Crown Jewel : La WWE réussit son coup avec Tyson Fury… jusqu’en France !

0
Tyson Fury face à Braun Strowman lors de WWE Crown Jewel
Ligue 1

Pour ses grands débuts à la WWE, Tyson Fury a fait parler de lui, et la compagnie de catch aussi. Les prestations du Gypsy King ont fait le tour du monde et ont même suscité de l’intérêt jusqu’en France. Analyse.

 

Il était l’une des grandes attractions du pay per view Crown Jewel se déroulant à Riyad, en Arabie saoudite, ce jeudi. L’ancien champion du monde WBA Super-IBF-WBO, fan de la discipline, s’est donc essayé au catch face à Braun Strowman, un colosse de 2 mètres 03 pour 175 kg. Les deux hommes s’étaient accrochés le 2 octobre dernier lors de la première de Smackdown sur la FOX, et la rencontre devait bien évidemment servir les intérêts des deux parties.

 

 

Outre un joli chèque avoisinant les 14M€ récupéré, Tyson Fury devait profiter de cette rencontre surprise pour développer sa notoriété sur le continent américain avant la revanche contre Deontay Wilder. De son côté, la WWE cherchait à créer le buzz comme elle a eu l’habitude de le faire avec des stars de la boxe par le passé, à l’image de Mike Tyson et Floyd Mayweather. Un objectif visiblement atteint, même en France où le catch peine pourtant à trouver une place sérieuse. En effet, il est d’habitude si difficile pour la discipline de ne pas être moquée dans l’hexagone, alors que les autres pays européens ont un temps d’avance. Il n’est pas rare de voir la WWE couverte par des médias sportifs tels que Sky Sports, ESPN, AS ou encore la Gazzetta dello Sport, qui ont décrit les premiers pas victorieux de Tyson Fury sur un ring de catch comme s’il s’agissait d’une traditionnelle rencontre de boxe. Rapidement, plusieurs médias ont donc fait l’écho de ce match pour le moins atypique, à l’image du 10 Sport ou de CNEWS, évoquant les nombreuses sorties toujours très remarquées du Britannique depuis le début de sa pige dans le catch.

 

 

Moins habile que Rondy Rousey lors de ses débuts en 2018, qui avait impressionné dès son match inaugural à WrestleMania, Tyson Fury a tout de même réussi à tenir tête à Braun Strowman et à encaisser des prises normalement réservées aux catcheurs, et dont les « people » sont d’habitude exempts. Comme attendu, Tyson Fury a fait le show, dès son arrivée en se présentant avec une tenue traditionnelle locale et un shemagh sur la tête, et « c’était quelque chose » pour RMC Sport.

La radio française décrit un Tyson Fury en forme, et « visiblement préparé » pour affronter Braun Strowman, qui a fini KO en dehors du ring après un crochet du droit du boxeur invaincu. Celui que l’on surnomme le Monster Among Men n’en est toutefois pas resté là en s’en prenant à Fury, après la victoire de ce dernier par décompte à l’extérieur, avec un Powerslam laissant le futur adversaire de Deontay Wilder sonné quelques secondes, mais loin d’être KO, et heureux de cette expérience. « C’était absolument fantastique, c’était une superbe expérience. Je suis heureux d’avoir pu venir ici, en Arabie Saoudite, pour participer à ce show génial. Braun est définitivement un monstre parmi les hommes. Je lui ai mis une grosse droite, je n’arrive pas à croire qu’il se soit relevé, et qu’il m’ait ensuite mis au sol. C’était après bien après le gong, mais que peut-on y faire? C’est la loi de la WWE », expliqua-t-il au micro de la WWE dans les vestiaires.

 

 

De son côté, L’Équipe livre un résumé du combat plus sobre et plus bref, un petit coup de pub également pour le média diffusant RAW et Smackdown sur son antenne le samedi soir. Une différence de traitement avec RMC, qui a utilisé le champ lexical de la fiction pour décrire l’événement, avec des mots tels que « spectacle » ou « cascade ». Un ton condescendant qui reste toutefois bien plus mesuré que les nombreux commentaires sur les réseaux sociaux de personnes étrangères à la WWE, signalant que le catch reste un divertissement truqué et que cette expérience est loin d’être remarquable pour le roi des Gitans.

Ces détracteurs à la pensée absurde devraient toutefois voir au-delà de ce cliché et chercher à savoir ce qu’en pense justement le Gypsy King, qui s’était livré à une confidence surprenante cette semaine avant Crown Jewel. « Oh, les coups font définitivement mal. Le catch n’est certainement pas truqué. J’ai une épaule et une cheville blessé, et mon dos me tue. Et je ne m’entraîne au catch que depuis une semaine, donc ce n’est définitivement pas du fake. Vous prenez plus d’impacts lors d’un entraînement pour du catch que vous n’en auriez jamais pris sur un ring de boxe, expliquait-il à talkSPORT. Si vous ne faites pas attention, vous pouvez vous briser le cou ou vous infliger de graves dommages. Tu sais, beaucoup de gars à la WWE ont eu des blessures au cou, des blessures à la colonne vertébrale, alors voilà ». Scénarisé mais pas truqué, l’éternel débat que certains refusent de voir en face, mais Tyson Fury va peut-être aider à faire avancer les mentalités.

Tyson Fury et la WWE ont donc réussi leur pari. La fédération de catch a partagé les images de son show XXL en Arabie saoudite jusqu’en France, où les pages sportives lui sont d’habitudes fermées. De son côté, Fury, auteur d’une prestation convaincante, n’oublie pas Deontay Wilder, mais ne ferme pas la porte à un retour dans le monde du catch. « J’ai un grand type qui s’appelle Deontay Wilder à affronter le 22 février prochain. Ensuite, nous verrons ».

 

Suivez-moi sur Twitter : @BernardCls

A lire aussi : L’affaire Jordan Myles : la WWE «se fiche-t-elle» vraiment des personnes noires ?

 

 

(Image principale : The Sun – WWE)
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here