Pour le dernier match à domicile, Créteil recevra Saint Maur Lusitanos, le voisin et ennemi aux mêmes racines lusophones. Une affiche dans le football semi-professionnel, le football comme on l’aime. 

Crédits photo de Une : uscl.fr 

@TheoPutavy

A propos de l'auteur

Chelsea, OM, Giants, Equipe de France: oui j'aime le bleu. Passionné de sport, je passe tout mon temps libre à regarder du foot (surtout la Premier League), la NFL et le cyclisme. A part ça je suis accessoirement étudiant en L2 de LEMA (Lettres Edition Médias Audiovisuel)-Anglais à la Sorbonne.

Poster un commentaire

diam consectetur non at id tempus felis amet, libero. fringilla libero