Cyclisme

Cyclisme : le programme du 29 mars au 4 avril

En ce début de printemps, l’Europe fait place aux classiques. La Belgique rassemble les “flahutes” et l’Espagne contente les “punchers” sur des épreuves sacrifiées ou reportées l’an dernier. Des pavés flamands jusqu’aux routes de Navarre, demandez le programme ! 

À travers la Flandre

Mercredi, Mathieu van der Poel et Julian Alaphilippe auront de nouveau l’occasion d’en découdre, cette fois sans Wout Van Aert, le Belge gardant un peu de fraicheur en vue du “Ronde” fin de semaine. C’est encore une startlist cinq étoiles qui est promise sur cette épreuve WorldTour, ultime préparatoire au Tour des Flandres. Hormis les deux champions précités,  Michael Matthews et Mads Pedersen sont annoncés.

Coté Français, Arnaud Démare cherche son premier succès de la saison. En grande forme Anthony Turgis, dauphin de van der Poel lors de la dernière édition veut cette fois monter sur la plus haute marche du podium. Les difficultés proposées sont certes moins effrayantes que celles de dimanche prochain, mais il faudra les dompter pour espérer s’imposer sur le “Ronde”.

Gran Premio Miguel Indurain

Samedi, la succession de Jonathan Hivert sera ouverte. Mais “La Pive” ne défendra pas son titre, sa nouvelle équipe (B&B Hotels) ne fera pas le déplacement. Lors de son succès, le Tourangeau portait le maillot de Direct Énergie. Placée entre le Tour de Catalogne et le Tour du Pays basque, cette semi-classique est une course de transition pleine d’intérêts.

GP Miguel Indurain - 19 formations au départ, dont 9 WorldTour

©CcestellaL

Grosse présence espagnole sur la startlist provisoire avec notamment Ion Izagirre, Pello Bilbao, Jesús Herrada, Alejandro Valverde ou encore Mikel Nieve. Comme à son habitude, UAE Team Emirates présente une superbe équipe avec entres autres Rui Costa, Brandon McNulty, Rafał Majka, Jan Polanc et Diego Ulissi. Ineos Grenadiers présente les deux derniers vainqueurs du Giro Richard Carapaz et Tao Geoghegan Hart en compagnie d’un Adam Yates en grande forme. À ce jour, les engagements sont encore susceptibles d’être modifiés. Cette course n’est pas classée WorldTour mais en a tout l’air !

La Roue tourangelle

Épreuve relativement récente, cette semi-classique est la troisième manche de la Coupe de France. Bien qu’il y ait de bon punchers engagés, la victoire semble promise à un sprinter. Là aussi il faudra compter sur Arnaud Démare. Il devra contenir notamment son ancien co-équipier Marc Sarreau. L’Espagnol Jon Aberasturi, récent deuxième à Cholet et Pierre Barbier également sur le podium dans le Maine-et-Loire, seront d’excellents challengers.

 

Tour des Flandres

Deuxième monument de la saison, cette course est convoitée par le gratin du cyclisme mondial. Si l’ambiance festive nous manquera cette année, le spectacle lui sera au rendez-vous avec un tracé et un casting sublime. Mathieu van der Poel sera difficile à détrôner, mais le tenant du titre devra faire face à Julian Alaphilippe. Tombé en 2020 à cause d’une moto, le champion du monde vient en Belgique avec un esprit de revanche. Vainqueur de Gand-Wevelgem, Wout Van Aert, le troisième mousquetaire sera lui aussi un adversaire coriace.

©Digitalclickx

Les amoureux des courses flandriennes pourront assister au bouquet final des classiques belges avant d’attaquer les “Ardennaises” en avril

Crédits photo en une : Getty images

.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire